Menu
Donald : Qui est PK ?
  • Tout support
  • PS3
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Donald Duck PK
PS2
Donald : Qui est PK ?
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 octobre 2002 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.2/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ PS2
95.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Tiens, tiens Donald is back et il n'est pas content. Le canard le plus hystérique de la planète se voit aujourd'hui transformé en un super héros répondant au nom de PK et qui se voit confier la lourde tâche de sauver la Terre d'une invasion de E.D (Extraterrestrial Ducks). Ubi Soft, ou l'art de se plagier soi-même en nous sortant une sorte de clone de Rayman.

Donald Duck PK

Car cette nouvelle aventure de Donald fait tout de même vachement penser au bonhomme sans bras d'Ubi. Marrant, c'est déjà rigolo qu'un éditeur se targue de faire preuve d'originalité quand il copie un titre, mais quand c'est sa propre mascotte qu'il repompe c'est presque hilarant.

Donald Duck PK
Un petit apprentissage pas franchement utile mais bon.
Bon, alors pourquoi vous dis-je que Donald ressemble à s'y méprendre à Rayman ? Un personnage qui saute de plate-forme en plate-forme en tirant sur des ennemis qu'il aura la possibilité de locker en appuyant sur R2. Des interrupteurs que l'on actionnera de la même manière. Et une sorte de jet pack (ben, oui, Donald n'a pas d'oreilles-hélices et s'il volait avec le bec il serait ridicule, essayez vous verrez) qui permettra de voleter au-dessus de précipices mortels. Vous le voyez le rapprochement là ? Et il ne faut bien sûr pas oublier les scientifiques à drôle de têtes qu'il faut libérer de leurs chaînes si on veut finir le niveau (même leurs appels au secours ressemblent à l'appel des Lums). Le gameplay de ce Disney's Donald PK est une copie carbone parfaite de celui de Rayman. J'avais rarement vu ça. Enfin, disons que les principes de bases sont repompés, mais des différences plus ou moins heureuses pointent à l'horizon.

Donald Duck PK
J'ai l'impression d'avoir déjà vu ça quelque part.
Commençons par les écarts dûs à une volonté d' « innovation ». L'arme de Donald, son X-Transformeur pourra accueillir 6 upgrades qui seront autant de nouvelles possibilités d'action. Alors tout cela est assez classique. On va du poing de fer pour ouvrir un mur fissuré au tir chargé en passant par des missiles à têtes chercheuses. Malheureusement, ces outils ne servent qu'à des moments bien précis du jeu et on vous prend tellement par la main qu'il n'est pas nécessaire de réfléchir bien longtemps avant de comprendre quelle action il faut effectuer. D'ailleurs, vu qu'il n'y a qu'une seule touche de tir/action, vous n'aurez même pas le choix et il sera fréquent que la-dite action se fasse toute seule sans vos neurones. Donc c'est sympa mais un peu limité. Encore un petit détail, la collecte de bidules verts qui serviront à activer les checkpoints qui parsèment les niveaux. A moins de les éviter, je ne vois pas comment on pourrait en manquer. Encore un challenge qui s'envole.

Donald Duck PK
Des items viendront booster momentanément votre arme.
L'autre grosse différence vis à vis de Rayman, c'est que si ce dernier était génialissime, Donald Duck PK est plutôt moyen. C'est bien beau de reprendre les bases de Rayman mais cela ne suffit pas à faire un gameplay stimulant. Or, on fait toujours la même chose et le jeu manque cruellement de challenge. On avance, on saute, on tire et on plane. Tiens, des scientifiques qui nous appelle, libérons-les. Le jeu voit le capital sympathie qu'il avait su engendrer diminuer très rapidement lorsqu'on réalise à quel point il est répétitif. Certes, on retrouve des éléments basiques de maniabilité empruntés à Rayman mais si le bonhomme savait nous surprendre par la richesse de son gameplay, ce n'est pas le cas ici. De plus, la gestion automatique à 80 pour cent de la caméra est particulièrement mauvaise. Du coup, des problèmes de visibilité génèrent une pseudo difficulté. Car j'oubliais aussi de dire que le jeu est d'une grande facilité, ce qui n'empêche pas certains passages de se montrer assez lourdingues, mais plus pour des questions de précision des commandes qu'autre chose. On regrettera aussi que tout soit sous votre nez. Les différents items vous attendent sagement sur votre route, route qui traverse des niveaux incroyablement linéaires soit dit en passant.

Donald Duck PK
Des caméras pour faire furtif. Ubi Soft ce sont aussi des potes de Tom Clancy.
Et il n'y a pas que le fond qui manque de variété, la forme aussi. Graphiquement, les développeurs ont opté pour du Cel Shading, ô surprise. Dommage que le résultat ne soit pas là. On est loin de la finesse graphique et de l'animation super fluide de l'imminent Sly Cooper. Enfin, on ne peut pas dire non plus que cela soit moche mais... disons qu'un peu plus de finesse n'aurait pas été un mal. L'animation de Donald est assez simpliste (bien que rigolote) mais le plus gros reproche que l'on puisse faire concerne les décors. Tout d'abord, eux aussi sont horriblement répétitifs. 4 Mondes vous attendent et correspondent à 4 thèmes graphiques uniques. Et j'espère que vous n'avez rien contre les couleurs qui flashent parce que sinon vos petits yeux vont vous piquer autant que les miens un dimanche matin. Certes, des couleurs qui pètent ça colle à l'ambiance guillerette mais il y a des limites à tout et le mauvais goût n'est parfois pas loin. Les petites onomatopées cartoons sont toutefois bien agréables (zap, bam et tout ça).

Donald Duck PK
Un Donald perplexe.
Si Donald Duck PK parvient à séduire pendant les premières minutes de jeu, force est de constater qu'il se montre bien trop linéaire et répétitif et que malgré la tentative de repompage de Rayman, le gameplay se montre vite assez pauvre. Ce n'est pas un mauvais jeu auquel nous avons à faire mais il ne fait aucun doute que le bonhomme démembré d'Ubi reste loin devant et que Donald PK sera loin de faire le poids face à un certain Sly Cooper. Si vous cherchez de quoi vous occuper les doigts en attendant la sortie du Raton Laveur furtif ou éventuellement pour faire un cadeau au petit frère, à la rigueur vous pouvez tenter le coup.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Les décors sont guillerets mais beaucoup trop répétitifs. Les couleurs risquent de vous donner la nausée au bout d'un moment et on regrettera que les niveaux soient aussi linéaires. L'animation reste dans une moyenne correcte, bien sans être géniale.

  • Jouabilité 12 /20

    Les bases sont solides mais ce qui a été construit dessus l'est déjà beaucoup moins et le gameplay est finalement assez pauvre. On avance on tire. Tout est sous votre nez et les pseudo-énigmes sont loin d'enrichir le tout. Au moins les commandes répondent elles correctement malgré des problèmes de caméra fatiguants.

  • Durée de vie 11 /20

    Aucun doute le jeu est facile. On ne bloque jamais où que se soit, les solutions sont toujours évidentes et le jeu est court. A moins d'être très jeune ou pas très doué. Sans oublier les continues infinis au dernier point de sauvegarde.

  • Bande son 13 /20

    Très discrète. Les effets ne sont pas désagréables mais je dois dire que j'ai à peine entendu les musiques qui vous glissent sur le tympan comme une parole philosophique d'un lofteur glisse sur l'esprit.

  • Scénario /

C'est un jeu bien moyen que voilà. Plus on y joue plus on découvre ses limites et c'est bien dommage. Mais avec un gameplay aussi étriqué et une réalisation un peu juste, il est loin de pouvoir concurrencer son modèle. Et je ne parle même pas de Sly Cooper.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 octobre 2002 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.2/20
Mis à jour le 14/10/2002
PlayStation 2 Action Plate-Forme Ubisoft Animation Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Planet Zoo : Entre Planet Coaster et Zoo Tycoon
    PC
  • Preview : Monster Sanctuary : Un pokémon-like en 2D classique, mais déjà plaisant
    PC - SWITCH
  • Preview : No Straight Roads : Le jeu d’action-aventure qui bat la mesure
    PC - PS4
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce