Test Mechassault- Xbox

Xbox

Déjà initiateur de ce qui reste l'une des références en matière de simulation de Mecha, Microsoft ne pouvait laisser passer l'occasion de porter l'univers BattleTech sur Xbox. Voici donc MechAssault, un jeu d'action particulièrement musclé...

Mechassault

...et totalement compatible avec le Xbox Live ce qui nous fait une belle jambe à nous, pauvres européens à la traîne. Enfin, c'est bientôt le mois de mars. En attendant, MechAssault devrait combler les amateurs de shoot. En revanche, les pros du jeu de mech risquent de ressortir un brin frustrés. En effet, si on a l'habitude de titres mettant en scène des BattleMechs customisés à l'extrême, dans lesquels chaque pièce peut être modifiée, polie et repeinte voire chromée à la brosse à dents, ici, c'est tout le contraire. Les 18 Mechas de base vous sont fournis clés en main et ne peuvent être retouchés (sous peine de voir sauter la garantie). La première raison qui vient à l'esprit est que Microsoft souhaite séduire le grand public et promouvoir plus massivement le online qu'il ne le ferait en refilant un titre à une minorité de joueurs amateurs de customisations parfois complexes, voire prise de tête.

Test Mechassault Xbox - Screenshot 18Encore quelques tirs et cette lézarde cedera la place à un bel éboulement.

En réalité, MechAssault est donc plus un shooter à la troisième personne, mais un shooter diablement efficace. Causons donc gameplay car je vous vois frétiller d'impatience à l'idée de piloter ces robots lourdeaux à la démarche de gallinacé. Première chose, la prise en main, qui, si elle pose quelques soucis de prime abord, s'avère au final plutôt satisfaisante. Faites avancer le robot avec le stick gauche pendant que vous orientez son torse au stick droit. Les gâchettes servent à changer d'armes et à tirer. Les boutons peuvent être mappés afin de choisir rapidement un type d'armes. Des armes, vous ne pourrez en posséder que 3 à la fois, une arme balistique, un type de missile et un type d'arme énergétique. Oui, c'est peu à côté d'un Mechwarriors sur PC mais bon. Encore un petit truc, les touches des sticks sont également utilisées, soit pour voler un bref instant soit pour activer une fonction défensive (brouilleur radar et autres similaires). Voilà, je pense qu'on a fait le tour d'une maniabilité qui demandera un petit coup à prendre mais qui se montre appropriée.

Test Mechassault Xbox - Screenshot 19Très lourds les hélicos.

Dans la pratique, vos 20 missions n'auront rien d'exceptionnellement original. Membre des Dragons de Wolf, vous devrez attaquer la planète où se cache une secte de fanatiques (Wolrd Of Blake) eux même armés de BattleMechs. Vos objectifs ? Détruire, attaquer, défendre, détruire, attaquer, défendre... Oui bon, en gros, tout ce qui bouge est potentiellement déjà mort (sauf si une grosse croix bleue vous signale le contraire). On commencera assez tranquilou en faisant face à des crétins à pieds, avant de passer aux armures légères puis aux affrontements contre nos égaux hostiles. De l'action, beaucoup d'action et plutôt nerveuse d'ailleurs, ça pétarade dans tous les sens et on s'ennuie assez peu. Pourtant, il faut bien admettre qu'en dehors de tirer sur tout ce qui bouge, on ne fait pas grand-chose. Mais on peut toutefois reconnaître une certaine finesse (un bien grand mot) dans le choix des armes à employer contre les différents types d'ennemis. Et affronter les Mechs d'en face ne se fera que si on sait se montrer rapide et mobile pour ne pas s'en prendre plein la tronche, ce qui, avec une armure de 100 tonnes, n'est pas toujours évident. Autre point auquel il faudra prêter attention, si les gros robots sont puissants et bien blindés, ils sont lents. Inversement, les plus petits peuvent jouer de leur vitesse et de leur capacité à se dissimuler.

Test Mechassault Xbox - Screenshot 20Les explosions ont tout de même une sacrée allure.

Autre aspect important du titre, le multijoueur, aussi bien en ligne qu'en Lan ou sur écran splitté. Tout est prévu pour vous divertir entre amis. Dommage que les 5 modes de jeu soient si peu différents puisque l'on aura le choix entre des deathmatchs solo ou en équipes et les deux mêmes variantes pour un mode survival. Reste un mode « Pas ça ! », ou vous êtes seul contre tous. Si vous tuez l'un de vos poursuivants, il prend votre place. C'est clairement là que le jeu peut prendre un petit aspect tactique, en fonction du mech que l'on a choisi. Signalons aussi que lorsque le Xbox Live sera dispo dans nos contrées, il sera possible de downloader de nouvelles cartes et de nouveaux Mechs. Bon, tant que c'est pas des patches.

Test Mechassault Xbox - Screenshot 21Malheureusement, on ne peut rien modifier. Même pas la couleur.

Allez, on continue au rang des regrets. La disparition de la customisation a certes l'avantage d'élargir le public, mais elle a l'inconvénient de rendre le titre un peu répétitif à la longue, vu que l'action n'est super variée. Sans oublier que le nombre d'armes n'est pas forcément démentiel. Et sinon, c'est joli ? Ben ma foi, oui plutôt. Surtout les explosions qui ont vraiment de l'allure. D'autant plus qu'on peut à peu près tout faire péter. Tirez au missile dans un bâtiment et vous y ferez un joli trou, jusqu'à ce qu'il s'effondre. Même les arbres prennent feu. Les modèles sont fins, les décors bien rendus et on à même droit à des effets météo plutôt sympathiques. Seule ombre au tableau, un flou dont on comprend mal la présence et des environnements un peu vides. Côté bande-son, pas de quoi se plaindre non plus. Les musiques restent fidèles à ce qu'on voit dans les autres productions du genre signées Microsoft, du métal hargneux. Les communications radios sont relativement bien jouées, mais le ton énerve un peu je dois avouer. Au final, si les habitués de BattleMech risquent de se sentir un peu frustrés devant ce titre qui ne leur permet plus aucun bricolage, ceux qui recherchent un shoot musclé devraient être assez satisfait. Maintenant attention, contrôler un mecha, c'est pas jouer à un FPS, on va quand même beaucoup moins vite, mais on fait plus de dégâts :)

Dinowan, le 09 décembre 2002

Les notes

  • Graphismes 17/20

    Du beau travail, on peut pas dire le contraire. Les décors et les perso sont fins, les effets météo convaincants et les explosions superbes. Sans parler de la destruction massive des décors. Seuls regrets, le léger flou qui n'a rien à faire ici et des modèles d'ennemis pas très variés.

  • Jouabilité 16/20

    Un temps de prise en main est nécessaire mais on se rend vite compte que tout cela est bien agencé. Sans être super riche, le gameplay a ses petites subtilités. Dommage que globalement, l'action soit tout de même un peu répétitive.

  • Durée de vie 15/20

    La campagne solo est assez conséquente avec ses 25 missions parfois ardues mais c'est surtout le multijoueur qui offrira une durée de vie plus qu'honnête.

  • Bande son 16/20

    Des musiques hargneuses viennent rythmer les phases de jeu les plus intenses et les divers effets sont de bonne facture. Les commnunications radios sont un peu craignos avec leur côté mauvais téléfilm. Enfin, c'est mon avis.

  • Scénario

    -

  • Note Générale17/20

    Les pros du Mech regretteront l'absence de personnalisation sacrifiée sur l'autel du « tout public » mais MechAssault demeure toutefois un excellent jeu d'action tapant dans l'arcade, bourrin mais pas trop. Certes un peu répétitif mais au final, l'un des meilleurs jeux du genre sur Xbox ces temps-ci.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 17/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Microsoft
  • Développeur : Day 1 Studio
  • Type : Action / Tir
  • Multijoueurs : 2 à 8 joueurs
  • Sortie France : 2002
  • Version : Français intégrale
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Similaire à :
    Mechwarrior 4 : Vengeance
Mots-clefs : Mech Assault

Vidéos

Voir la vidéo de Mechassault