Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Robin Hood : La Légende de Sherwood sur PC /

Test Robin Hood : La Légende de Sherwood sur PC du 22/11/2002

Test : Robin Hood : La Legende De Sherwood
PC

Contributeur

On aurait pu s'attendre à bien des types de jeux s'inspirant de Robin Des Bois et c'est finalement un Commandos-like ou plutôt une sorte de Desperados-like que nous propose Spellbound. Après avoir adapté l'infiltration et la tactique à l'univers du western, c'est à présent au tour du Sieur Locksley de se prêter au genre, voyons si le résultat est convaincant.

Alors sans réelle surprise, nous voici en l'an de grâce 1190, dans une Angleterre privée de son bon Roi Richard parti botter les fesses des infidèles en Terre Sainte. Il n'en faut pas tant pour que les nobles oppriment le peuple et vivent dans l'opulence à ses frais. Seulement voilà, la fin du règne tyranique du Prince Jean arrive, parce que figurez-vous que Robin de Locksley est de retour de Croisades ! Et ça va pas se passer comme ça nom d'un carquois ! Le jeune Robin apprend la mort de son père, découvre une Angleterre ravagée qui le prive de ses terres, il est tant que la légende de Sherwood débute et avec elle, celle de Robin Des Bois. Après cette entrée en matière plutôt épique, c'est donc à vous de prendre les choses en mains. Tout débute par une cinématique très réussie qui vous fait comprendre que si Robin porte des collants, c'est pas pour autant qu'il a des jeux de fillettes. Bref, sans ménagement nous voici propulsé dans la modeste mansarde fimiliale de Locksley et qui comme par hasard est bourrée de gardes. Il faudra donc apprendre les commandes de base et les actions à mener, avec le risque de se faire trucider à chaque pas.

Agissez de nuit.

D'ailleurs au premier abord, tout ceci ne paraît pas très clair. On nous suggère d'assommer un garde pour se faire la main, mais on se demande si celui-ci ne va pas nous remarquer avant qu'on ne lui assène un grand coup et surtout s'il ne risque pas de donner l'alarme en hurlant. Le problème vient donc sans doute du fait qu'à trop jouer à Commandos, on en devient parano et qu'on tire toutes sortes de plan sur la comète. Ici il en va autrement. Il n'est pas difficile de ne pas se faire voir, et si par malheur on se fait repérer, il ne reste plus qu'à exploser la tronche de celui qui nous a vu. En clair, le garde anglais du moyen-âge est moins futé que le garde allemand de la seconde guerre mondiale. Mais surtout il voit moins loin, il est sourd comme un pot et en plus, vu qu'on est Robin Des Bois, on le zigouille les doigts dans le nez, nom d'une flèche en bois ! Alors si certains s'attendaient à un truc de folie super tactique où le fait de cliquer sur votre souris suffit à vous faire repérer, ici il n'en est rien. La plupart des erreurs sont pardonnées, et il sera même possible de boucler certains niveaux en jouant les gros bourrins, ce qui du coup fait passer un peu à côté de l'essence du jeu, nom d'un lépreux (ok j'arrête).

Un aperçu des intérieurs.

Dans la pratique on peut donc se faufiler, bien que ceci soit peu utile, on grimpe, on escalade, on saute de toit en toit, on tire des flèches sur ses ennemis ou même sur certaines cibles qui permettront d'activer des pièges dans la forêt de Sherwood, nom d'un Robin Hood (j'ai menti). Là où le titre manque donc sa cible, à la différence de son héros, c'est qu'il veut trop en faire. On dispose d'une foule de possibilités, mais celles-ci sont peu intéressantes à mettre en oeuvre puisque des moyens expéditifs parfois suffisent. D'où le système de combats qui se greffe par dessus la pseudo infiltration super discrète. Un ennemi vous repère, il suffit de dégainer votre épée ou votre bâton et de faire des grandes croix à l'écran avec votre souris pour en venir à bout. Pour les plus réfractaires à la mort, de grands gribouillis jaunes dans tous les sens devraient suffire. Si le principe de ces combats en temps réel est sympathique, on se demande en revanche ce qu'il a à voir avec le concept du jeu, qui voudrait justement que l'on combatte le moins possible, laissant l'intelligence et la ruse faire le travail. On nous suggère d'ailleurs d'épargner des vies qui sont comptabilisées en fin de niveau, mais la nature même des cartes, le nombre de gardes et leur position imposent que l'on rentre dans le tas. Si tout ceci est à peu près gérable avec un personnage unique, dès que l'on tente l'affrontement en engageant plusieurs des amis de Robin, tout ceci tourne un peu au n'importe quoi. Les différentes compétences des membres de l'équipe seront donc optionnelles, si ce n'est au moment de franchir certains obstacles ou de mener certaines actions précises.

Des missions qui tournent souvent au carnage.

En termes de réalisation, Robin Des Bois tient la route. Le tout se déroule en 2D avec trois types de vues qui permettront d'apprécier de jolis tas de pixels avec la plus rapprochée. Le titre n'en est pas moins tout à fait esthétique au niveau des décors, même si l'on trouvera à redire au niveau de la lisibilité. Pas toujours évident de trouver les objets avec lesquels interagir, soit en raison de la vue, soit en raison de la flopée de détails pullulant dans les environnements de jeu. En somme, si Robin Des Bois bénéficie incontestablement de bonnes idées, celles-ci sont mises à mal par le déroulement des niveaux imposant un recours à la force bien plus qu'à un véritable casse-tête à la Commandos. Le système de combat semble d'ailleurs étudié pour ça, avec des escarmouches à l'issue en votre faveur, même à un contre cinq. Bref, entre action et tactique le titre de Spellbound a du mal à trouver sa place, dommage car les innovations qu'il propose sont plutôt sympathiques.

Les notes
  • Graphique 15 /20

    Des décors soignés et bien architecturés, le tout fourmille de petits détails pour être finalement très agréable à l'oeil. Le choix de la 2D ne nuit en rien au jeu, si ce n'est parfois en terme de visibilité en raison de l'orientation de la vue.

  • Jouabilté 12 /20

    Un gameplay malheureusement un peu bâtard qui cherche sa place entre l'action et la tactique à la sauce Commandos. Quelques innovations sympathiques sont proposées mais on regrettera que la progression trop bourrine leur fasse perdre de leur intérêt.

  • Duree 14 /20

    Une durée de vie correcte même si la méthode expéditive permet de plier les niveaux en moins de temps que les développeurs ne l'avaient prévu.

  • Son 13 /20

    Des musiques qui tentent de coller à l'action et des voix bien rendues même si celles-ci deviennent rapidement saoulantes.

  • Scénario 12 /20

    Bien que sans réelle surprise la trame de cette aventure accompagne assez bien l'action proposée par le titre, même si certains passages ou certaines missions sont d'un intérêt tout relatif.

Un titre dont le gameplay donne l'impression de se chercher. Pas radicalement axé sur la tactique, pas radicalement axé sur le combat, le joueur aura sans doute tendance à opter pour des méthodes musclées afin de progresser dans cette aventure.

Profil de pilou
L'avis de pilou
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
22 novembre 2002 à 18:00:00
12/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (56)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/ 20
Mis à jour le 22/11/2002 Voir l'historique
PC Action Aventure Spellbound Wanadoo
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (2)
  • Vidéos
  • Images (21)
  • Wiki / ETAJV
  • Downloads (2)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Robin Hood : La Legende De Sherwood sur PC
    -
    PC
Boutique
  • Robin Hood : La Légende de Sherwood PC
    33.00 € Neuf
    8.40 € Occasion
    Télécharger
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.