Menu
The Legend of Zelda : A Link to the Past
  • Tout support
  • WiiU
  • 3DS
  • Wii
  • GBA
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : The Legend Of Zelda : A Link To The Past
GBA
The Legend of Zelda : A Link to the Past
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 mars 2003 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (227)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Tous les prix
Prix Support
6,616.74€ SNES
Voir toutes les offres
Partager sur :

« Triomphe du héros la veille du cataclysme... Trois symboles de vertu obtiendra... Excalibur retrouvera... Préservant la pureté de la lignée des chevaliers. » C'est sur ces paroles gravées dans la stèle runique des bois perdus que se terminait la première partie de l'aventure A Link to the Past et que démarrait la seconde, laissant à tous ceux qui découvrirent ce titre sur Super Nes un souvenir impérissable.

The Legend Of Zelda : A Link To The Past

Nombre de joueurs ayant découvert la saga des Zelda sur N64 ou Gameboy Color ne pouvant connaître cet excellent volet 16 bits des aventures de Link, Nintendo a eu la bonne idée d'en faire une adaptation fidèle sur GBA en confiant le développement de cette cartouche à Capcom, qui s'était déjà chargé des deux volets GBC : Oracle of Seasons et Oracle of Ages. Précisons que c'est bel et bien cet épisode originaire de la Super Nintendo qui a servi de base au système de jeu des divers volets sur console portable : Link's Awakening sur Gameboy, repris ensuite en couleurs dans Zelda DX sur GBC, puis les épisodes Oracle of Seasons et Oracle of Ages sortis simultanément. A Link to the Past constitue en quelque sorte le chaînon manquant de cette saga hylienne sur consoles portables, et ceux qui se souviennent de la qualité de cet opus ne pourront qu'applaudir des deux mains son arrivée sur GBA.

The Legend Of Zelda : A Link To The Past
Délivrez les filles des 7 sages dans A Link to the Past.
La cartouche reprend donc fidèlement l'intégralité de The Legend of Zelda : A Link to the Past, avec les mêmes graphismes que sur Super Nes et simplement quelques ajouts sonores au niveau des cris de Link. Visuellement, la réalisation se révèle encore efficace pour le support GBA, même si l'on pourra regretter d'avoir affaire à un simple portage sans grande originalité. Jouable uniquement en solo, A Link to the Past propose néanmoins une vaste quête en deux parties qui se déroule successivement dans deux versions d'Hyrule : le monde de la lumière et le monde des ténèbres. Le héros hylien y occira un sorcier maléfique du nom d'Agahnim, partira à la recherche de précieux médaillons et de la légendaire épée Excalibur, sauvera des princesses enfermées dans des cristaux et rencontrera la princesse Zelda avant de libérer une nouvelle fois le pouvoir de la Triforce. La progression est comme toujours basée sur les combats et la résolution d'énigmes. En plus des actions de base qu'il acquiert progressivement en renforçant son équipement, Link pourra découvrir de nouvelles techniques d'épée comme l'attaque circulaire, l'attaque éclair avec les bottes de pégase et l'attaque faisceau accessible avec une épée au niveau de puissance suffisant et une jauge de vie au maximum. Les nostalgiques de la saga retrouveront avec joie la présence des fragments de coeur, des bocaux qui permettent de stocker des potions ou des fées en les capturant avec le filet à papillons, et des nombreux items trouvés dans les coffres des donjons ou en explorant la map d'Hyrule. Une aventure épique et pittoresque que se doivent de découvrir ceux qui n'ont pas joué à la version Super Nes.

The Legend Of Zelda : A Link To The Past
Les poules finissent par vous attaquer si vous les agressez constamment.
Evidemment, ce nouveau Zelda ne se contente pas de nous proposer un simple portage d'un jeu désormais bien connu. Ainsi, la cartouche s'étoffe également d'une seconde quête intitulée Four Swords, et qui a la particularité de se jouer en coopération jusqu'à quatre joueurs. Au moyen de quatre GBA, d'un câble link et de quatre exemplaires du jeu, chacun se retrouve alors dans la peau d'un Link et évolue de façon indépendante sur son propre écran. Comment justifier la présence de quatre clones de Link à l'écran ? De façon très simple et pas du tout tirée par les cheveux. Grâce à une épée enchantée, notre héros elfique se voit obtenir le don d'ubiquité et se divise en quatre Link voués à coopérer pour déjouer les pièges de nombreux donjons. Il faut alors résoudre une série inépuisable de casse-têtes sans cesse renouvelés puisque les niveaux sont générés aléatoirement par la console et adaptés au nombre de joueurs. Ainsi, même s'il est tout à fait possible de jouer à deux ou même à trois, on trouvera en mode quatre joueurs des énigmes qui nécessitent la présence des quatre protagonistes. Le plus marrant est de voir les joueurs se bousculer pour ouvrir les coffres avant les autres, quitte à pousser quelqu'un dans le vide pour le fun ou le soulever pour le projeter sur une rangée de pics, voire même lui balancer une jarre en pleine tête pour que son écran devienne noir. On se retrouve dans le même type d'ambiance qu'une partie d'Ico en mode deux joueurs où celui qui contrôlerait Yorda ne résisterait pas à tout faire pour entraver la progression de son partenaire. Même en jouant de façon sérieuse, on ne peut que s'enthousiasmer des multiples possibilités inédites permises grâce à la complémentarité entre les persos. On peut par exemple faire des étincelles en frappant deux épées pour allumer une torche, ou carrément écarteler un ennemi en tirant de chaque côté de son corps !

The Legend Of Zelda : A Link To The Past
Visez l'oeil de ce monstre avec vos flèches.
Mais ce n'est pas tout, car le système de jeu est ainsi fait que la coopération ne gâche en rien la compétition entre les joueurs dans la mesure où celui qui aura collecté le plus de rupees à la fin de la partie sera désigné vainqueur. On peut alors collecter des médailles qui donnent ensuite accès à une quête inédite basée sur des énigmes dans A Link to the Past, et qui là encore débloque ensuite de nouvelles techniques d'épée. Toujours par rapport aux différents aspects qui lient les deux jeux, il faut savoir que les techniques d'épée que vous gagnerez dans A Link to the Past (comme l'attaque faisceau) pourront être ensuite directement utilisées dans Four Swords. On trouve d'ailleurs un système de graines qui boostent votre vitesse, votre puissance de frappe et votre défense, mais aussi des pièges comme s'il en pleuvait. A quatre joueurs, on a la chance de pouvoir affronter un boss à chaque fin de stage. Une fois vaincus, ceux-ci laisseront alors la place à une grande fée qui vous remettra une clé. Enfin, avec trois clés en poche, vous pourrez entrer dans le palais de Vaati le boss final afin de tenter de débloquer un nouveau donjon dans A Link to the Past. On le voit, les possibilités offertes dans ce nouveau Zelda sont immenses et la durée de vie est tout aussi conséquente. Le mieux est tout de même de pouvoir tirer partie du mode quatre joueurs pour en profiter.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Les responsables du portage se sont contentés de reprendre tels quels les graphismes de la version Super Nintendo pour A Link to the Past, mais le résultat reste plutôt efficace sur GBA. Tous les niveaux de Four Swords sont générés aléatoirement et sont inédits.

  • Jouabilité 18 /20

    Basé sur le concept du tout premier Zelda sur Nes, c'est bel et bien cet épisode qui a mis en place les fondements du gameplay de la saga repris ensuite avec quelques innovations dans les différents épisodes GBC. La jouabilité est impeccable et le système de progression toujours aussi efficace.

  • Durée de vie 17 /20

    La longueur et la complexité de A Link to the Past réserve déjà de longues heures à qui ne connaît pas par coeur cette aventure, et le mode Four Swords décuple cette durée de vie à condition d'avoir assez d'amis et de cartouches pour y jouer.

  • Bande son 17 /20

    Des thèmes mélodieux et devenus cultes, avec les cris de Link inaugurées dans les opus N64.

  • Scénario 16 /20

    Une vaste quête en deux parties qui réserve pas mal de surprises même si la trame scénaristique reste assez limitée. C'est plutôt le charisme des personnages et la naïveté de l'aventure qui font l'attrait de cet univers.

Une référence du jeu d'aventure à se procurer de toute urgence pour qui ne connaîtrait pas l'épisode original sur Super Nes. Les autres devront toutefois relativiser l'intérêt de cette cartouche s'ils ne pensent pas pouvoir profiter du mode quatre joueurs de Four Swords qui nécessite tout de même quatre exemplaires du jeu, même si les parties à deux ou trois sont évidemment possibles.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 mars 2003 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (227)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Mis à jour le 26/03/2003
Gameboy Advance Action RPG Capcom Nintendo Fantastique Heroic Fantasy
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Devil May Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live