Menu
Tony Hawk's Pro Skater 4
  • Tout support
  • PC
  • Mac
  • GBA
  • NGC
  • PS1
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tony Hawk's Pro Skater 4 / Tony Hawk's Pro Skater 4 sur PS1 /

Test Tony Hawk's Pro Skater 4 sur PS1 du 05/12/2002

Test : Tony Hawk's Pro Skater 4
PS1
Tony Hawk's Pro Skater 4
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
05 décembre 2002 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Tous les prix
Prix Support
19.82€ PS1
19.99€ PS1
43.28€ PS2
57.00€ PC
59.00€ PC
69.99€ NGC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Tony revient avec ses savoureux pétales de maïs délicatement glacés pour des petits-déjeuner musclés ! Oups, je me suis trompé de Tony. Je reprends. Tony revient avec ses splendides tricks méchamment spectaculaires pour des grinds sur-vitaminés. Voilà qui est mieux.

Tony Hawk's Pro Skater 4

Quatre épisodes. Déjà quatre épisodes que Tony et sa bande squattent la Playstation. Déjà passée sur consoles nouvelle génération, la série reste pourtant fidèle à la 32 bits de Sony. A-t-elle encore quelque chose à prouver sur cette machine ? Pas vraiment, non. La console est vieillissante, et si la série s'épanouit plutôt bien sur les autres machines elle stagne malheureusement sur ce support. De toutes les nouveautés instaurées par ce nouveau volet sur les autres machines, la version PSX ne retient que l'abolition du chrono. C'est bien peu. Plus de chrono signifie que vous serez libre d'évoluer à votre rythme sur les différents skateparks en prenant le temps d'explorer chaque recoin pour découvrir les rampes et autres modules cachés.

Tony Hawk's Pro Skater 4
Les niveaux sont assez vastes.
L'absence de chrono devrait résonner à vos oreilles comme davantage de temps pour accomplir les objectifs. Ce n'est pas forcément vrai. Dans Tony Hawk 4, les objectifs ne vous sont plus donnés au début de chaque zone, mais à l'intérieur même des niveaux. Il vous faudra découvrir les icônes d'objectifs pour savoir ce que l'on attend de vous. Dès lors que vous acceptez une « mission » un chrono se déclenche et hop, vous vous retrouvez plus ou moins dans la même configuration que les précédents volets. En cas d'échec ou de dépassement du temps imparti, vous ne serez pas expulsé du niveau, mais pourrez recommencer tranquillement votre tâche ou bien passer à une autre. Les objectifs sont plus nombreux qu'auparavant. On en dénombre une bonne vingtaine pour chaque zone, sans compter les six ou sept objectifs pro qui ne sont accessibles qu'une fois rempli tous les autres. En contrepartie de cette abondance de défis, le jeu ne propose que 6 skateparks de base (un septième est caché), soit deux de moins qu'avant. Dans l'absolu, ce quatrième épisode propose plus de choses à faire, mais la variété des défis n'étant pas au rendez-vous on s'y ennuie un peu plus vite.

Tony Hawk's Pro Skater 4
Achetez de nouvelles planches.
Contrairement à la version PS2 par exemple, l'édition PSX gomme tous les défis amusants et décalés (partie de tennis, de base-ball, courses...) pour ne garder que les traditionnelles collectes d'items, high scores à réaliser ou tricks à effectuer. C'est assez lassant et pas vraiment difficile, surtout pour les habitués de la série qui retrouveront leurs marques dès le premier tour de roues. Les connaisseurs remarqueront aussi l'absence des tricks de flat (figures réalisées à même le sol). Bref, on a vraiment l'impression de se trouver devant une sorte d'add-on du volet précédent. De nouveaux niveaux, quelques tricks supplémentaires (spine transferts) et basta.

Tony Hawk's Pro Skater 4
Le grind ou comment se faire facilement des points.
L'équipe des skaters n'a elle non plus pas beaucoup évoluée. Signalons tout de même le retour de Bob Burnquist aux côtés de Caballero, Margera, Koston et tous les autres. Ils sont 14 à évoluer sur leurs planches à roulettes ce qui nous donne autant de modes carrière à terminer. Perso, je n'ai encore jamais croisé quelqu'un d'assez marteau pour tous les faire. Enfin, si jamais l'envie vous en prend, vous saurez qu'ils sont là. Question durée de vie, le titre n'est pas à plaindre car en plus du mode carrière, on retrouve le désormais classique éditeur de parks, le mode free ride, les sessions simples (runs de deux minutes) ainsi que les mini-jeux à deux. Graffiti, tricks attack, chat ou pendu, rien de nouveau là non plus. Seule la possibilité d'évoluer à deux sur le même skatepark est apparue, mais elle reste assez anecdotique.

Tony Hawk's Pro Skater 4
Tony est bien modélisé.
Le jeu n'a pas tellement bougé au niveau de sa réalisation. On reste dans un domaine tout à fait acceptable compte tenu de la machine. Les skateparks sont assez grands, malheureusement vides de tous passants, mais plutôt bien agencés pour accueillir tous vos exploits de skater virtuose. L'animation peine un peu, elle reste assez lente, mais le clipping sait se faire discret. Vous ne verrez jamais un mur apparaître devant vous au dernier moment. Les personnages sont assez bien modélisés. On parvient sans trop de mal à les reconnaître. Pour la bande son, Activision nous a toujours habitué à faire appel à plusieurs groupes célèbres qui savent mettre le feu. Tony Hawk 4 ne faillit pas à la tradition et nous balance pêle mêle du Offspring, du Public Enemy et même du AC/DC !

Pas aussi convaincante que les versions 128 bits, l'édition PsOne de Tony Hawk 4 reste tout de même un bon jeu de skate qu'encore une fois nous ne pourrons conseiller qu'aux nouveaux venus, vu que les habitués de la série ne trouveront pas de quoi relancer leur intérêt. Les nouveautés se comptant sur les doigts d'une main mutilée, l'investissement n'en vaut pas vraiment la peine s'ils possèdent déjà une version antérieure. Cet adage était déjà vrai l'année dernière pour Tony 3, il l'est davantage cette année avec un Tony 4 avare d'innovations.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    La série maintient son niveau de qualité graphique. Même si la machine ne permet pas des prouesses époustouflantes, les attitudes sont bien rendues et les skaters identifiables.

  • Jouabilité 16 /20

    Le maniement des skaters ne pose pas de problème et repose toujours sur le même système de jouabilité. Les tricks sortent plus ou moins facilement. Seules les collisions demeurent encore un peu rageantes, le perso ayant un peu trop tendance à se cogner contre les murs.

  • Durée de vie 16 /20

    Plus d'objectifs que dans le précédent volet, mais des défis un peu plus simples. La durée de vie reste donc similaire à ce que l'on connaît déjà. Mode deux joueurs inclus.

  • Bande son 17 /20

    Une BO comme toujours très rythmée qui met en valeur plusieurs groupes confirmés (Public Enemy, AC/DC, System Of A Down...). Côté bruitages, on entend le skate grincer à chaque virage. C'est rigolo !

  • Scénario /

    -

Sans grande originalité, Tony nous revient les poches vides et sans grosses nouveautés. En tant que suite, le titre ne vaut donc pas grand chose, mais ceux qui ne connaîtraient pas encore la série pourront largement se laisser tenter. Ils découvriront un jeu bien sympa et fun qui fait honneur au skate.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
05 décembre 2002 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Mis à jour le 05/12/2002
PlayStation Sport Activision Neversoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce