Test Castleween- Gameboy Advance

Gameboy Advance

Suite à leur passage sur PS2 en octobre dernier, les deux garnements de Castleween se glissent sur GBA. Un format qui leur convient bien mieux comme nous allons le voir.

Castleween

La tradition veut que la nuit d'Halloween les enfants se déguisent et vont frapper aux portes de leur quartier pour récolter toutes sortes de confiseries. Ce soir-là, Alicia et Greg sont un peu à la traîne et suivent de loin le reste de leurs amis tous impatients de se carrier les dents. Lorsque les deux retardataires retrouvent leurs camarades, c'est trop tard. Ils avaient déjà pénétré dans l'inquiétante bâtisse. Sans savoir ce qui s'était réellement passé, Alicia et Greg découvrent tout leurs amis littéralement pétrifiés de peur. Afin de les sauver, il faudra qu'il parcourent une quinzaine de niveaux en déjouant les pièges qui s'offrent à eux.

Test Castleween Gameboy Advance - Screenshot 1La sorcière s'en prend à Greg.

Castleween est un titre de plates-formes 2D tout ce qu'il y a de plus classique. Le titre repose en grande partie sur les réflexes du joueur qui doit aider les enfants à sauter par dessus les nombreux buissons de ronces et autres crevasses insondables tout en s'occupant des nombreux fantômes et démons qui rôdent un peu partout. Si le programme reste plutôt classique, Castleween parvient à se démarquer de ses concurrents par la possibilité qu'il offre de changer de héros en cours de niveau. A des endroits bien précis et choisis par le jeu, on peut ainsi passer de Alicia à Greg et de Greg à Alicia autant de fois qu'on le souhaite. Mais à quoi donc que ça peut-il bien servir tout ça ? Et bien, il faut savoir que les deux enfants sont capables d'effectuer des actions différentes. Alicia peut lancer son chapeau de sorcière alors que Greg se défend avec une fourche de diablotin. Alicia ne craint pas le froid contrairement à Greg qui est insensible au chaud. Alicia passe inaperçue lorsqu'elle croise des sorcières, Greg est lui invisible aux yeux des démons. Vous devrez constamment jouer de cette alternance entre les deux enfants pour progresser en profitant notamment du double saut de Greg pour atteindre des plates-formes trop hautes pour Alicia.

Test Castleween Gameboy Advance - Screenshot 2On peut souvent changer de personnage.

Les niveaux ne sont pas particulièrement grands mais il regorgent de multiples passages secrets que seule une exploration minutieuse de chaque recoin permettra de découvrir. Ainsi, si on peut facilement arriver à la fin du jeu, il faudra passer un peu plus de temps devant l'écran de sa GBA pour trouver toutes les âmes perdues des enfants et les multiples coffres remplis de bonbons et de bonus. La réalisation est plutôt agréable. Les deux personnages sont constamment animés. Même, lorsqu'ils restent sur place, ils bougent la tête un peu partout. Faut dire aussi qu'on les comprend, les décors, quoiqu'un peu sombres, sont joliment faits. La bande-son est par contre un peu moins réussie car trop discrète.

Si on pouvait reprocher à la version 128 bits de tourner un peu en rond, on constate que c'est encore un peu le cas sur portable. Cependant, le jeu passe bien mieux ici et on lui pardonne plus facilement ce petit défaut. A quoi est-ce dû ? Sûrement au format plus réduit et au mode de représentation plus classique qui rappelle les jeux de plates-formes « à l'ancienne ». La pillule passe donc un peu mieux. Sans atteindre le niveau des ténors du genre que sont Mario Advance 3 ou Rayman 3, on se trouve quand même face à un titre fort sympathique.

Jihem, le 08 avril 2003

Les notes

  • Graphismes 15/20

    Les niveaux font la part belle aux ambiances gentiment inquiétantes. On visite tour à tour un cimetière, une maison hantée et un laboratoire de scientifique fou. Les animations de héros sont chouettes à regarder.

  • Jouabilité 16/20

    La maniabilité ne vient jamais vous prendre en défaut. Le titre reste jouable du début à la fin.

  • Durée de vie 14/20

    Sans prendre le temps de sauver tous les enfants et de trouver tous les passages secrets, on boucle les 15 niveaux en quelques heures.

  • Bande son 13/20

    Les musiques étonnent par leur discrétion. On aurait aimé les entendre un peu plus. Les bruitages sont quant à eux bien présents, peut-être trop...

  • Scénario 13/20

    L'ambiance Halloween se trouve bien portée à l'écran. L'histoire évolue grâce à des écrans fixes entre les niveaux.

  • Note Générale14/20

    Indiscutablement, Castleween convient mieux au format portable que consoles de salon. Sa réalisation graphique attachante et son approche traditionnelle de la plate-forme en font un bon titre que les amateurs devraient apprécier.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Halloween

Vidéos

Voir la vidéo de Castleween