Menu
Rainbow Six : Lone Wolf
  • PS1
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Rainbow Six : Lone Wolf sur PS1 /

Test Rainbow Six : Lone Wolf sur PS1 du 16/08/2002

Test : Rainbow Six : Lone Wolf
PS1
Rainbow Six : Lone Wolf
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 août 2002 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.6/20
Tous les prix
Prix Support
11.99€ PS1
11.99€ PS1
Voir toutes les offres
Partager sur :

On ne compte plus désormais les multiples extensions dédiées à Rainbow Six, et si la série a su se constituer une très bonne réputation sur PC, ça n'est pas le cas de ses adaptations sur console Playstation. Un an après la sortie de Rogue Spear sur ce support, Red Storm retente le coup avec Lone Wolf, une sorte d'extension au vieillissant Rainbow Six.

Rainbow Six : Lone Wolf

Pour ceux qui auraient loupé un épisode, la série des Rainbow Six découle directement des oeuvres de Tom Clancy, et se sont avant tout son gameplay tactique et ses scénarios réalistes qui l'ont tout de suite rendu populaire auprès des amateurs de First Person Shooter. Le contexte de Lone Wolf se situe juste après la courte période d'accalmie qui a suivi les événements détaillés dans Rainbow Six. Le joueur y incarne Ding Charvez, membre de l'équipe du Rainbow, et sa mission est de s'infiltrer seul en Norvège afin de démanteler un groupe terroriste effectuant des importations illégales d'armes.

Rainbow Six : Lone Wolf
Sortir vivant de ce chalet ne sera pas une mince affaire.
Premier constat, contrairement au premier Rainbow Six, c'est un seul homme que vous pourrez incarner durant le jeu pour mener à bien sa dangereuse mission. Concrètement, il ne sera plus possible de poursuivre la mission dans la peau d'un autre membre de l'équipe Rainbow lorsque vous serez à terre, et donc de contrôler une équipe entière, et la dimension tactique du jeu en prend un sacré coup. Dans le même ordre d'idées, la traditionnelle phase de planification est ici grandement simplifiée par rapport au jeu original sur PC, puisqu'il ne s'agit plus que de déterminer le point d'insertion de Ding Charvez sur la map globale. On y trouvera bien sûr l'indispensable briefing et le choix du kit d'armement, mais Lone Wolf perd inéluctablement de ce qui avait fait la force de Rainbow Six sur PC.

Rainbow Six : Lone Wolf
Celui-là ne s'est pas rendu sans se défendre.
On se retrouve donc en face d'un FPS assez quelconque, si ce n'est qu'à l'inverse de la plupart des autres jeux du genre, une seule balle suffira généralement à mettre fin à votre mission. L'interface a été retravaillée afin d'offrir quelque chose d'enfin à peu près jouable sur console. La prise en main au pad Dualshock est donc plutôt correcte, mais le manque de précision inhérent à ce type de maniabilité rend quasi obligatoire l'option de visée automatique au vu de la faible distance d'affichage du soft. Après quelques tâtonnements, on arrive sans trop de problèmes à utiliser dans le feu de l'action les différentes cadence de tirs (automatique pour un feu nourri, en rafale de trois balles ou semi-automatique), les pas latéraux, les deux postures différentes et le changement d'armes. C'est d'ailleurs à peu près tout pour les possibilités de gameplay, auxquelles s'ajoutent simplement les quelques gadgets tels que les lunettes de vision nocturne et les grenades.

Rainbow Six : Lone Wolf
C'est l'onde de choc d'une grenade. Mieux vaut préciser.
Autre ces quelques améliorations de gameplay, Lone Wolf tente de donner un petit coup de jeune à la série en exploitant un nouveau moteur graphique. Le résultat est que même si le soft n'a aucun mal à pulvériser l'esthétique graphique du Rainbow Six version PSX qui date de 99, la réalisation n'est finalement guère meilleure que dans Rogue Spear. Conséquence : les bugs d'affichage sont nombreux et la progression se révèle assez insupportable pour qui a eu l'occasion d'essayer les versions PC. Ceci nous amène tout de même à la caractéristique principale de ce titre : Lone Wolf est une exclusivité PSOne, ce qui veut dire que les inconditionnels de la série et les collectionneurs n'auront pas d'autre choix que d'acquérir cette version PSX s'ils veulent découvrir ce nouvel opus.

Rainbow Six : Lone Wolf
Une phase de planification très simplifiée.
Mais Lone Wolf est loin d'être un nouvel épisode à part entière. Disons qu'il tiendrait plutôt lieu d'add-on console, et se contente de prolonger la durée de vie de Rainbow Six en y ajoutant des missions supplémentaires. En somme, même s'il n'est pas nécessaire de posséder R6 pour jouer à Lone Wolf, le contenu de ce titre pris tel quel paraît un peu maigre pour se suffire à lui seul. Ceux qui découvriront la série à travers ce titre risquent d'être rebutés par les nombreuses tentatives infructueuses nécessaires avant de pouvoir terminer ces missions qui s'apparentent finalement à du par coeur. Le plaisir de jeu n'est pas vraiment là, d'autant que le soft n'offre quasiment aucune interactivité au niveau des environnements. C'est tout juste si l'on peut ouvrir les quelques portes indispensables à la progression et faire exploser quelques vitres. Le pire reste sans doute la gestion très moyenne de l'intelligence artificielle. La plupart du temps, les terroristes vous repèrent mais ne vous prennent même pas en chasse. On voit des bouts de soldats dépasser à travers les murs parce qu'ils restent coincés sans savoir dans quelle direction aller lorsqu'ils vous ont repéré. Pitoyable. Vous l'aurez compris, Lone Wolf ne parvient pas à sortir la série du bourbier où elle s'est enfoncée sur PSX depuis la première adaptation de Rainbow Six. Le contenu de cette sorte d'extension est de toute façon trop maigre pour justifier l'achat de titre.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    C'est forcément mieux que Rainbow Six sur Playstation, mais la réalisation ne fera pas trembler Rogue Spear, pourtant peu convaincant à ce niveau. Les nombreux bugs d'affichage permettent bien souvent de repérer des ennemis coincés dans le décor.

  • Jouabilité 11 /20

    Le gameplay est grandement simplifié par l'impossibilité de contrôler toute l'équipe R6, mais il perd en même temps beaucoup de son intérêt. Il faudra terminer le jeu avec un seul homme, comme dans n'importe quel FPS, et mémoriser par coeur la position des ennemis pour espérer progresser. Les sauvegardes sont impossibles en milieu de mission, et le jeu est saboté par une IA déplorable.

  • Durée de vie 9 /20

    Lone Wolf n'est pas un véritable nouvel opus à part entière, mais plus une sorte d'extension qui se contente d'ajouter quelques missions supplémentaires dont vous viendrez à bout rapidement, à condition de pas baisser les bras devant les nombreuses lacunes de ce soft.

  • Bande son 12 /20

    La bande-son est du même acabit que pour R6 ou Rogue Spear. Correct mais pas renversant. Les ennemis se contentent généralement de vous interpeller à l'aide d'un « Hey You » sans grande conviction.

  • Scénario 12 /20

    Le scénario de Lone Wolf s'inscrit dans le prolongement de celui de R6, mais il faudra cette fois diriger un seul homme pour mener à bien toutes les missions.

Lone Wolf sort en exclusivité sur PSOne, et se présente davantage comme un supplément que comme un nouvel opus à part entière. Le soft ajoute quelques missions inédites, mais il défigure le gameplay de R6 en éjectant l'aspect tactique et la possibilité de contrôler toute une équipe. Un titre vraiment facultatif, qui ne parvient pas à rehausser le niveau de la série sur Playstation.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 août 2002 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10.6/20
Mis à jour le 16/08/2002
PlayStation FPS Tactique Ubisoft Red Storm
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live