Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Midnight Club
PC

Voici enfin le second épisode de la saga Midnight Club qui débarque sur PC. Véritable croisement entre Burnout et Need For Speed, la série de Take Two est un vrai défouloir pour celui qui cherche à arpenter à des vitesses folles des villes gigantesques. Et quel plaisir de voir qu'après un Midnight Club de très bonne facture, le second épisode en propose davantage avec une ville de plus et des tonnes de véhicules à débloquer.

A l'instar de Fast and Furious (et de sa suite abrutissante) de mister Rob Cohen, Midnight Club 2 ne mise pas vraiment sur un quelconque scénario pour attirer les badauds mais sur le fun immédiat engendré par des courses incroyablement rapides où tous les coups sont permis. Si on compare ce soft aux autres titres du genre comme Need for Speed, Burnout ou même Crazy Taxi, on se rend vite compte que Midnight Club 2 est un pot pourri des jeux cités juste au-dessus. C'est en effet par le biais d'une pléthore de modes de jeux et de véhicules qu'on retrouve absolument tout ce qui a fait le succès des titres de Acclaim, Electronic Arts et Sega.

Les villes sont belles mais la modélisation des caisses laisse un peu à désirer.

Comme je le disais plus avant, le jeu est composé d'une myriade de challenges divers et variés. Si ce que vous cherchez dans un jeu est un bonne durée de vie, vous allez être servis. En survolant lesdits challenges on trouve donc un mode Carrière où après être rentré dans le Midnight Club (une organisation secrète composée de pilotes de courses urbaines) vous allez pouvoir participer à un paquet de courses au travers desquelles vous pourrez gagner de nouveaux véhicules. Vient ensuite le mode Arcade scindé lui aussi en plusieurs épreuves. De la balade, qui vous permet de flâner dans les villes pour vous familiariser avec leurs tracés, à une Course avec adversaires en passant par le mode Combat également divisé en deux défis, vous n'aurez pas le temps de souffler d'autant qu'un mode Multijoueur (à deux joueurs ou via Internet) est de la partie. Et si vous n'en avez pas assez un éditeur de circuits vous tend les bras. Vous pourrez grâce à lui non pas créer de toute pièces vos propres circuits mais uniquement disperser des check-points sur le tracés après avoir déterminé par où passeront les pilotes. Ma foi ce n'est pas si mal que cela et on se prend vite au jeu.

La dame de fer vous surveille, pas d'imprudence.

Ce qui impressionne dans MC2 c'est cette impression énorme de liberté. Vous n'êtes jamais tenu de suivre telle ou telle route et même s'il est souvent préférable de suivre le chemin emprunté par vos adversaires, vous pourrez à tout moment sortir des sentiers battus et prendre des petites ruelles, couper à travers champs pour essayer de rejoindre les autres concurrents en essayant de grappiller quelques précieuses secondes. Bref, vous n'imaginez pas à quel point c'est agréable de se balader dans Paris, Los-Angeles ou Tokyo soit pour admirer les villes qui sont plus belles les unes que les autres, soit pour tenter de découvrir un itinéraire « secret » à même de vous propulser sur la première marche du podium. En fait les courses se passant de deux façons différentes, vous aurez tout le loisir de choisir votre style de conduite en privilégiant ou non les raccourcis. En effet, dans un cas vous devrez franchir des check-points dans un ordre précis alors que dans l'autre vous pourrez les passer comme vous le voudrez. Dans tous les cas l'ajout de la carte vous sera d'une grande aide pour bien anticiper les virages, impasses et autre joyeusetés et éviter ainsi de vous retrouver coincés dans une coure intérieure par exemple.

Les deux roues sont cette fois de la partie.

Tout ça pour dire que ce jeu est monstrueux une fois un gamepad en main. C'est ultra rapide, c'est ultra maniable, bref c'est ultra tout ce que vous voulez. Les villes sont immenses et bien modélisées, les caisses sont nombreuses et on note même l'apparition de motos par rapport au volet précédent. On pourra peut-être reprocher un manque de finition au niveau des caisses mais bon le principal est là puisque le jeu se révèle au final diablement rapide et plutôt joli. Pour ce qui est de la conduite c'est intuitif et ce dès les premières secondes. Les bolides collent bien à la route et malgré l'aspect arcade du soft la physique n'est pas si fantaisiste que ça, hormis quand on propulse son monstre de puissance des mètres au dessus du sol et qu'une fois retombé sur le bitume, on continue à se tirer la bourre à des vitesses folles sans qu'aucun dégât ne soit signalé, mais tout ceci participe au charme du titre. Que ce soit au clavier ou au gamepad on a le jeu bien en main, même si il est indéniable qu'une manette conviendra beaucoup mieux à ce type de soft. La bande-son est elle aussi bien dans cet esprit « Born to be Wild » avec ses musiques tendance new-age/techno qui s'écoutent facilement même en dehors du jeu.

Le choix des voitures est grand.

Pour ceux qui auront goûté au premier Midnight Club, on ne pourra s'empêcher de préciser que le deuxième opus innove peu, même si une troisième ville est au rendez-vous et qu'on peut maintenant diriger des motos. Malgré cette lacune, MC2 est un jeu prenant, rapide et agréable d'un point de vue visuel. Encore une fois c'est bien cette impression d'immensité qui fait toute la force de ce jeu, à l'inverse d'un Burnout par exemple qui se veut plus fermé, plus dirigiste mais tout aussi génial je l'avoue. En définitive, on peut faire tout ou presque dans le jeu de Take Two et si cet aspect des choses vous posera sûrement des problèmes les premières parties, une fois le tracés des villes bien en tête, vous vous en donnerez à coeur joie.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Les villes sont immenses, bien architecturées mais le PC est tout de même capable de beaucoup mieux. La modélisation des caisses est correcte et les quelques effets spéciaux sont sans plus. Par contre la distorsion de l'image lors de l'utilisation du turbo amène un coup de fouet et l'animation est impeccable.

  • Jouabilté 16 /20

    C'est de l'arcade, c'est intuitif, c'est peut-être un peu limité mais dieu que c'est bon. Si une manette est à préconiser, la jouabilité « clavier » est malgré tout très bonne.

  • Duree 16 /20

    Un mode Carrière et Arcade ce dernier étant subdivisé en plusieurs défis. On revient facilement au titre et grâce au multijoueur vous pourrez poursuivre le plaisir avec des joueurs du monde entier.

  • Son 15 /20

    Les bruitages et les voix ne sont pas renversants. Par contre les musiques sont très belles pour la plupart et s'écoutent facilement une fois sortis du jeu.

  • Scénario /

Bien que le titre ne soit pas si beau que cela graphiquement, le fait d'être libre de terminer une course comme on l'entend dans plusieurs modes de jeu est un gros plus. Midnight Club 2 est on ne peut plus rapide, accessible et a sa place aux côté d'un Burnout 2.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
18 juillet 2003 à 18:00:00
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (30)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/ 20
Mis à jour le 18/07/2003 Voir l'historique
PC Course Take 2 Interactive Rockstar Games
  • Partager cette page :
Midnight Club II
PC PS3 PS2 Xbox
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (5)
  • Vidéos (3)
  • Images (89)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (9)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Midnight Club sur PC
    -
    PC
Boutique
  • Midnight Club II PC
    4.89 € Neuf
    3.00 € Occasion
    9.99 €
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.