Menu
Spy Hunter
  • Tout support
  • PC
  • 3DS
  • Vita
  • CPC
  • VCS
  • C64
  • GBA
  • NGC
  • Nes
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Spy Hunter / Spy Hunter sur Xbox /

Test Spy Hunter sur Xbox du 14/10/2002

Test : Spy Hunter
Xbox
Spy Hunter
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 octobre 2002 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
19/20
Tous les prix
Prix Support
9.92€ PC
16.28€ 3DS
19.99€ 3DS
24.80€ PC
34.98€ GBA
99.00€ Vita
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si j'arrive à concevoir qu'un éditeur veuille sortir ses meilleurs jeux sur plusieurs machines différentes, j'ai un peu plus de mal lorsqu'il s'agit d'un titre plutôt moyen, qui plus est déjà vieux d'un an. C'est pourtant ce qui nous arrive avec Spy Hunter, un titre de Midway sorti sur PS2 en novembre dernier et qui arrive désormais sur la console de Microsoft. Autant vous prévenir d'entrée de jeu, Spy Hunter Xbox est une copie conforme de la version PS2. Inutile de refaire un test complet donc, les seules modifications concerneront la réalisation.

Spy Hunter

Le soft en question est donc un remake méconnaissable d'un jeu Midway sorti en 1983 dans les salles d'arcade. Vingt ans plus tard, l'éditeur nous propose une version remise au goût du jour de ce titre méconnu de la nouvelle génération de joueurs et quasiment oublié des autres. Bref, l'aspect nostalgique n'aura de toute façon pas beaucoup d'impact sur ce titre, tant la réalisation de cette mouture Xbox n'a plus grand-chose à voir avec les graphismes préhistoriques de son ancêtre (ce qui ne veut pas dire pour autant que le jeu est magnifique. Oh que non !). Les adeptes du Spy Hunter originel et les spécialistes de l'émulation seront forcés de reconnaître que les concepteurs du jeu ont su garder l'esprit du jeu de 1983, en en conservant les idées originales. Ainsi, on se retrouve en face d'un titre qui semble enfin à la mesure des ambitions de ses créateurs, même s'il n'en éblouira pas pour autant le public actuel.

Spy Hunter
Les forces mises pour vous arrêter son un peu démesurées.
Le but du jeu reste donc le même, à savoir que vous pilotez un engin appelé SpyHunter, équipé de toutes sortes d'armes destructrices et capable de se transformer pour évoluer de façon optimale dans n'importe quel environnement. Votre tâche consistera à accomplir toute une série d'objectifs pour remplir différentes missions d'espionnage afin de stopper les plans de la NOSTRA Corporation. Le soft reprend ainsi le concept original, mais aussi la musique, le système des armes et le background, en transposant le tout en 3D. Si sur PS2, le jeu se révélait relativement bluffant lors des premières minutes avec un déluge constant d'explosions et une vitesse de jeu plutôt convaincante, un an après, le charme n'opère plus vraiment. Des titres comme Burnout sont passés par là et ce que l'on trouvait rapide à l'époque n'est maintenant plus le cas. Le véhicule de Spy Hunter semble même parfois se traîner sur les parcours ! Pour les explosions, c'est le même constat. Les critères techniques de l'année dernière ne sont plus conformes à ce que l'on exige maintenant surtout sur une console encore plus puissante que la PS2. En clair, les déflagrations de Spy Hunter Xbox sont affreuses et font même souvent penser à de la PSX ! Les collisions sont mal gérées, les environnements ternes et moches, et il y a même de nombreux ralentissements, histoire d'enfoncer davantage le titre dans sa médiocrité graphique. Tout simplement inadmissible sur la 128 bits à la croix verte !

Spy Hunter
Les environnements ont beau être variés, ils n'en demeurent pas moins très ternes.
Si la réalisation graphique déçoit, on s'aperçoit aussi rapidement de l'aspect répétitif et lassant des parties. Si l'on prend plutôt plaisir à remplir les différents objectifs en évitant les attaques suicides des engins ennemis, on fait le tour des 14 missions beaucoup trop vite. Conçu avant tout comme un jeu d'arcade, Spy Hunter avoue rapidement ses limites en terme d'intérêt et de durée de vie. A mi-chemin entre le jeu de course et le jeu d'action, Spy Hunter se contente du simple nécessaire sans réellement convaincre dans l'un ou l'autre de ces deux genres. Purement arcade, le comportement du bolide pendant les courses n'est absolument pas réaliste, d'où une conduite sans saveur qui se maîtrise en moins de dix secondes. L'action se résume quant à elle à du tir assisté sur des cibles diverses, le tout à grande vitesse dans des environnements plutôt variés. Bref, on s'amuse quelques petites heures avant de se lasser définitivement. Principale originalité du jeu : le caractère « transformable » du SpyHunter que vous pilotez. Le prototype du nom de G-6155 Interceptor est un engin unique capable d'opérer sur n'importe quel terrain en se transformant rapidement et sans transition en moto (capable d'atteindre une vitesse de pointe hallucinante, plus maniable mais aussi plus vulnérable), en Jet Watercraft (à peu près les mêmes caractéristiques que la moto mais évolue sur l'eau) et en Speed Boat (un véhicule de transition entre milieu terrestre et milieu maritime, relativement rapide). Des transformations directement visibles à l'écran et qui ne manquent pas de surprendre dans les premiers temps.

Spy Hunter
La conduite est très arcade.
A cela s'ajoutent les remorques, également présentes dans la version d'origine, qui permettent de booster l'équipement du SpyHunter. C'est donc tout un arsenal que vous aurez à votre disposition pour faire le vide autour de vous, avec des armes offensives (mitraillettes, missiles) mais aussi défensives (flaques d'huile, écrans de fumée, lance-flamme ou mines de proximité). Chaque mission comporte un objectif principal et divers objectifs secondaires que vous devrez remplir avant d'atteindre le point de rendez-vous avant la fin du temps imparti. A vous de bien gérer vos accélérations limitées et de prendre soin à ne pas faire trop de dégâts pour ne pas massacrer les civils qui ont la brillante idée de vous barrer le passage. Spy Hunter n'est donc rien de plus qu'un petit jeu, tout petit même, pas complètement fini, mais qui pourra divertir le temps d'une soirée ceux qui apprécient les titres qui ne nécessitent pas un investissement personnel à long terme. Il souffre tout de même de trop de défauts pour convaincre en regard des autres productions 128 bits de la machine. Malheureusement, on retiendra surtout sa réalisation bien en dessous du potentiel de la Xbox et son ambiance plutôt fun mais sabotée par un gameplay sans grande saveur, dépourvu de réalisme et de crédibilité, où les véhicules ennemis se détruisent beaucoup trop facilement comme dans la série des World Destruction League par exemple, ce qui n'est certainement pas une référence dans le petit monde des jeux vidéo !

Les notes
  • Graphismes 9 /20

    Qu'ont bien pu faire les graphistes de Paradigm pendant un an ? Pas grand chose apparemment. L'esthétique de cette nouvelle mouture est similaire à la version PS2. Mais avec le changement de support et le recul d'un an, on est devenu bien plus exigeant dans ce domaine. Ce qui était acceptable sur PS2 l'année dernière est inadmissible aujourd'hui sur Xbox !

  • Jouabilité 14 /20

    Une prise en main rapide pour un jeu purement arcade qui débouche sur un gameplay sans grande saveur. Les forces armées déployées contre vous seront de plus en plus hallucinantes pour devenir complètement improbables, et c'est ce qui fait finalement le seul intérêt de ce jeu où l'action est intense et l'animation rapide.

  • Durée de vie 10 /20

    14 missions aux objectifs plutôt variés, mais nécessité de remplir un maximum d'objectifs secondaires pour débloquer les missions suivantes. On en fait toutefois le tour un peu trop rapidement, d'autant que le niveau de difficulté n'est pas particulièrement élevé. Le soft inclus un mode deux joueurs basé sur des minis-jeux.

  • Bande son 13 /20

    On retrouve le thème original remixé de Spy Hunter. Plusieurs suppléments DVD (piste audio, vidéos, Making Of et autres bonus). Pas de quoi sauter au plafond tout de même.

  • Scénario /

    -

Le passage de Spy Hunter sur Xbox se fait dans la douleur. Avec notamment une perte de qualité graphique, le titre n'amuse plus de tout. Sans vraiment parvenir à convaincre ni dans le domaine de l'action ni dans celui du jeu de course, Spy Hunter avoue rapidement ses limites en terme d'intérêt et de durée de vie.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 octobre 2002 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
19/20
Mis à jour le 14/10/2002
Xbox Action Course Paradigm Entertainment Midway
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live