Menu
Dungeons & Dragons Heroes
  • Tout support
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Dungeons & Dragons Heroes
Xbox
Dungeons & Dragons Heroes
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 novembre 2003 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.1/20
Partager sur :

En attendant le retour du roi (non, non pas celui de mister Jackson, je pensais plutôt à Baldur's Gate Dark Alliance II voyez-vous), les passionnés de hack'n slash vont pouvoir se faire les crocs (qu'ils aiguisent depuis mars dernier, date de sortie du premier Baldur's Gate Dark Alliance) sur un nouveau représentant du genre, Dungeons & Dragons Heroes. Ce dernier profite bien sûr de la célèbre franchise pour nous proposer un univers florissant, riche, où démons se partagent la vedette avec goules et autres harpies.

Dungeons & Dragons Heroes

Il est vrai qu'autant le genre du hack'n slash est plutôt bien représenté sur PC, avec des titres comme Dungeon Siege ou bien sûr l'incommensurable Diablo (si quelqu'un de chez Blizzard tombe sur ces lignes, pitié sortez-nous un troisième opus de cette magnifique saga !), autant les terres consoleuses sont vierges à ce niveau. Hormis le phénoménal Baldur's Gate Dark Alliance qui, tout en reprenant l'univers du célèbre jeu de rôles PC, s'en éloignait pour nous proposer un hack'n slash éminemment intéressant et visuellement faramineux, nous autres pauvres joueurs friands de carnages et gavés à l'EXP, n'avons pas eu grand chose à nous mettre sous la dent. Dungeons & Dragons Heroes comble donc ce vide béant en s'appuyant fortement, mais alors très fortement, sur tout ce qui a fait le succès du hit de Snowblind Studios.

Dungeons & Dragons Heroes
Faites attention à ne pas vous retrouver coincé avec ce genre d'affreux.
L'histoire débute quelques 150 années après la défaite du nécromancien Kaedin par quatre héros légendaires. Mais puisque le Bien n'a de raison d'exister sans le Mal, le magicien noir revint d'entre les morts grâce à un groupe de prêtres malfaisants qui avaient naïvement pensé pouvoir contenir le pouvoir du nécromancien pour s'en servir. C'est ivre de colère que réapparut alors Kaedin avec la ferme intention de mettre à feu et à sang le royaume de Baele qui l'avait condamné aux tourments éternels de l'enfer. Inutile de nier que si le scénario se complaît dans une banalité confondante, l'important se situe ailleurs. De plus le jeu reprend l'univers de Dungeon & Dragon, et par ce chemin détourné fera, à n'en point douter, les yeux doux à tous ceux qui connaissent l'univers de Gary Gigax sur le bout de doigts.

Dungeons & Dragons Heroes
Si les décors varient, ça manque un peu de couleurs vives et d'effets spéciaux.
Ceci étant il n'est point utile de connaître Dungeon & Dragons pour appréhender ce soft. Pour tout dire, ce qui est plutôt dérangeant avec Dungeons & Dragons Heroes, c'est bien son manque total d'originalité en cela qu'il pille sans vergogne tout ce qui a fait le succès du premier Baldur's Gate Dark Alliance. Je ne parle point ici du concept (BGDA n'a rien inventé à ce niveau) mais bien de la réalisation et de la structure même du jeu. Vous allez donc devoir choisir entre quatre héros avant de démarrer une partie. Du guerrier en passant par le nain, la magicienne ou le roublard, vous pourrez à loisir choisir le personnage qui vous convient le mieux sachant que chacun possède des techniques et des aptitudes propres à la caste à laquelle il appartient. Une fois votre héros sous contrôle, l'aventure va pouvoir commencer. Et là, Ho surprise, on se croirait devant un clone de BGDA. Les graphismes, les pouvoirs, la vue de dessus qui est utilisée, les bruitages, bref 90% du soft semble avoir été repompé sur le titre de Black Isle. Mais passons pour entrer dans le vif du sujet.

Dungeons & Dragons Heroes
A chaque montée de niveau, vous obtiendrez des points nécessaires à l'obtention de techniques.
Vous allez devoir arpenter des niveaux, gigantesques pour la plupart, et occire des dizaines et des dizaines de monstres pour récupérer plusieurs items. Si les potions de soins, de mana, les objets d'attaque (dagues, pierre de tonnerre, de feu...) et l'or seront monnaie courante (si je puis dire), on regrettera que la plus petite armure, le plus petit casque ou gant se mérite. Vous pourrez bien sûr acheter au fil de l'histoire des pièces d'équipements pour augmenter votre attaque ou votre défense mais il est agaçant de ce point de vue là que le choix donné au joueur soit assez restreint. Au fil de vos combats vous gagnerez de l'EXP qui en plus de booster vos caractéristiques, vous permettra d'acquérir plusieurs techniques, ces dernières pouvant aller d'un coup surpuissant à des sorts magiques, une meilleure maîtrise de vos armes, etc. Ce qu'on ne peut enlever au soft c'est bien la montée progressive des niveaux liée à une difficulté bien gérée. Les ennemis vous submergeront rapidement mais si le plus souvent il suffira de bourriner, il faudra parfois une once de stratégie. En gros privilégiez toujours le démastiquage de magiciens aux guerriers, ces derniers faisant moins de dégâts ou essayer d'attirer vos ennemis près d'une fontaine magique qui remontera votre santé (un emprunt à Diablo).

Dungeons & Dragons Heroes
Quelques boss agressifs vous attendent.
En comparaison de BGDA, le design de Dungeon & Dragons Heroes n'est guère original et se permet même d'être inférieur à celui du premier titre nommé. Les héros ne bénéficient pas vraiment de beaucoup de charisme, les armures que vous pouvez revêtir ne sont pas très belles (tant dans leur coupe que dans leur tons, trop ternes), et si les décors s'en sortent mieux, avec quelques jolis effets de chaleur au dessus des torches ou un beau rendu pour l'eau (joli mais un peu huileux) qui est le reflet de celui vu dans BGDA, disons que le tout n'abîmera pas votre rétine. Bien que de nombreux lieux apparaissent au fil de l'histoire, il est étrange de constater le parti-pris des développeurs qui est de ne nous donner que des grottes durant la première heure de jeu. Redondant, répétitif et un peu ennuyeux d'autant que la poignée de monstres qui vous assailliront ne seront que trolls, araignées géantes ou squelettes défraîchis. Par la suite, cet aspect des choses s'arrangera un peu avec de bien beaux environnements (colline enneigée, temple baigné d'ombres, marais nauséabonds...) un peu plus soignés mais toujours aussi peu enclins à verser dans une originalité qui aurait pourtant été bien venue.

Dungeons & Dragons Heroes
Ha ben bravo, et qui se dévoue pour passer le balai maintenant ?
Question gameplay, le très bon prend le pas sur le mauvais. Passons sur les menus où vous pourrez à loisir choisir votre équipement, vos techniques, vos objets, qui sont les répliques exactes de ce qu'on trouve dans BGDA pour nous attarder sur le gameplay en lui-même. Et bien le moins qu'on puisse dire c'est que le tout est très bien huilé et simple comme bonjour. Vous aurez, pèle-mêle, un bouton d'action rapide pour utiliser vos potions de mana et de soins, et pourrez très facilement choisir vos techniques même en plein combat, le temps passant au ralenti durant ces manipulations. Ensuite trois boutons sont assignées aux attaques et une pression sur la gâchette gauche suffira à parer les attaques ennemies. Pour le reste, plusieurs niveaux de zoom vous aideront à mieux visualiser l'ensemble et vous pourrez à loisir tourner la caméra autour de votre personnage. Mais le tout n'est pas idyllique puisqu'on note de grosses baisses de frame rate lorsque que plusieurs ennemis sont à l'écran et ce problème est parfois visible quand on tourne la caméra où quand on frappe de simples tonneaux, jarres...

Loin d'être un mauvais jeu, Dungeons & Dragons Heroes est trop peu innovant et ressemble beaucoup plus à un plagiat de BGDA qu'à une oeuvre inédite. Si l'aspect technique aurait pu être un peu plus détaillé, les amateurs de hack'n slash ainsi que les joueurs occasionnels devraient malgré tout s'amuser avec ce soft dans le sens où la montée de niveaux ne requiert pas des tonnes de combats, que le gameplay est au service de ce titre qui possède également un mode 4 joueurs et un système de combos honorable.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    C'est assez flatteur pour le regard, les environnements étant variés mais le tout n'exploite pas vraiment les capacités la Xbox. Les effets de sorts sont moyens et si on retrouve le rendu de l'eau ou des effets de chaleur vus dans BGDA, on aurait aimé plus d'originalité dans les décors. Quelques bugs mineurs (de collision) sont aussi à signaler.

  • Jouabilité 13 /20

    L'animation du héros est brinquebalante et on note des baisses de frame rate quand plusieurs ennemis sont à l'écran. Ceci dit les boutons d'action rapide sont là pour ne pas gêner le joueur en pleine action, les menus sont clairs et le système de combos apporte un peu de fraîcheur à des combats qui peuvent devenir lassants.

  • Durée de vie 15 /20

    Plusieurs niveaux de difficulté pour des parties à un, deux, trois ou quatre joueurs, ce qui constitue une des forces de ce soft. On terminera assez rapidement le jeu même en mode Normal mais libre à vous de trouver des amis pour reprendre l'aventure.

  • Bande son 15 /20

    Des bruitages qui sont aussi en provenance directe de BGDA. Les musiques un peu plus guerrières sont très sympas et même si je leur préfère les thèmes du titre de Black Isle Studios, l'ambiance musicale soutient bien le soft.

  • Scénario 12 /20

    On retrouve avec plaisir l'univers de Dungeon & Dragons mais le scénario en lui-même a été visité mille fois. Sur le thème du bien contre le mal, les développeurs n'ont pas vraiment réussi à broder quelque chose de convaincant mais ce n'est pas le principal dans ce type de jeu.

Voici un jeu plaisant à parcourir pour l'amateur qui n'aura que faire de la répétitivité de l'action puisqu'à la base de ce type de jeu. Beaucoup moins riche qu'un Diablo, moins beau qu'un Baldur's Gate Dark Alliance bien que s'appuyant fortement sur ce dernier, Dungeons & Dragons Heroes n'en est pas moins un titre qui vous permettra d'attendre la sortie du tant attendu Baldur's Gate Dark Alliance 2. Un soupçon d'originalité aurait tout de même été le bien venu.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
10 novembre 2003 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.1/20
Mis à jour le 10/11/2003
Xbox Action RPG Atari Hunt Valley Development Studio
Dernières Preview
PreviewPersona 5 Royal : Les voleurs Fantômes au sommet de leur art ? 17 févr., 16:00
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Un mode Histoire qui doit faire ses preuves 14 févr., 16:56
PreviewOutriders : Un TPS next-gen aux saveurs un peu trop génériques... 13 févr., 21:30
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020
3
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020