Menu
Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi
  • Tout support
  • PC
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Le Seigneur Des Anneaux : Le Retour Du Roi
Xbox
Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 novembre 2003 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (37)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Partager sur :

A peine remis du choc monstrueux infligé par Les Deux Tours lors de sa sortie il y a pourtant un an, nous revoilà face à un jeu brûlant d'efficacité, véritable prolongement du film de Peter Jackson et vibrant hommage à l'oeuvre de Tolkien. Le Retour du Roi transcende le beat'em all pour en faire un hymne aux batailles homériques tel qu'on en voit rarement dans un jeu vidéo.

Le Seigneur Des Anneaux : Le Retour Du Roi

A l'instar de son prédécesseur, Le Retour du Roi d'Electronic Arts est une adaptation directe de l'oeuvre cinématographique de Peter Jackson, qui reprend les scènes les plus épiques du film pour servir un beat'em all qui se démarque par son incroyable efficacité. Mêlant avec subtilité de véritables extraits de film avec des transitions fonctionnant à partir du moteur du jeu, Le Retour du Roi fait au moins aussi forte impression pour ce qui est de l'immersion et de la fidélité à l'ambiance du film. On retrouve ainsi les formidables musiques épiques du long métrage mais aussi les voix françaises des doubleurs du film, hormis quelques-uns dont Gandalf et Gollum, qui interviennent tout au long du jeu pour vous aiguiller ou appeler à l'aide. Impossible de ne pas être saisi d'emblée par cette immersion incroyable qui fait que l'on se sent réellement impliqué dans ces batailles épiques.

Le Seigneur Des Anneaux : Le Retour Du Roi
En un mot comme en cent, c'est sublime !
Si vous connaissez par coeur Les Deux Tours, ce que j'espère pour vous, vous attendez sans doute de savoir quelles modifications apporte ce nouvel opus en termes de gameplay. Justement, EA a su entendre les hurlements des fans et y répond en incluant un mode deux joueurs coopératif sur les 15 niveaux que comporte cet opus. On regrettera juste un certain manque de lisibilité pour suivre son personnage et un système de vies très discutable (lorsqu'il n'y a plus de Continue et qu'un personnage meurt, l'autre ne peut pas continuer tout seul). Concernant la durée de vie, il est évident qu'elle n'est pas de beaucoup supérieure à celle du précédent volet, mais on dénombre cette fois beaucoup plus de personnages jouables et un niveau de difficulté encore plus corsé. Fidèle à la trame originale, la progression se divise rapidement en trois embranchements distincts. Si Gandalf prend très vite la route de Minas Tirith pour empêcher le siège du Gondor, Legolas et Gimli accompagnent Aragorn dans les profondeurs des Chemins des Morts tandis que Frodon et Sam progressent péniblement vers le Mordor pour jeter l'anneau dans la montagne du destin. Sur ces six personnages, tous ne sont toutefois pas disponibles dès le départ, mais il sera possible de débloquer trois autres personnages inédits : Faramir, Merry et Pippin. Un choix qui se comprend étant donné le rôle crucial joué par les deux hobbits dans les armées du Gondor et du Rohan, même si Eowyn n'aurait pas manqué de prestance non plus dans un jeu tel que celui-ci.

Le Seigneur Des Anneaux : Le Retour Du Roi
Le premier niveau vous servira de tutorial.
Comme dans Les Deux Tours, il faudra nécessairement terminer le jeu une première fois pour pouvoir revenir avec le même personnage dans un niveau déjà terminé. Par conséquent, le choix des compétences acquises en fonction des performances réalisées est toujours aussi important, et les combos sont toujours aussi logiques et bien pensées dans leur exécution. On retrouve les fameux fléaux (parade puis finish move) qui permettent d'infliger une contre-attaque mortelle à un ennemi, et le jeu devient un véritable régal une fois que l'on dispose de toutes les techniques de chaque personnage. Malgré tout, les angles de vues sont parfois délicats et l'action demeure relativement confuse, même si la difficulté exige une bonne maîtrise du gameplay. Le jeu est peut-être brutal, mais il n'est pas question d'avancer en faisant n'importe quoi.

Le Seigneur Des Anneaux : Le Retour Du Roi
En guise de bonus, vous retrouverez entre autres de sublimes artworks pour la préparation du film.
J'éviterai de vous parler du déroulement des missions pour ne pas vous gâcher la surprise, mais sachez que le jeu comporte des scènes et des confrontations mémorables. Pour compenser la difficulté et la durée des missions, le jeu intègre un système de points de contrôle qui permet de reprendre autant de fois que nécessaire en cours de niveau. Certaines compétences peuvent maintenant être acquises pour toute la communauté, moyennant un prix un peu plus élevé, et chaque personnage dispose de capacités uniques. Par exemple, après le combat contre l'araignée géante Shelob (Arachne en VF) et l'enlèvement de Frodon par les orcs, Sam peut enfiler l'anneau pour se rendre invisible et poignarder ses ennemis dans le dos. Gandalf, de son côté, peut invoquer une sphère d'énergie qui brûle les ennemis proches de lui. Toujours dans le registre des nouveautés, les interactions avec le décor sont beaucoup plus nombreuses qu'auparavant, et on peut par exemple déclencher des catapultes, saisir et envoyer des lances, déplacer des échelles, utiliser des mécanismes ou lancer des torches pour brûler des toiles d'araignées ou enflammer certains monstres. Le fait est que l'on est constamment surpris par l'originalité de la progression qui, alliée à un système de jeu qui gagne en intérêt au fil de la montée en puissance des personnages, confère au soft une efficacité redoutable. Malgré le nombre de chefs-d'oeuvre qui sortent en cette période de fin d'année, Le Retour du Roi mérite incontestablement sa place dans votre ludothèque.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    C'est le même moteur que pour Les Deux Tours, et même si le résultat est toujours bluffant, le nombre de titres prestigieux sortis depuis atténue un peu son efficacité.

  • Jouabilité 18 /20

    Malgré des angles de vue parfois gênants et une certaine confusion qui règne lorsque des hordes d'ennemis envahissent l'écran, le gameplay gagne toujours autant en intérêt au fil des nouvelles compétences acquises en cours de jeu.

  • Durée de vie 14 /20

    Les quinze niveaux se jouent de façon indépendante en coop, d'une part, et en solo, d'autre part. Le fait de faire évoluer les 9 personnages du jeu rallonge un peu la durée de vie mais elle constitue toujours le point faible du titre.

  • Bande son 18 /20

    L'ambiance sonore facilite toujours autant l'immersion, même s'il est dommage que les voix de Gollum et Gandalf ne soient pas celles des doubleurs du film.

  • Scénario 16 /20

    Une fois encore, on retrouve uniquement les scènes guerrières du film, mais la narration est bien présente durant les missions avec une évolution dynamique des objectifs.

Fort d'un mode deux joueurs coopératif et d'un nombre de personnages jouables beaucoup plus conséquent, Le Retour du Roi surclasse également Les Deux Tours au niveau de la qualité des scènes proposées. La difficulté est un peu plus corsée, mais l'expérience de jeu est toujours aussi mémorable.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 novembre 2003 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (37)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Mis à jour le 17/11/2003
Xbox Beat'em All Electronic Arts Cinéma Livres
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019