Menu
True Crime : Streets of LA
  • Tout support
  • PC
  • Mac
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : True Crime : Streets of L.A.
Xbox
True Crime : Streets of LA
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 novembre 2003 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (29)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Partager sur :

Tout comme The Getaway sorti sur PS2, voici qu'un nouveau clone de GTA arrive sur le devant de la scène vidéoludique mais cette fois également sur Xbox. L'histoire s'arrêterait là s'il ne s'agissait que d'un petit jeu sans prétention voulant surfer sur le succès de la série de Rockstar. Oui mais voilà, il s'agit ici du très attendu True Crime Streets Of L.A., qui sort aujourd'hui même. Reste maintenant à savoir si vos mimines se doivent se poser sur la boîte du jeu d'Activision, si vos réflexes se doivent d'être aiguisés en vue des multiples missions à remplir et si votre palpitant se doit d'être préparé en vue d'une grande aventure.

True Crime : Streets of L.A.

Autant le dire tout de suite, True Crime est beaucoup plus proche, dans l'esprit, de GTA que ne l'était The Getaway. Ce dernier était effectivement beaucoup plus réaliste, plus beau et s'adressait finalement à un public un peu différent de celui de Grand Theft Auto. Personnellement si j'ai beaucoup aimé le titre de Sony (et bien oui, les avis peuvent diverger à la rédac.), True Crime m'a, dans l'ensemble, un peu moins convaincu, enfin du moins certaines phases de jeu se sont montrées bien moins satisfaisantes que d'autres. Le titre d'Activison vous propose donc de suivre les péripéties de Nick Kang, un flic de L.A. qui se voit "embrigadé" dans une nouvelle division, la DOE (Division d'Operations d'Elite), après avoir été mis à l'écart à cause de ses méthodes trop brutales. Premier constat, si le jeu compte sur une mise en scène relativement chiadée (avec tout ce que cela implique de cut scenes, de ralentis, etc), le scénario du jeu n'est pas des plus originaux et ne constituera pas une révolution dans le genre. Néanmoins, si l'histoire en elle-même n'atteint la maestria d'un scénario de Shane Black ou de Andrew Kevin Walker, le jeu est véritablement génial dans sa construction.

True Crime : Streets of L.A.
Deux flingues pour deux fois plus d'efficacité.
Le titre se décompose en episodes qui eux, sont constitués de missions. Si quelques objectifs n'en sont pas vraiment (ceux où vous prenez une voiture et où vous devez uniquement vous rendre d'un point A à un point B, le tout n'étant même pas minuté), vous pourrez cependant tout en vous rendant à un lieu précis résoudre des crimes de rues. Kezako ? Et bien le central vous indiquera qu'un crime ou délit est en train de se produire et vous pourrez aller le résoudre si le coeur vous en dit. Si vous décidez de le faire, vous gagnerez des points qui se convertiront à un moment en insignes. Ces insignes vous serviront ensuite à rentrer dans des lieux 24h/24 (des convenient stores quoi !!) pour améliorer vos techniques de combat, de tir ou encore de conduite. De plus, en fonction de votre comportement vis-à-vis des criminels, vous pourrez passer du bon ou du mauvais côté de la force. Tirez sur des SDF qui ont provoqué des émeutes, vous obtiendrez des points négatifs, allez-y en douceur en leur passant des menottes, une rafale de points positifs vous sera offert, tout ceci affectant le déroulement de l'histoire. Enfin, le déroulement du jeu sera très libre puisque si vous ne réussissez pas une mission obligatoire, vous pourrez la reprendre ou continuer votre bonhomme de chemin. Ainsi le jeu peut se terminer très rapidement ou au contraire vous prendre un bon bout de temps si vous décidez de remplir toutes les missions d'un épisode ou d'élucider beaucoup de crimes de rue. Trois fins seront également au programme pour vous inciter à reprendre le jeu. Après, tout comme dans GTA, on retrouve pas mal de phases de jeu différentes à savoir des courses poursuites, de la baston, de l'infiltration et des gun-fights. Comme je le disais plus haut, vous pourrez tout au long du jeu faire évoluer votre personnage en allant dans les convenient stores ou en réussissant quelques missions bonus après avoir débloqué tous les challenges d'un épisode. Si la variété est de mise, disons que tout n'est pas rose.

True Crime : Streets of L.A.
Ce n'est pas très maniable, pas très rapide mais puisque c'est fun...
Prenons tout d'abord les phases où vous dirigez une caisse. Déjà, le côté délirant prime sur le réalisme. Ainsi vous pourrez déraciner poteaux électriques, feux de signalisation, palissade avec votre voiture. De plus, à l'instar de GTA , vous pourrez foncer dans les voitures adverses pour les projeter à des hauteurs vertigineuses ou vous aider de tremplins pour effectuer des bonds énormes. Après, à vous la possibilité de parcourir les 620 km2 de la cité des anges, à vous la joie d'emboutir des voitures, à vous l'excitation des courses poursuites avec des malfrats qui vous tirent dessus à la sulfateuse... Bon maintenant si on se marre bien, disons qu'il faut apprécier cette exagération de tout ce qui se passe autour de vous. L'ensemble est assez joli et le design est plutôt chouette avec des décors réussis. Par contre la modélisation des caisses est très moyenne et le nombre de véhicules me semble plus réduit que dans The Getaway. Ensuite la physique des voitures n'est pas optimale avec des véhicules qui tournent trop sèchement, trop rapidement. Ensuite on constate pas mal de bugs d'affichage ou de collisions. Vous pourrez bien sûr prendre n'importe quel véhicule qui passe à côté de vous, mais il m'est souvent arrivé d'être bloqué entre deux voitures, Nick ne voulant monter dans aucune des deux et bougeant tel un épileptique en pleine crise. Question fun, la sensation de vitesse n'est pas vraiment là et les bruitages moteur sont catastrophiques, les voitures donnant l'impression d'être toujours bloqués en première. Passons aux phases d'infiltration. Disons le tout net, c'est trop peu subtil et le gameplay ne suit pas. Vous aurez ici le choix d'assommer ou de tuer votre adversaire, ceci affectant une fois encore votre jauge de bon flic/mauvais flic. Pour le reste, si vous vous faites voir par des ennemis, vous aurez quelques nano-secondes pour l'envoyer ad patres avant qu'on ne sonne l'alerte. Après si on peut se cacher derrière des objets, cette phase n'est pas très évoluée. De plus, de gros problèmes de caméra nuisent à la visibilité d'ensemble, surtout quand vous êtes adossés à un mur, une armoire, etc. Ensuite, si vous pouvez marcher accroupi, on ne peut pas aller à droite ou à gauche dans cette position. Il faudra donc se relever, tourner son personnage, le faire s'accroupir et avancer : génial pour ne pas se faire repérer. En fait la seule fois où vous pourrez bouger votre personnage à droite ou à gauche une fois accroupi, sera quand vous serez devant un objet.

True Crime : Streets of L.A.
Ne vous fiez pas à la jaquette du jeu, le soft n'intègre pas de voix françaises.
Continuons avec le tir. Ici aussi, ce n'est pas trop mal même si on se lasse assez rapidement. Les gun-fights sont très beaux, nerveux et vraiment très fun. Vous utiliserez constamment deux pistolets (aux munitions illimitées) et pourrez récupérer les armes des ennemis que vous descendez. Un effet de Bullet Time, plutôt convaincant, est aussi de la partie et il vous faudra parfois effectuer plusieurs roulades ou ralentir le temps pour avoir une chance de vous sortir de plusieurs échaufourrés. Si la plupart de ces phases constitue de purs moments de jouissance pour l'amateur d'action, une fois encore le tout n'est pas très réaliste, guère original, avec un système de visée assez contraignant, mais le tout remplit bien son office. Question amélioration, vous pourrez entre autres obtenir un deuxième viseur pour tirer (automatiquement) sur deux cibles. Dernière chose, vous pouvez aussi passer en vue subjective pour plus de précision. Cette vue sera cependant uniquement profitable lors de quelques passages ou pour tirer sur des criminels qui prendraient en otage des passants. Terminons avec la baston. Ici ce sont des combos ou des coups supplémentaires que vous aurez l'occasion d'acheter dans les 24/24. Si les mouvements des personnages sont bien décomposés, les personnages bougent (glissent) beaucoup trop vite et on a l'impression que les développeurs se sont uniquement penchés sur la décomposition des prises, choppes. Par exemple Nick se relévera avec la grâce d'un félin mais parcourra la surface de combat aussi frénétiquement qu'un Buster Keaton en accéléré. Disons que les combats ont cela d'embêtant qu'on bourrine le plus clair de son temps, même si on dispose de pas mal de coups différents. En gros les affrontements se passent de la façon suivante : j'alterne coup de pied/coup de poing, j'attends que mon adversaire soit grogui, là je lui balance un combo en pleine face et ainsi de suite. Je ne crache pas dans la soupe puisque ces passages procurent des sensations mais c'est un peu répétitif. Signalons enfin que le Bullet Time (encore lui !) accentuera le vol plané de vos adversaires après que vous leur avez envoyé un combo de la mort qui tue tout en déchirant sa race, saperlipopette de nom de nom !!

True Crime : Streets of L.A.
Heu oui, ça manque encore un peu de rapidité tout ça.
Au final True Crime détrône-t-il GTA ? Et bien je dirai que non. Le jeu d'Activision est exquis dans son concept (plusieurs phases de jeu, une grande liberté pour finir le titre, évolution des caractéristiques du héros), la réalisation graphique n'est pas si mal avec moults effets Matrixesques (Bullet Time, piliers, murs qui s'effritent, etc) surtout lors des gunfights, mais malheureusement le jeu aurait dû bénéficié d'un peu plus de soin au niveau du gameplay. Les phases de courses-poursuites manquent de punch et la physique des voitures est moyenne, de gros problèmes de caméra et de maniabilité plombent les phases d'infiltration et la baston et le tir sont très fun mais un peu bourrines et répétitives. Quant à la bande-son, si on retrouve des acteurs très connus derrière les personnages, l'hallucinant Christopher "Le Roi de New-York" Walken en tête, les doublages auraient pu être un peu plus inspirés. On peut aussi se faire sa propre bande-son en rattachant des titres, parmi les 50 chansons proposées, aux phases du jeu mais il faut aimer le style musical. En définitive True Crime est un bon jeu, qui distille d'agréables moments de détente, mais qui aurait dû jouir d'un meilleur gameplay pour pouvoir s'imposer. On reprochera aussi pas mal de petits bugs par-ci par-là qui entachent la réalisation globale. Pari plutôt réussi pour Activision mais on attend d'ores et déjà un hypothétique second épisode pour avoir un jeu mieux maîtrisé et surtout plus peaufiné dans sa maniabilité.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    C'est joli, très joli même. La cité des anges est bien modélisée, à la différence des voitures, et les affrontements, en intérieur la plupart du temps, sont nerveux à souhait. De multiples effets (de fumée, d'explosion, le décor se détériorant progressivement) renforcent le tout et si on peut reprocher plusieurs petites choses (manque de vitesse durant les phases de courses, un déplacement des personnages beaucoup trop rapide), le titre s'en sort bien.

  • Jouabilité 13 /20

    Les phases d'infiltration ont contre elles une gestion de la caméra foireuse, on ne peut pas avancer à droite ou à gauche une fois accroupi et la physique des voitures aurait dû bénéficier de plus de soins. Question baston, pas de souci même si c'est un peu bourrin et les séquences de tir ne sont point originales mais diablement excitantes. Enfin, pas mal de bugs sont présents et nuisent à l'ensemble.

  • Durée de vie 15 /20

    Vous pouvez terminer rapidement le jeu en enchaînant les missions. Même si vous n'arrivez pas à les passer, l'histoire pourra continuer mais vous passerez à côté de beaucoup de choses. En gros pour voir les trois fins du titre, vous devrez y passer un petit bout de temps et puis il y a également la kyrielle de crimes de rue à résoudre.

  • Bande son 14 /20

    Une cinquantaine de titres très rap et des doublages qui sont l'oeuvre de grands noms d'Hollywood. Ceci dit, il faut aimer le style musical, les voix auraient pu être plus convaincantes et certains bruitages (de moteur) sont à mourir de rire.

  • Scénario 13 /20

    Un scénario bien conventionnel qui tient plus d'une production Richard Pepin que d'un grand film d'action à la John McTiernan. Nick est un croisement entre Chow Yun-Fat et Jet Lee mais le tout renvoie plutôt à leur carrière hollywoodienne qu'Hong-Kongaise.

True Crime Streets Of L.A. n'est pas la révolution du genre. Le jeu est fun, admirablement bien construit, possède de bonnes idées et un design accrocheur mais de grosses lacunes au niveau du gameplay et une certaine répétitivité l'empêchent d'accéder au sommet. En somme, vous ne perdez rien à l'essayer mais quant à l'adopter définitivement c'est une autre histoire.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 novembre 2003 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (29)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Mis à jour le 07/11/2003
Xbox Action Course Luxoflux Activision
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
Les jeux attendus
1
The Last of Us Part II
29 mai 2020
2
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
3
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020