Menu
Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires
  • GB
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires sur GB /

Test du jeu Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires sur GB

Test : Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires
GB
Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 août 2002 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (77)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Partager sur :

Cela faisait un bon bout de temps que nous n'avions pas eu droit à un nouvel opus de Dragon Ball Z en jeu vidéo. Une accalmie de courte durée, puisqu'après avoir longtemps sévit sur consoles 16 bits, les guerriers Sayïens sont de retour sur Gameboy Color dans un épisode qui s'annonce comme le premier d'une longue série de titres à venir sur tous les supports de jeu.

Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires

Bandai n'a donc pas oublié les nombreux fans de DBZ encore fidèles à la série, et offre aux possesseurs de GBC un titre qui tranche avec les multiples jeux de baston sortis précédemment. DBZ : Les Guerriers Légendaires est en effet un titre assez difficile à classer, mélange d'aventure, d'action et de stratégie. Pour faire simple, disons que c'est la réflexion qui prime avant tout dans ce soft, et que ni les fans de RPG, ni les amateurs d'action n'y trouveront vraiment leur compte. Le jeu n'est pas foncièrement mauvais, mais il échoue à retranscrire le rythme effréné de la série, même s'il a au moins le mérite de ne pas la dénaturer complètement.

Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires
Le jeu suit fidèlement la trame du DA.
Car si le jeu reprend dans ses grandes lignes l'histoire des guerriers Sayïens depuis la venue de Radditz sur la Terre et l'apprentissage de Sangohan sous la tutelle de Piccolo, il n'ajoute rien d'incongru à ces aventures et n'intègre que des combats ayant réellement eu lieu. Le résultat, hélas, est assez maigre, et bien trop répétitif pour empêcher l'inconditionnel de rester sur sa faim. D'une part, il faut savoir que les trois quarts de l'histoire se déroulent de façon passive pour le joueur qui doit se contenter de quelques dialogues et autres résumés de l'histoire, avant de pouvoir à son tour passer à l'action le temps d'un combat. D'autre part, même s'il faut reconnaître que le système de jeu s'avère relativement intéressant, la résolution des combats n'est guère passionnante.

Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires
L'écran des combats.
C'est Piccolo, aka Petit Coeur, qui se charge de vous inculquer les bases du combat entre guerriers Sayïens. L'affrontement se déroule au tour par tour, et se décompose en deux phases : la phase d'attaque et la phase de défense. Composante désormais incontournable de tout soft à licence, les cartes jouent un rôle déterminant durant les combats, puisque ce sont elles qui permettent au joueur de se constituer un deck efficace aussi bien en attaque qu'en défense. Lorsque le joueur attaque, il doit donc consulter son total de points pour déterminer la meilleure méthode pour venir à bout de son adversaire. Il est possible de jouer une carte d'action en effectuant une combinaison de coups, ou bien de jouer une carte dégâts ou rayon afin de lancer une attaque d'énergie beaucoup plus puissante (Kamehameha, Masenko, etc...). En défense, le joueur doit chercher le meilleur moyen d'esquiver l'attaque adverse, sachant qu'il peut utiliser des cartes de secours, concentrer son « ki » pour charger sa puissance, ou même se déplacer. Comme dans les jeux de combats inspirés de la série, on peut ainsi se battre dans les airs ou bien sur la terre ferme, ce qui permet d'être plus ou moins vulnérable à certains types d'attaques.

Dragon Ball Z : Les Guerriers Legendaires
La carte du monde.
Mais si le jeu paraît relativement simple au début, quand on possède encore peu de cartes et que les ennemis commettent des erreurs, cela devient rapidement un véritable casse-tête où le choix des cartes à intégrer dans sa pioche est crucial. L'aspect RPG intervient uniquement dans le fait que les personnages montent de niveau en gagnant des points d'expérience au fil des combats. Entre chaque duel, il faut ensuite passer par l'écran système pour réorganiser sa pioche en choisissant les bonnes capacités à équiper. Au fil du jeu, le joueur gagnera de nouveaux personnages qui lui permettront de se constituer une équipe plus puissante durant les combats. La victoire permet d'acquérir de nouvelles cartes, et le mode multijoueur (qui se débloque après avoir terminé le dixième combat du mode Histoire) permet de prolonger la faible durée de vie du jeu en combattant contre un ami ou en échangeant des cartes via le câble link. Il faut préciser que les textes de la version finale du jeu sont intégralement traduits en français, et que les plus jeunes accrocheront facilement au système de jeu. Dommage que le soft ne soit pas davantage axé sur l'aventure ou le « role play », et que le jeu souffre de cet aspect répétitif qui le rend aussi limité à long terme. Un titre à acheter en connaissance de cause.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    L'interface des cartes et l'allure de la map s'apparentent assez à celles des premières versions de Pokémon sur Gameboy Color. Hormis les portraits qui apparaissent lors des dialogues, les personnages sont représentés en SD (Super Deformed), ce qui donne un aspect un peu enfantin à ce titre.

  • Jouabilité 13 /20

    C'est finalement l'aspect stratégique qui prédomine, et même si le système de résolution des combats est assez intéressant, le tout reste quand même répétitif et guère passionnant.

  • Durée de vie 12 /20

    Le temps de jeu est plutôt court, comparé à l'extrême longueur du manga et de la série animée, et le joueur n'intervient que pour résoudre les événements réellement cruciaux. Le mode multijoueur permet de prolonger la durée de vie du jeu qui demeure tout de même un peu courte.

  • Bande son 8 /20

    On ne retrouve malheureusement pas les thèmes du DA, et les musiques proposées sont assez insupportables. Les textes sont en français.

  • Scénario 12 /20

    Le jeu suit très fidèlement le scénario original, mais les trois quarts de l'histoire se déroulent de façon passive pour le joueur.

Cette version GBC de Dragon Ball Z ne passionnera que les plus jeunes joueurs, et encore pas très longtemps. Le mode solo est assez court et comporte trop de phases de jeu passives. Les combats reposent avant tout sur la réflexion, mais ils sont répétitifs et guère passionnants. Les possibilités offertes en multijoueur relancent un peu la durée de vie, mais l'intérêt du jeu n'en reste pas moins limité.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 août 2002 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (77)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Mis à jour le 06/08/2002
Gameboy Réflexion Infogrames Bandai Namco Animation Mangas Série TV
Dernières Preview
PreviewDisco Elysium : un RPG particulièrement ambitieux 07 oct., 15:53
PreviewOverwatch sur Switch : le fun à 30 fps ? 03 oct., 18:18
PreviewMario et Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : entre sécurité et menues nouveautés 01 oct., 16:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020