Test Judge Dredd : Dredd vs Death- PlayStation 2

PlayStation 2

Si vous êtes fan de comic books et que la simple silhouette de Judge Dredd vous impose le respect, vous êtes sans doute curieux de savoir ce que peut donner l'adaptation vidéoludique de Judge Dredd entre les mains de l'équipe de Rebellion. Après avoir fait l'unanimité avec Alien Vs Predator sur PC, le développeur aura un peu plus de mal à convaincre les fans avec ce dernier titre.

Judge Dredd : Dredd vs Death

Directement inspiré du comic book britannique de 2000AD, une série démarrée il y a maintenant plus de 30 ans mais qui a, il n'y a pas si longtemps, donné lieu au film que l'on sait, Judge Dredd renaît sur PC et consoles pour nous rappeler à l'ordre. Le scénario du jeu ne trahit pas l'esprit de la BD et se déroule au 22ème siècle dans les rues mal famées de Mega-City One. Un lieu de mort où se côtoient criminels, monstres et bourreaux, dans un chaos de sang et de hurlements que ne renieraient pas les amateurs de fantastique. Le héros que l'on incarne ne pouvant être que Judge Dredd lui-même, on se retrouve dans la peau d'un personnage sûr de lui, habilité de par son statut de juge/jury/bourreau à faire feu à sa guise pour neutraliser les malfrats. Libre à lui de les condamner à 20 ans de prison dans les cubes ou à perpétuité, voire de les envoyer tout droit ad patres si les circonstances l'exigent. Après tout, vous n'êtes pas n'importe qui mais bien l'allégorie de la Loi elle-même.

Test Judge Dredd : Dredd Vs Death PlayStation 2 - Screenshot 1La vermine pullule dans Mega-City One.

Aurais-je oublié de vous préciser que Judge Dredd est un First Person Shooter ? Mais à l'inverse de la grande majorité des softs du genre, le but n'est pas de réduire en charpie la moindre menace de pixels qui passe dans votre champ de vision. Il faut d'une part identifier ses cibles pour éviter d'éliminer malencontreusement un autre Judge ou un civil, et d'autre part prendre la peine de neutraliser ses adversaires pour les capturer. Vos cibles peuvent être aussi bien de simples manifestants que des criminels, des vampires ou même surtout l'impitoyable Judge Death et les Juges Noirs. Dans la pratique, il « suffit » d'envoyer une petite salve sur son adversaire en essayant de le désarmer sans lui envoyer une balle dans la tête, afin de pouvoir prononcer la sentence immédiate. En découle la présence d'une jauge de loi qui incite à ne pas tirer sur tout ce qui bouge lorsque ce n'est pas nécessaire, d'autant que vos performances et votre comportement seront évalués en fin de mission et que plus vous montrerez votre habileté à capturer vos ennemis vivants plus votre note sera élevée.

Test Judge Dredd : Dredd Vs Death PlayStation 2 - Screenshot 210 ans de prison ou perpétuité ?

Malgré tout, il faut bien reconnaître que le soft demeure très bourrin. Serait-ce dû à l'IA défaillante du jeu qui permet d'assister à des scènes affligeantes, comme des civils qui restent plantés dos à dos avec un vampire, lui-même accroupi juste à côté de vous sans même vous voir. L'action se traduit quant à elle par la possibilité de recourir à des grenades, à une arme secondaire récupérée sur le corps des ennemis tués sans oublier le flingue fétiche de Judge Dredd, dont il faut choisir les balles avec soin (standards, ricochet, perforantes, explosives ou même thermo-guidées). Si l'on s'amuse dans un premier temps à découvrir l'univers de Mega-City One et ses personnages atypiques avec lesquels on peut vaguement interagir (on peut se faire soigner par les juges médic qu'on croise, écouter ce que les gens ont à dire, les menotter, etc...), on se réjouit beaucoup moins devant le soin apporté à la dimension technique du soft.

Test Judge Dredd : Dredd Vs Death PlayStation 2 - Screenshot 3L'art de sauter avec grâce.

Ça commence par de simples répliques vocales qui tournent en boucle comme un disque rayé, et puis on se rend compte que les bugs ne touchent pas seulement la dimension sonore du titre mais aussi le gameplay. Il m'est arrivé de rester coincée dans le décor sans raison, et je préfère vous épargner le topo sur les textures invisibles, lorsque ce n'est pas carrément le jeu qui refuse de rebooter. Pas de panique toutefois puisqu'il y a des chances pour que cela ne soit pas le cas de la version packagée, mais avouez tout de même que ça ne fait pas très bon effet sur une version dite de « test ». Difficile dans ces conditions d'apprécier ce qui n'est finalement qu'un FPS beaucoup plus classique que ce à quoi l'on était en droit d'attendre. Niveau contenu, le jeu propose un mode scénario de 13 missions, à jouer en solo ou en coopération à deux joueurs en écran partagé, ainsi que de deux autres modes dont le contenu se débloque en terminant avec brio toutes les missions solo. On trouve donc un mode arcade qui propose une série de missions spéciales permettant par la suite de déverrouiller des cheat codes, et un mode combat jusqu'à 4 joueurs en écran splitté comportant pas mal de variantes de règles. Pas d'option online sur cette version PS2. Si le test de cette version console de Judge Dredd ne nous aura clairement pas laissé une impression impérissable, le jeu pourra toutefois être conseillé à la limite aux inconditionnels de la série qui trépignent à l'idée de faire régner la loi dans Mega-City One.

Romendil, le 15 octobre 2003

Les notes

  • Graphismes 12/20

    Les environnements pâtissent d'une certaine pauvreté au niveau des textures, avec des couleurs qui flashent et des PNJ affreux à souhaits.

  • Jouabilité 12/20

    Le fait de devoir neutraliser autant que possible ses ennemis ne change rien au fait que le gameplay de Judge Dredd se veut brutal au possible et d'un classicisme qui ennuiera rapidement les habitués. L'IA se révèle d'ailleurs assez pitoyable.

  • Durée de vie 13/20

    13 missions à faire en solo ou en coop et divers bonus à débloquer pour alimenter les parties en défi arcade ou en multijoueur.

  • Bande son 10/20

    Le jeu profite d'un doublage vocal en français qui souffre du fait que les même répliques reviennent sans arrêt et de bugs sonores que l'on espère ne pas trouver sur la version packagée.

  • Scénario 13/20

    L'univers de Judge Dredd retranscrit dans le jeu ne devrait pas heurter les fans du comic book, même si l'oeuvre originale aurait sans doute mérité davantage de soin.

  • Note Générale12/20

    Seuls les inconditionnels du comic book auront intérêt à se jeter sur cette adaptation PS2 qui se classe seulement parmi les FPS les plus moyens de la console. Il va de soi que vous pouvez diviser la note par deux s'il s'avère que la version packagée souffre des mêmes bugs que la version test qui nous été fournie par l'éditeur.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Judge Dredd Dredd vs Death Judge Dredd : Dredd vs. Death Judge Dredd Dredd vs. Death Judge Dredd : Dredd versus Death Judge Dredd Dredd versus Death, Judge Dredd vs Judge Death Judge Dredd vs. Judge Death Judge Dredd versus Judge Death

Vidéos

Voir les 3 vidéos de Judge Dredd : Dredd vs Death