Menu
Largo Winch : Aller Simple pour les Balkans
  • Tout support
  • PC
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Largo Winch
PS2
Largo Winch : Aller Simple pour les Balkans
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
24 septembre 2002 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12/20
Tous les prix
Prix Support
7.99€ Xbox
14.99€ PC
18.00€ Xbox
24.00€ PC
34.90€ PS2
39.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

C'est trop la classe d'être riche. On peut voyager aux quatre coins du globe dans son jet privé, rencontrer tout plein de jolies filles et se la péter grave dans les plus grandes soirées mondaines. C'est un peu la vie que mène Largo Winch, à la différence que lui parvient aussi à caser dans son emploi du temps surbooké plusieurs créneaux où il se plaît à enquêter sur divers groupuscules frauduleux.

Largo Winch

Largo Winch, c'est avant tout une BD du tandem Van Hamme et Francq. Déclinée par la suite en une série télé, Largo passe aujourd'hui au format vidéoludique. Testé il y a deux semaines par l'ami Pilou sur PC, c'est maintenant sur consoles que nous retrouvons le milliardaire. Si on peut dire que les versions restent très similaires, je tiens à vous prévenir que les tests différeront quelque peu. Si d'ordinaire, les avis de la rédaction vont souvent dans le même sens, Largo Winch aura su nous diviser. Tandis que Pilou le trouvait très moyen, j'ai pour ma part un peu plus apprécié l'aventure. Non pas que nous tenons là un très grand jeu, non, mais on peut tout de même lui trouver quelques qualités qui font de lui un soft à la fois fidèle à la série dont il est tiré et suffisamment bien ficelé pour se laisser suivre jusqu'au bout. Une fois n'est pas coutume, vous aurez donc deux opinions sur le même jeu. L'une écrite par un fan de FPS assoiffé de sang (Pilou), l'autre par un grand amateur de jeux d'aventure à l'avis toujours très fiable (moi :).

Largo Winch
Vous avez pas de pot, la maison est fermée...
Pour l'adaptation de Largo en jeu vidéo, Ubi Soft a pris le parti de proposer un jeu d'aventure teinté de quelques phases d'action comme deux trois combats par-ci par-là. Rien de bien méchant rassurez-vous. On reste donc globalement dans la catégorie aventure avec des objets à trouver, à combiner entre eux et à utiliser sur les éléments du décor, des énigmes à résoudre et un scénario à suivre avec moult rebondissements. Celui qui nous est présenté se veut d'actualité et tourne autour d'une sombre affaire d'OGM dans l'une des compagnies de Largo (rappelons que le personnage est à la tête d'un véritable empire financier avec des sociétés « all around ze world »). Alerté par plusieurs morts mystérieuses au sein du personnel, Largo se rend sur place et commence à découvrir que quelqu'un essaie de lui cacher quelque chose. Qui ? Quoi ? Ha ha, je ne dirai rien même sous la torture (sauf si la torture en question consiste à écouter l'intégrale de Chico et Roberta en boucle, alors là oui, je serai obligé de cracher le morceau). L'enquête conduira Largo au Mexique, en Sardaigne, en Russie, sur l'île de Sarjevane (bien connu des fidèles de la série) et entre toutes ces destinations exotiques, notre ami reviendra souvent faire le point à son QG new-yorkais où l'attendront tous ses amis Simon, Joy et Sullivan.

Largo Winch
Largo semble insensible aux "charmes" russes.
Le gameplay est essentiellement constitué d'objets à découvrir et de preuves à récolter. Le niveau de difficulté reste relativement bas puisque tous les objets importants clignotent à notre approche et qu'ils ne se trouvent généralement qu'à quelques pas de l'endroit où on doit les utiliser. La logique prévaut dans le jeu. Vous avez besoin de forcer un tiroir, un tournevis fera l'affaire. Un molosse vous empêche de passer ? Un peu de somnifère dans son verre et le tour est joué ! Pas besoin donc d'avoir l'esprit torturé propre aux jeux LucasArts pour s'en sortir, un esprit cartésien est de rigueur ici. En marge de ces phases traditionnelles, Largo Winch propose régulièrement des sortes de mini-jeux comme le piratage de réseaux informatiques. Assez simple lorsqu'il s'agit de prendre le contrôle d'un poste perdu au Mexique, cela devient vraiment coton lorsqu'il faut infiltrer les bases de données du FBI. Autre sorte de gameplay, les combats dont je faisais allusion plus haut. Sur un modèle proche des affrontements de la série Final Fantasy (mais en beaucoup, beaucoup, beaucoup plus simple), on se bat ici au tour par tour contre des ennemis pas très résistants. J'avoue que ces combats ne sont franchement pas passionnants et deviennent carrément soporifiques à cause de la lenteur des personnages à déclencher le moindre coup. On s'en serait tout à fait passer...

Largo Winch
L'île de Sarjevane baigne sous le soleil.
Bon, je reconnais aussi volontiers que la réalisation graphique du titre n'est franchement pas terrible, même si la pilule passe un peu mieux sur consoles que sur PC. Les personnages sont assez peu détaillés, leurs visages parfois très moches (surtout les filles), leurs animations toujours très raides et on note fréquemment des bugs de texture (des ombres qui traversent les parois...). Les décors sont un peu mieux faits quoiqu'un peu dépouillés. Les angles de caméra ne sont pas fixes et suivent le héros dans ses déplacements. Côté bande-son c'est déjà bien plus convaincant grâce notamment à de bonnes voix françaises mais surtout des thèmes musicaux parfaitement adaptés aux situations rencontrées.

Largo Winch
Des combats soporifiques...
Alors si le jeu est aussi facile et pas super bien fait, pourquoi défendre Largo Winch ? Tout simplement parce qu'en dépit de sa faible performance technique, le jeu reste fidèle à l'univers créé par Van Hamme et Francq. Largo parvient à mener son enquête sans pour autant mettre de côté ses obligations au sein du groupe W. Il recevra notamment plusieurs e-mails pour le tenir au courant de l'évolution des marchés financiers, Sullivan lui demandera également quelles sont ses décisions concernant telles ou telles ventes ou rachats, etc. Le scénario réserve aussi de nombreux rebondissements et même s'il est assez long à démarrer, on a tout de même envie d'avancer pour connaître la suite. Un conseil, ne vous pressez pas trop quand même car la durée de vie est malheureusement très courte.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Même si tout concorde à restituer l'univers de Largo Winch, le jeu ne jouit pas d'une réalisation exceptionnelle. Oh que non ! Les vilains personnages se baladent maladroitement dans des environnements plus jolis occasionnant parfois des bugs de textures. Le point faible du jeu.

  • Jouabilité 13 /20

    On manie le perso au stick avec plus ou moins d'aisance en fonction des angles de caméra. La linéarité de l'histoire empêche le joueur de se perdre et nous sommes constamment aiguillés par l'agenda où le héros note ses pensées et ce qu'il souhaite faire par la suite.

  • Durée de vie 11 /20

    Le jeu est très facile et assez court. Une fois terminé, on n'y revient pas forcément. Il est toutefois possible de refaire les combats et les séquences de piratage informatiques. Avis aux amateurs...

  • Bande son 15 /20

    Les musiques conviennent parfaitement au jeu et lui donnent tantôt une atmosphère mystérieuse, décontractée, inquiétante. Les voix françaises sont réussies même si on note quelques fois des problèmes d'intonations (comme si les comédiens ne savaient pas comment interpréter leur personnage...).

  • Scénario 15 /20

    L'ambiance de Largo se retrouve tout au long du jeu. Le personnage est entraîné dans une affaire de Colza modifié dans l'une de ses usines du Mexique. On regrettera simplement que l'aventure soit si linéaire.

Largo Winch possède pas mal de défauts dont une réalisation graphique très pauvre et une linéarité à toute épreuve mais pour peu que l'on accroche à l'univers du jeune milliardaire, on passera un court mais sympathique moment en sa compagnie.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
24 septembre 2002 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12/20
Mis à jour le 24/09/2002
PlayStation 2 Aventure Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce