Menu
Hunter : The Reckoning : Wayward
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Hunter : The Reckoning Wayward
PS2
Hunter : The Reckoning : Wayward
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 septembre 2003 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.9/20
Tous les prix
Prix Support
15.90€ PS2
27.20€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Apparu en Juin 2002 sur Xbox, Hunter The Reckoning s'était montré à la fois jouissif et très répétitif pour reprendre la conclusion de Romendil lors de son test. Et voilà qu'un peu plus d'un an après la série se voit agrémentée de nouveaux épisodes dont un sur la PS2, le monolithe noir accueillant donc ici une série toute nouvelle mais pas vraiment belle. Misant à tout prix sur une action à outrance, Hunter : The Reckoning Wayward reprend donc ce qui a fait le « succès » du premier épisode et se présente plus que jamais comme un Gauntlet-Like avec tout ce que cela implique.

Hunter : The Reckoning Wayward

Hunter : The Reckoning Wayward, c'est avant tout une forte notion de répétitivité qui quelque part dessert le jeu auquel elle est rattachée. Voilà c'est dit. Maintenant, on ne pourra véritablement montrer du doigt cet aspect des choses tout en huant les programmeurs puisque le jeu de Vivendi assume pleinement son statut d'actionner (si je puis dire) en reprenant les grands préceptes du beat'em all de l'époque Gauntlet. Ainsi nous avons 5 mercenaires dont le seul but sera de dézinguer le plus de monstres possibles en réussissant divers objectifs (de la destruction de véhicules pour se frayer un passage à la récupération de plusieurs items en passant par le passage à tabas d'un boss...). Les missions se passent dans des niveaux fermés et après avoir récupéré une carte de l'endroit où vous évoluez vous commencerez votre vendetta zombiesque. Et bien voilà mine de rien je viens de résumer en quelques lignes tout ce qui compose le jeu. Sur ce je vous laisse... Ha hem oui, le regard noir de Lightman me fait comprendre qu'il faut que je poursuive un peu plus en profondeur mes investigations. Ok boss !

Hunter : The Reckoning Wayward
Les boss ne sont pas vraiment coriaces mais il est difficile d'éviter leurs attaques.
Bon sans m'étendre pendant des heures, je dirais que ce nouvel Hunter est entièrement dédié au défoulement. On utilise des armes blanches, des armes à feu, quelques sorts propres aux personnages, on se bat avec des dizaines et des dizaines d'ennemis et...et...c'est tout. En fait ce qui dérange dans ce Hunter c'est bien sa grande linéarité et son manque de peps. Si je suis le premier à pester quand je lis que tel ou tel beat'em all est répétitif (quelque part ce genre de jeu n'est destiné qu'à nous procurer un maximun de sensations en un minimum de temps via des procédés somme toute assez simples style j'avance et je tire), je dois avouer qu'on s'ennuie en parcourant The Wayward. Les ennemis qui viennent à notre rencontre sont trop nombreux et n'évoluent pas assez au sein d'un même niveau, on enchaîne toujours les mêmes coups en tapant comme un fou sur la manette, on récupère des munitions et on troue comme une passoire les zombies qui s'approchent un peu trop de nous et tout cela sous couvert d'une réalisation douteuse.

Hunter : The Reckoning Wayward
Les décors sont pour la plupart très sombres.
Comment dire ? Hum...et bien c'est simple le jeu déçoit quand on s'y essaye ou qu'on le regarde. Les lieux où se passent l'action n'amènent aucun sentiment d'originalité (une ruelle, un cimetière, une usine, zut alors, innovez que diable !!!), les effets spéciaux font pitié, les armes à notre disposition n'ont rien de sensationnel (un uzi, un katana, un flingue, une hache, un lance-missiles, etc.) et les animations des héros, tout comme des ennemis, laissent à penser que le jeu est inachevé. C'est dommage d'autant que l'ambiance gothique prédomine et aurait pu faire l'objet d'une recherche un peu plus minutieuse dans les décors notamment. Si le fait de pouvoir choisir entre 4 personnages (+ 1 débloquable) au départ de chaque mission est un plus, on déjante un peu devant le manque de charisme des protagonistes. A la limite on se dirigera plus facilement vers le père Esteban Cortez qui a pour lui un design un peu plus fun, ce dernier maniant l'épée comme un véritable pro. Ces compatriotes, deux femmes et deux hommes, sont sidérants de platitude. Reste une bande-son honorable où des bruitages corrects côtoient des musiques qui nous plongent dans l'ambiance.

Hunter : The Reckoning Wayward
Les cinématiques font avancer l'histoire et sont de qualité.
L'autre souci dans ce titre, c'est bien sa jouabilité. Les personnages se révèlent maniables mais dieu que les angles de caméra agaçent. En fait vous pouvez seulement zoomer sur votre personnage grâce à la croix directionnelle et suivant où vous vous trouvez c'est la caméra qui se placera le mieux du monde pour que vous puissiez profiter de l'action, enfin c'est ce qu'on était en droit d'espérer. En vérité, les angles de vue sont assez foireux et vous empêchent souvent de voir les ennemis arriver. Par exemple il arrivera souvent que vous soyez dans une ruelle/couloir et que la caméra se place devant vous, sympa pour bien voir ce qui arrive. Et ce problème se retrouve également quand vous êtes dans des endroits plus vastes, la caméra ayant tendance à avoir des ratés en choisissant de mal se placer la plupart du temps de sorte qu'on ne voie pas les ennemis. On citera également la maniabilité perfectible avec l'utilisation des gâchettes pour tirer : peu pratique. Ensuite, le fait d'utiliser les deux sticks pour bouger, straffer et tirer en même temps n'est pas génial et le tout est peu précis. Après le système pour changer d'arme est assez bien vu (une touche pour sélectionner l'arme principale et une autre pour l'arme secondaire) et vous ne perdrez pas trop de temps à ce niveau.

Que dire de plus si ce n'est que ce nouvel Hunter fera les yeux doux aux joueurs qui ne jurent que par l'action. Malheureusement tout ceci est bien redondant et vu que la réalisation n'est pas vraiment à la hauteur, on aura tôt fait de plutôt se pencher vers un autre beat'em all d'autant que ce n'est pas ce qui manque sur PS2.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    A l'heure où beaucoup de développeurs maîtrisent bien la PS2 et nous sortent des jeux somptueux, ce Hunter fait un peu pitié à voir. Les effets spéciaux sont diablement limités, le choix des armes n'est pas énorme, les décors sont un peu sombres et guère originaux. Quant au look des personnages, mouais, hormis le prêtre guerrier qui me plaît bien, ses compagnons manquent singulièrement de charisme. L'aliasing est aussi de la partie et le seul bon point est le fait que le jeu puisse afficher à l'écran un nombre conséquent de zombies sans baisse de frame rate.

  • Jouabilité 14 /20

    Les angles de caméra nuisent à la visibilité d'ensemble, ces derniers nous empêchant souvent de voir les ennemis arriver vers nous et les touches de la Dualshock 2 sont moyennement utilisées avec notamment l'utilisation des gâchettes pour tirer où l'utilisation des deux sticks pour avancer, straffer et tirer en même temps.

  • Durée de vie 13 /20

    Les niveaux se finissent assez rapidement mais vu que vous ne possédez pas beaucoup de Continue et que certains boss sont retords vous aurez tout de même besoin de quelques heures pour boucler The Wayward. Le mode deux joueurs viendra renforcer malgré tout un peu la longévité du titre.

  • Bande son 14 /20

    Des bruitages tout ce qu'il y a de moins impressionnant et des musiques assez sympathiques qui collent bien à l'ambiance gothique et gore du soft. Les doublages étaient en anglais dans la version testée et on espère qu'une localisation aura lieu lors de la sortie du titre.

  • Scénario 11 /20

    Se passant deux ans après les événements du premier épisode, on nous ressort une ville assaillie par des hordes de démons. Ceci dit, les cinématiques sont plutôt nombreuses et bien réalisées.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce beat'em all est quelque peu soporifique malgré le fait qu'on passe son temps à tirer et à sabrer à tout-va. La réalisation de Wayward laisse vraiment à désirer, le gameplay aurait mérité d'être revu et comme le jeu est diablement répétitif (si les ennemis ne sont pas en nombre infini c'est du pareil au même) passer à côté de ce titre sera une bonne chose à moins d'être un fan absolu d'action à outrance.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 septembre 2003 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.9/20
Mis à jour le 30/09/2003
PlayStation 2 Action High Voltage Vivendi Universal Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce