Menu
Castlevania : Harmony of Dissonance
  • Tout support
  • WiiU
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Castlevania : Harmony Of Dissonance
GBA
Castlevania : Harmony of Dissonance
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 septembre 2002 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Tous les prix
Prix Support
145.00€ GBA
145.00€ GBA
Voir toutes les offres
Partager sur :

Cinquante années après sa victoire sur le comte Dracula, le clan Belmont se prépare à livrer une nouvelle bataille dans les contrées maudites de Transylvanie. Armé de son courage et du fouet de ses ancêtres, Juste Belmont échappe de justesse au gardien gigantesque qui le pourchasse. Le pont-levis s'abaisse juste à temps pour le laisser pénétrer dans l'enceinte du château du prince des ténèbres, et la grille se referme derrière lui dans un bruit sourd. Le second chapitre de Castlevania sur GBA débute dans le fracas des os qui se brisent et le mugissement du vent qui laboure les vitraux.

Castlevania : Harmony Of Dissonance

Voilà sans aucun doute l'un des épisodes les plus prestigieux de toute la saga Castlevania, celle-la même qui fit la renommée de Konami dès les années 80. Réalisé par l'équipe responsable du fameux Castlevania : Symphony of the Night sur Playstation, Harmony of Dissonance, également nommé White Night Concerto dans sa version originale, est le digne aboutissement d'une série culte qui n'a cessé de mûrir au cours des ans. Aujourd'hui, on peut dire que cet Harmony of Dissonance correspond parfaitement aux attentes des fans. Le jeu combine l'esthétisme d'un univers gothique avec la richesse du jeu de rôle, le tout orchestré par ce qui constitue l'essence même de la série depuis ses origines : de l'action à couper le souffle.

Castlevania : Harmony Of Dissonance
Le jeu démarre sur les chapeaux de roue.
L'histoire se répète donc une fois de plus, opposant encore et toujours l'héritier de la célèbre famille de Vampire Killers, Juste Belmont, aux sbires démoniaques du comte Dracula. Riche en rebondissements, le scénario du jeu fait intervenir deux autres personnages mystérieux surnommés Maxim et Lydie. Comme d'habitude, c'est en progressant de plus en plus profondément dans le donjon que les rouages de l'histoire se libèrent, au fur et à mesure que le héros acquiert de nouveaux pouvoirs lui permettant d'explorer des lieux jusque-là interdits. L'action est sans répit d'un bout à l'autre de cette aventure, le système de capacités spéciales et de sorts magiques fonctionne à la perfection, et l'accumulation constante de points d'expérience bat la mesure de cette descente aux enfers vidéo ludique.

Castlevania : Harmony Of Dissonance
Petit clin d'oeil au premier volet.
Unique talon d'Achille de cette épopée, le niveau de difficulté relativement faible de ce titre ne compromet pourtant en rien le plaisir de jeu. Avec ses boss gigantesques et sa mise en scène saisissante, Harmony of Dissonance se veut autrement plus impressionnant que son prédécesseur sur GBA. Et l'on ne pourra pas lui reprocher un quelconque manque de clarté au niveau des graphismes. Seuls ceux qui auront fait l'expérience de Symphony of the Night sur PSX auront une petite idée de ce qui attend le joueur dans ce nouvel opus. Jonchée d'énigmes et de possibilités d'interaction avec le décor, la progression se fait un malin plaisir à surprendre le joueur en lâchant sur lui des squelettes qui jaillissent des cuves ou qui s'échappent des tableaux, lorsque ce n'est pas le joueur lui-même qui redoute le pire devant l'apparence trompeuse d'un ascenseur brinquebalant. Et dites-vous bien que tout ceci n'est qu'un simple aperçu des nombreux autres moments hallucinants que je ne vous gâcherai pas le plaisir de découvrir.

Castlevania : Harmony Of Dissonance
La Mort reporte le duel à plus tard.
J'imagine qu'il ne manque plus qu'une chose pour achever de vous convaincre : le jeu est facile, mais qu'en est-il de la durée de vie ? Autant vous rassurer, si le challenge est assez trompeur à ce niveau-là, il n'est reste pas moins consistant. A l'instar de l'opus PSX, le château comporte de nombreux téléporteurs qui permettent de compléter la map en seulement quelques heures, pour s'apercevoir ensuite que le jeu ne peut être terminé qu'en complétant les niveaux dans les deux sens. Il faut réellement sillonner le château dans ses moindres recoins pour afficher le score définitif de 200 4.310466e-314t affronter le véritable boss final pour obtenir la bonne fin du jeu. Impossible d'évoquer tous les secrets que renferme ce titre, les reliques de Dracula, les objets rares destinés à meubler une pièce vide du donjon, les items de soins vendus par le bibliothécaire, ou encore les livres de sorts. Impossible de se résoudre à lâcher le jeu tant que l'on n'a pas réussi à compléter entièrement l'encyclopédie des monstres, et de passer à côté des capacités ultimes comme l'invocation de familiers. Et même alors que l'on croit avoir terminé le jeu, de nouveaux défis font leur apparition, relançant encore et toujours l'intérêt du soft. A ce titre, les fans seront ravis de pouvoir, à l'aide d'une manip que les pro-Konami connaissent bien, affronter à la chaîne tous les boss du jeu avec le personnage de Simon Belmont (le héros du premier Castlevania sur NES), doté des mêmes mouvements et des mêmes animations qu'à l'origine, le tout avec le thème musical du premier volet ! On ne peut alors pas résister à recommencer le jeu avec le personnage de Maxim, dont les capacités sont très différentes de celles de Juste, et persévérer jusqu'au bout pour débloquer les excellentes musiques du jeu dans le Sound Test. C'est alors bien plus qu'une simple dizaine d'heures que l'on se surprend à passer sur ce titre, et ceux qui ne juraient que par Symphonie of the Night auront alors bien du mal à les départager.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Aucun problème de luminosité. Les décors sont superbes et les monstres impressionnants. On ne se lasse pas d'essayer toutes les combinaisons possibles pour découvrir tous les types de sorts.

  • Jouabilité 18 /20

    Le système de jeu a fait ses preuves depuis Symphony of the Night sur PSX. A aucun moment on n'a besoin de se faire de l'XP pour pouvoir progresser. L'action est ultra rapide et trépidante d'un bout à l'autre.

  • Durée de vie 16 /20

    Une petite dizaine d'heures pour compléter le jeu à 200%, et la surprise de voir la durée de vie se décupler à nouveau en offrant une pléthore de nouveaux challenges.

  • Bande son 16 /20

    Harmony of Dissonance ne faillit pas à la réputation de la série Castlevania qui se surpasse toujours pour offrir des thèmes musicaux d'une qualité rarement égalée.

  • Scénario 16 /20

    Le jeu propose trois fins différentes, et le scénario évolue de façon inattendue à chaque fois que l'on rencontre les différents protagonistes de l'histoire. Les textes sont peu nombreux, mais ils restent en anglais.

Véritable symbole de l'apogée de la série Castlevania depuis ses origines, Harmony of Dissonance reprend dignement le flambeau légué par l'excellent volet PSX, et compose à la perfection les qualités d'un jeu alliant une mise en scène époustouflante à un gameplay hors pair. Le challenge est moins difficile que celui proposé dans Circle of the Moon, mais le plaisir de jeu est une fois de plus inoubliable.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 septembre 2002 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Mis à jour le 17/09/2002
Gameboy Advance Action RPG Konami
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live