Test Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau- Xbox

Xbox

Toute cette attente, tous ces espoirs... pour ça ! Alors que deux géants se livrent une bataille pour savoir qui vendra le plus de copies de son adaptation du Seigneur des Anneaux, nous pouvons d'ores et déjà vous dire une chose, en terme de qualité, il est à craindre que Vivendi ait perdu le match. Et même Gandalf ne pourra rien y faire. Vivement les Deux Tours.

Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau

Vous n'imaginez pas comme notre métier peut-être ingrat parfois. Oui nous sommes riches et nous avons des milliers de fans mais nous devons, de temps en temps, nous transformer en anti-évangélistes, en colporteurs de mauvaises nouvelles. Ainsi comme le médecin se doit de dire au malade qu'il n'a pas qu'un simple rhume, le testeur se doit de dire au lecteur que Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau n'est pas un jeu à la hauteur. Alors je rappelle les faits afin que nous soyons bien d'accord. Nous avons d'un côté Les Deux Tours d'EA, adaptation du film de Peter Jackson, et de l'autre La Communauté de l'Anneau, de Vivendi, tiré de l'oeuvre originale. Ne confondons pas, d'autant plus que tout cela est totalement multisupport. Si je devais dire les choses autrement cela donnerait ceci : le top du top et le bien moyen.

Test Le Seigneur des Anneaux : La Communauté De L'Anneau Xbox - Screenshot 6Comme dans tout bon jeu d'aventure, un maximum de dialogues... mais peu d'interactivité.

Voici donc le premier volet d'une trilogie vidéo-ludique adaptée de la mythique oeuvre littéraire de Tolkien. Votre aventure débutera au moment précis où Gandalf révèle à Frodon les secrets de l'Anneau de Puissance. A partir de ce moment, vous partirez sur les routes et revivrez une réplique particulièrement fidèle de la première partie de l'oeuvre de monsieur J.J.R.. Contrairement à son challenger, La Communauté de l'Anneau est un titre d'action/aventure dans lequel vous incarnerez en premier lieu Frodon (ce qui n'exclut pas certains autres personnages comme Gandalf). Le gameplay est assez simple mais on découvre vite qu'il est très prise de tête. Vous progresserez de mini-quête en mini-quête. Exemple ? Dès le début du jeu, il vous faudra aller vendre la demeure de Frodon à Lobellia, une fois que vous aurez réussi à la trouver, voilà qu'elle vous impose de faire sonner une cloche avant d'entamer toute discussion. Soit, mais pour ce faire, il faudra d'abord trouver la corde qui permet d'actionner la cloche et dans vos recherches, on ne manquera pas de vous demander tout un tas de trucs et vous vous retrouverez transformés en larbin de service. Cette formule est classique, souvent efficace mais pas ici. On passe son temps à errer, d'un point à un autre, à faire ceci, cela, à chercher des objets. C'est affreusement répétitif. Bien sûr, l'exemple est assez trivial et même exagéré, mais révélateur de la mécanique du jeu. Et quand ce n'est pas cette corde qui est actionnée, c'est la carte linéarité qui est jouée, avec des choix imposés et un plaisir de jeu qui ne monte pas.

Test Le Seigneur des Anneaux : La Communauté De L'Anneau Xbox - Screenshot 7Bienvenus dans la Comté.

A ces défauts, s'en ajoute un autre : le jeu est mal construit. Alors que certaines quêtes sont bêtes comme tout, on cherche comme un crétin pendant 3 plombes en ayant l'objet voulu sous les yeux, dans le seul endroit que l'on a bêtement pas fouillé. Perte de temps. Il faudra donc être patient et très calme pour arriver à apprécier le soft de Vivendi. Bien sûr, les quêtes seront régulièrement ponctuées de scènes d'actions et de combats mais ceux-ci sont assez simplistes, quel que soit le personnage incarné. Sachez d'ailleurs qu'un système de locke à la Zelda 64 est utilisé lors des affrontements.

Test Le Seigneur des Anneaux : La Communauté De L'Anneau Xbox - Screenshot 8L'Anneau...

« Et l'Anneau ? » se demandent les amoureux du livre plus vendu que la Bible (uniquement parce que la Bible souffre beaucoup du piratage en ligne). L'anneau est utilisable bien sûr, mais les développeurs ont su conserver son aspect intrinsèquement maléfique et corrupteur. Une jauge d'innocence et de pureté vous indiquera ainsi votre état. Lorsque vous portez l'anneau, elle baissera. A zéro c'est le game over. A vous de la remonter par des actes héroïques ou par de bonnes actions (que vous trouverez dans votre livre de quêtes). Bien sûr, l'autre inconvénient de ce pouvoir est d'attirer à vous tous les Cavaliers Noirs qui traînent.

Test Le Seigneur des Anneaux : La Communauté De L'Anneau Xbox - Screenshot 9Le design des décors est fidèle à l'oeuvre...

Ce qui sauve finalement La Communauté de l'Anneau, c'est son univers. Car il est indéniable que le jeu est fidèle à l'oeuvre dans les moindres détails et vous en retrouverez tous les passages clés. De la Comté aux terres de Mordor, le monde de la Terre du Milieu est fidèlement restitué. Idem pour les personnages de Gandalf aux Nazguls en passant par Pippin et compagnie. Les fans vont se régaler de ce point de vue là. Ce qui me permet de faire une habile transition vers la réalisation. Côté design, je vous l'ai dit, c'est parfait. Techniquement, nous sommes face à un titre de qualité, mais pas d'exception. Le principal reproche concerne l'animation du personnage qui a tendance à saccader. Le second portera sur des textures qui, si elles sont plutôt fines sont un peu trop répétitives. Oh, ce n'est pas scandaleux mais il faudra tenir la distance face aux Deux Tours et ça risque de ne pas être évident. Côté ambiance sonore, rien à redire, les musiques collent aussi bien au moment qu'à l'esprit du jeu et de l'oeuvre. Les dialogues sont aussi d'une grande qualité. Non vraiment, cette bande-son est accrocheuse.

Test Le Seigneur des Anneaux : La Communauté De L'Anneau Xbox - Screenshot 10...et on retrouvera les lieux importants.

Ah, la, la, quelle vie. C'est tout de même malheureux de voir des choses comme ça. Honnêtement, enlevez au jeu son univers et il ne reste pas grand chose. A croire que Vivendi a uniquement misé sur ce point. Si l'univers de Tolkien est fidèlement retranscrit, on ne peut pas en dire autant de la tension dramatique, de l'aventure épique. La Communauté de l'Anneau est tout sauf trépidant, prenant. Il n'est qu'actions répétées et similaires, une suite d'objectifs qui ne sont finalement que des prétextes à une errance sans but dans le monde imaginaire de Tolkien. Les fans aimeront, les autres feront la sieste.

Dinowan, le 05 novembre 2002

Les notes

  • Graphismes 15/20

    Une animation du héros un peu saccadée. En revanche, le design général ravira les fans qui retrouveront leur monde favori. Pas renversant techniquement, mais très joli tout de même.

  • Jouabilité 12/20

    La prise en main est simple et rapide. Mais le gameplay est par trop simpliste et répétitif. On se lasse vite d'avancer d'une quête à une autre en passant par une mini-quête pour finir la première.

  • Durée de vie 14/20

    Si la version PC semble courte, cette édition Xbox se montre plus corsée avec une résolution de quêtes plus complexe. Une durée de vie assez honnête. Pour peu qu'on accroche.

  • Bande son 14/20

    Des musiques qui collent à l'esprit du jeu mais qui se font peut-être un peu trop discrètes parfois. Les voix (au moins en V.O) sont convaincantes.

  • Scénario 14/20

    Presque mot pour mot celui du premier volume du Seigneur Des Anneaux. Un ravissement pour les fans... une aubaine pour les scénaristes ;-). Seul un gros problème de rythme vient amoindrir l'interêt de l'histoire.

  • Note Générale13/20

    Comme il est dit plus haut, enlevez Tolkien et tout s'effondre. Un titre à réserver aux fans uniquement. La Communauté de l'Anneau risque d'avoir bien du mal à tenir le choc contre Les Deux Tours. Et Vivendi qui se vantait d'avoir les droits d'un livre plus vendu que la Bible, ben la prochaine fois, faites-nous un FPS avec Jesus.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 14/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Vivendi Universal Games
  • Développeur : Black Label
  • Type : Action / Aventure
  • Sortie France : 8 novembre 2002
  • Version : Anglaise testée
  • Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
  • Existe aussi sur :
    Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau - Gameboy Advance Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau - PlayStation 2 Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau - PC
Mots-clefs : The Lord of the Rings : The Fellowship of the Ring, LSDA : La Communauté de l'Anneau, TLOTR : The Fellowship of the Ring LOTR : The Fellowship of the Ring