Menu
Largo Winch : Commando Sar
  • PS1
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Largo Winch : Commando Sar sur PS1 /

Test Largo Winch : Commando Sar sur PS1 du 01/10/2002

Test : Largo Winch : Commando Sar
PS1
Largo Winch : Commando Sar
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pilou
L'avis de pilou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 octobre 2002 à 18:00:00
4/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
4.9/20
Tous les prix
Prix Support
19.89€ PS1
29.90€ PS1
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après m'être fait un ennemi en la personne du vénérable Jihem suite à la notation de Largo Winch PC, c'est d'un assez mauvais oeil qu'il voyait échoir entre mes mains la version PSX des aventures du milliardaire en Blue Jean. Qu'il se rassure cependant, il ne s'agit pas du tout du même type de jeu et c'est après l'avoir forcé à constater la sinistre évidence que je vais vous parler de Largo Winch : Commando Sar...

Largo Winch : Commando Sar

Rappelez-vous, la PSX était la console des Metal Gear Solid, celle des Alone In The Dark 4 ou encore de bien d'autres réussites tant au niveau visuel que du gameplay. Et bien la PSX sera également la console de Largo Winch : Commando Sar, un titre qui laisse à penser qu'on se payerait presque notre tête en pondant une chiure pareille en 2002 même sur ce support de moins en moins en vogue. Alors pour la petite histoire Largo est tranquille peinard en train d'inaugurer sa toute nouvelle usine chimique du Venezuela lorsque des infâmes terroristes s'attaquent au complexe prenant en otage le riche héritier et sa copine Tania. Ha ha ! Mais c'est sans compter sur la dextérité, la promptitude à l'évasion et le pot de bête à cornes de notre ami milliardaire, qui va se retrouver délié de ses fers et qui pourra du coup contrer la menace terroriste. Le galant homme n'en profitera même pas pour délivrer la belle qui l'accompagne bien trop affairé à jouer les Solid Snake ou même les Squad de Rainbow Six à lui tout seul... On retrouvera ensuite différents personnages tirés de l'univers de la BD et de la série comme par exemple Simon vieil ami de Largo et devenu hermaphrodite entre temps...

Largo Winch : Commando Sar
Devenez un pro du Hacking.
Le décor est planté et nous aussi d'ailleurs avec un jeu qui dès les premières secondes fait grincer des dents. Passons sur la trame miséreuse et la mise en scène grotesque et place au gameplay. Largo Winch : Commando Sar se présente en effet comme un jeu d'action/infiltration/business/glamour... Soit un peu beaucoup pour un seul homme et surtout pour un seul jeu. Dans la pratique, il s'agit essentiellement d'avancer furtivement d'aller récupérer codes, passes, documents divers et autre objet, pour revenir le plus souvent à l'emplacement où ces petites choses seront utilisées. En fonction des niveaux ne pas se faire repérer est primordial et en cas d'échec c'est Game Over. Le reste du temps il est en revanche possible de tarter ses ennemis pour assister à des scènes de combats qui feraient volontiers rire aux éclats tant elles sont nulles. On pardonnait quelque peu celles du jeu d'aventure sur PC, et pour cause il s'agissait d'un jeu d'aventure. Là on attend de l'action et ça tombe bien on en a... On nous apprend très rapidement que l'on peut réaliser des combos entre pieds et poings ou encore qu'il est possible d'assommer des gardes en les prenant par surprise. Si certains s'interrogent sur la signification de «combo», sachez qu'ici ça veut dire marteler comme un malade les touches Rond et X en espérant rétamer l'autre rapidement et surtout en parant une fois de temps en temps histoire de casser le rythme des attaques de vos adversaires.

Largo Winch : Commando Sar
Des personnages d'une finesse remarquable.
Mais Largo n'est pas qu'un fin combattant, il lui est également possible de se baisser et d'adopter une posture ridicule qui lui permettra de rester furtif et de ne pas être repéré par un terroriste en se tenant à trente centimètres de lui légèrement dans la pénombre. (A noter qu'à cette distance rien que son haleine devrait le trahir...). A l'approche d'un angle de mur ou d'une porte, le héros se met à observer les lieux, attitude louable et prudente mais malheureusement totalement inutile compte tenu de la distance d'affichage. On ne voit pas plus loin que le bout de son nez et il ne faudra pas hésiter à accumuler les échecs avant de repérer les lieux d'y accomplir ce que requièrent les différentes missions. Il est également possible de passer en pseudo vue subjective pour bien se rendre compte que l'on ne voit rien et c'est finalement en maintenant la touche R1 pour se faire discret que l'on inspectera les décors. Le gameplay est donc une monstrueuse somme d'aberrations, avec I.A calquée sur modèle ostréicole, zones de pénombres où il faut se cacher mais où on ne voit rien, énigmes à deux balles ou l'équivalent en Euros... Tout ça pour un jeu qui n'est même pas facile en plus et qui agacera bien rapidement les joueurs qui en auront marre de se faire repérer à tout bout de champ. Avantage en revanche, des ponts de sauvegarde assez rapprochés et qui vous permettront de reprendre l'aventure avec une pleine jauge de vie en cas de souci... Merci c'est sympa !

Largo Winch : Commando Sar
Chut ! Je suis caché !
Mais que serait Largo Winch sur PSX sans ces graphismes au cachet si particulier, ces graphismes dont on ne sait s'ils tentent de refléter le charme désuet de la Playstation ou s'ils sont clairement et surtout volontairement abominables. Allons-y pour la seconde option par respect pour une machine qui, il y a bien longtemps dans une galaxie très lointaine, avait droit à des jeux esthétiques et d'une finesse que certains supports actuels pourraient envier. Concernant la modélisation des personnages ceux-ci sont grotesques qu'il s'agisse de leur apparence ou même des animations. Simon gagne au passage un fantastique 95 B de tour de poitrine pour une raison inexplicable (des polygones en trop pour témoigner de la puissance du moteur graphique ?), Largo quant à lui devrait arrêter l'équitation ou cesser toute fréquentation avec le-dit Simon(e) vu sa démarche... Concernant les décors, ils ne font guère mieux avec des textures d'une fadeur unique, des bugs d'affichages permettant de voir à travers les murs et surtout une distance d'affichage qui quant à elle permet de ne rien voir du tout. En somme voici un soft que l'on prendra soin d'éviter et qui ne rivalise pas que ce soit au niveau des graphismes ou du gameplay avec des réalisations bien plus anciennes sur PSX. Son développement aurait très certainement gagné à être plus poussé, afin d'obtenir un titre d'une certaine maturité et non pas un jeu qui semble avoir été fait au lance-pierres pour trop rapidement exploiter la licence Largo Winch.

Les notes
  • Graphismes 5 /20

    Laid, sans finesse pas à la hauteur du support ce qui est un comble à l'heure d'écrire ces lignes. Les textures sont pauvres les animations ratées et sans aucun réalisme, frisant même parfois le grotesque.

  • Jouabilité 6 /20

    Le gameplay est nul, sans grand intérêt avec des énigmes, franchement limitées et des phases d'infiltration bien trop lourdes compte tenu des prétentions du jeu. Les combats feraient presque sourire quant à eux si on n'avait pas envie de pleurer juste après... C'est lent, c'est mou, c'est pas lisible, c'est pas maniable, on n'y voit rien, mais c'est pas grave on peut passer inaperçu quand on est dans la pénombre... comme Splinter Cell !

  • Durée de vie 8 /20

    Hum alors là c'est vous qui voyez, mais franchement au bout d'à peine quelques minutes de jeu on n'a déjà plus envie de jouer. Quoi qu'il en soit on dispose de pas mal de missions pour découvrir ce que trament les terroristes, la rejouabilité est quant à elle quasi nulle.

  • Bande son 7 /20

    Arf ! «Tsin Tsin Tsin, tadidadoum, Hin Hin, pouïïngre....». Ca c'est pour la musique de suspens, sinon il y a aussi des voix qui préviennent Largo lorsqu'il est repéré : «Hu ! Kouha qui va là ! Hey Vous». Ses amis lui parlent aussi avec la radio et le tout en français. En fait c'est fade, c'est mou et sans ambiance.

  • Scénario 8 /20

    Hum ! Des méchants en veulent à Largo Winch, mais qui sont-ils, que veulent-ils, pourquoi tant de haine, vous le saurez en achetant Largo Winch : Commando Sar.

Alors si j'étais méchant je dirais que quand je vais aux toilettes en ressortant, je tire la chasse. D'autres quant à eux récupèrent ce qu'ils y ont laissé et l'envoient sous presse pour que ça ressorte enrubanné avec une jolie boîte qui ferait presque envie. Comme je suis gentil, je dirais simplement qu'il faut peut-être les pardonner d'avoir pondu une horreur pareille, ils avaient la licence, il fallait bien qu'ils en fassent quelque chose... Dommage pour la BD et la série dont ça s'inspire.

Profil de pilou
L'avis de pilou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 octobre 2002 à 18:00:00
4/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
4.9/20
Mis à jour le 01/10/2002
PlayStation Action Aventure Rebellion Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live