Menu
Rocky
  • Tout support
  • GBA
  • NGC
  • MS
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Rocky / Rocky sur Xbox /

Test du jeu Rocky sur Xbox

Test : Rocky
Xbox
Rocky
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 octobre 2002 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Partager sur :

On aurait pu craindre le pire en voyant débarquer le nouveau projet de Rage Software, l'adaptation de la licence cinématographique de Rocky. On aurait pu s'attendre à une chouette daube tordante de rire et bien commerciale. On aurait pu, mais c'eût été un tort. Voilà une bien heureuse surprise que ce Rocky qui sait nous offrir un gameplay intéressant.

Rocky

C'est vrai, c'est une agréable surprise, et même moi qui ne suis pas franchement un expert en boxe, je dois dire que j'ai été séduit par le gameplay de Rocky, certes axé arcade mais qui n'en n'oublie pas pour autant de respecter le caractère technique et ô combien stratégique du « noblartdelaboxe ». Abordons donc les choses dans l'ordre, afin que je ne m'y perde moi-même.

Rocky
Alors Mister T, on a mal aux dents ?
On commence donc par les différents choix que vous offre le titre. Que de choses bien classiques ici avec les matches d'exhibition, l'entraînement contre des adversaires inertes ou le mode tournoi par KO, dont le principe est celui d'un survival (à débloquer, je le précise). Pour vous livrer à ces différentes joutes, ce sont 30 boxeurs que vous pourrez débloquer et incarner, dont Appolo Creed et d'autres têtes d'affiche du film. Le plat de résistance est bien sûr, comme toujours, le mode scénario qui nous donne la possibilité de revivre les aventures de Rocky, du gymnase cradingue aux projecteurs crus de Moscou, face à Mister Drago. Dans ce mode carrière scénarisé, vous devrez progresser de combat en combat et d'entraînement en entraînement. Car un bon boxeur est un boxeur entraîné. Ainsi, à chaque rencontre remportée, vous aurez la possibilité de passer deux séances d'entraînements. Rocky peut donc améliorer sa vitesse, sa force, son endurance et même sa détermination. Ces séances peuvent se pratiquer de deux manières bien distinctes. Soit vous optez pour la facilité du quick training automatique (et donc le jeu vous fera progresser dans deux domaines choisis) soit vous tentez le mini jeu façon Track'n Field. L'avantage étant que ceux-ci peuvent rapporter beaucoup plus de points... mais vous faire perdre une séance si vous foirez, sans évoquer les ampoules au bout des doigts. 5 mini-jeux, ça n'en a pas l'air mais ça fait un bon challenge car ils ne sont pas si évidents que cela à maîtriser.

Rocky
Admirez les détails sur ma tronche en sang.
Vous voilà entraîné ? Alors hop, en route pour la gloire et le décorticage du gameplay. Retranscrire la finesse de la boxe dans un jeu vidéo est une épreuve sur laquelle nombre de développeurs se sont cassés les dents (et même une bonne partie de la mâchoire), il y a des réussites (Knockout Kings) et il y a aussi l'option Ready 2 Rumble. Rage à choisit de nous faire un petit mixte et nous propose un style de jeu, qui, tout en offrant la prise en main intuitive de l'arcade, est loin d'en avoir l'aspect simpliste. Les bases sont aisées à maîtriser : deux boutons pour les frappes hautes et basses, rajoutez la gâchette pour faire les différents uppercuts ou l'usage de combinaisons stick analogique/boutons. Vient ensuite l'esquive (L) et voilà. Une fois qu'on a compris les bases, il reste encore une bonne partie de boulot. Car c'est maintenant qu'arrive la « finesse » du gameplay. La boxe, c'est une affaire de mouvements, d'esquive et de placements. Il y a le jeu de jambes, indispensable, si on veut éviter de se faire fracasser, mais aussi l'art de savoir distribuer les patates à la chaîne et de multiplier les pains. Dans Rocky, il conviendra de ne pas frapper n'importe où et n'importe quand, surveillez la garde de votre adversaire (sans oublier la vôtre) et frappez au bon moment, un coup, deux coups, il est surpris c'est le moment d'utiliser les combinaisons que vous avez apprises avec votre coach. Sans oublier l'importance du rythme, la boxe, c'est une danse.

Rocky
Le KO se mérite dans Rocky. Mais vais-je rester au tapis ?
En parlant d'adversaires d'ailleurs, je vous conseillerai d'apprendre en Novice mais de vite passer au niveau de difficulté supérieur si vous ne voulez pas vous ennuyer. Au moins en difficulté moyenne, envoyer l'adversaire au tapis n'est pas chose aisée. Car n'oublions pas qu'un combat de boxe se remporte aussi aux points. Alors pensez à être stratège de temps à autres et ne prenez pas de risques inutiles. De même, avoir votre barre de santé très basse ne signifie pas pour autant que tout espoir est perdu, si vous savez gérer le reste du combat. Vos adversaires ne s'en priveront pas, eux.

Rocky
L'un des manques jeu est que l'on ne peut pas s'accrocher à son adversaire.
Du point de vue de la réalisation, je serai un brin moins optimiste. Les modélisations sont correctes mais on retrouve un aspect plastique et Rocky, même s'il est assez détaillé, souffre du syndrome Gi-Joe mal démoulé. Néanmoins, on appréciera l'évolution morphologique en cours de jeu ainsi que la dégradation de votre trogne pendant les matches. On aimera moins une animation un peu pauvre et répétitive malgré un certain niveau de détails et quelques bonnes bases (comme les mouvements de tête sous les coups). Ne vous vous laissez en revanche pas abuser par la lenteur des premiers combats, le jeu devient plus nerveux quand les boxeurs prennent du galon. Côté bande-son, il est souhaitable que vous soyiez un grand fan de The Eye of the Tiger, parce que le morceau tourne presque en boucle et à la longue, cela devient vite insupportable.

Voilà donc une agréable surprise que ce Rocky. Une très bonne cohabitation entre l'arcade et la technique. Certes, nous sommes loin d'une simulation, mais le titre ne sombre pas dans la dérive du KO systématique et du bourrinage idiot. Résultat un gameplay sympathique et intéressant, qui, l'air de rien, fait passer de bons moments devant sa Xbox.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    C'est l'aspect le moins convaincant du jeu, surtout pour cette version Xbox. Les modélisations sont chouettes et on reconnaît bien tout le monde mais le design est un peu cheap. L'animation est de bonne qualité malgré une relative pauvreté (j'insiste sur « relative »).

  • Jouabilité 15 /20

    Ni arcade ni simulation. Rocky ne s'encombre ni du côté prise de tête de l'un, ni de l'aspect sauvage de l'autre. Les puristes lui en voudront peut-être un peu mais les autres devraient accrocher. Le jeu demande un peu d'entraînement et se révèle plus subtil qu'on ne croît.

  • Durée de vie 15 /20

    Traverser la pentalogie Rocky ne se fait pas en une demi-heure. Ensuite il vous restera un mode deux joueur bien garni avec ses 30 boxeurs.

  • Bande son 12 /20

    Il faut le dire, les voix en français vont du très moyen au franchement minable et ce en dépit de la présence des doubleurs du film et d'un louable effort de localisation. Musicalement on se lasse très vite du thème principal qui revient toutes les 5 minutes. Restent les effets assez réussis.

  • Scénario /

Entre arcade et simulation, ce que l'on aurait pu attendre comme une mauvaise licence de plus devient un jeu de boxe tout à fait honorable. Il n'en demeure pas moins que les acharnés du genre lui reprocheront de ne pas être assez technique. Un soft à conseiller à tous les novices. Et même si vous êtes des béotiens en la matière, voilà une bonne occasion de vous mettre à la boxe.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 octobre 2002 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Mis à jour le 18/10/2002
Xbox Combat Sport Ubisoft Rage Software Cinéma
Dernières Preview
PreviewThe Elder Scrolls Online : Greymoor - Les vampires débarquent en Bordeciel 30 mars, 14:00
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive 27 mars, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020