Menu
Resident Evil
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
  • PS3
  • 360
  • DS
  • Wii
  • GB
  • NGC
  • PS1
  • PSP
  • Saturn
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Resident Evil / Resident Evil sur NGC /

Aperçu Resident Evil sur NGC du 01/08/2002

Preview : Resident Evil
NGC
Partager sur :

Resident Evil sur GC, voilà encore un titre qui fait parler, autant en bien qu'en mal. D'une beauté graphique à tomber plus raide mort qu'un zombie, le jeu n'en reste pas moins qu'un remake agrémenté de deux ou trois petites choses. Mais bon sang moi des remakes beaux comme ça j'en redemande.

« Ça tue la gueule », voilà c'est dit mais cela ne m'empêchera pas de le redire et d'ailleurs hop, je ne m'en prive pas « Ça tue la gueule ». D'ailleurs pour une fois, je vais commencer mon texte par le côté réalisation du jeu, non seulement c'est incontournable mais en plus ça me changera.

Resident Evil
Argh !
Alors voyons, est-ce que je vous ai déjà dit que ça tue la... oui ? Pardon. Ce jeu est follement beau. Je ne sais même pas par quoi commencer. En fait, un des mots clés de l'esthétique du titre de Capcom est sans doute « réalisme ». Cette refonte graphique est vraiment extraordinaire Les personnages sont particulièrement détaillés, jusqu'aux traits de leur visage et disposent d'animations très souples, du coup jouer avec Jill est un plaisir indéniable, oh pardon, je m'égare. Les décors quant à eux donnent clairement dans le photo-réalisme et même si j'en vois déjà qui grognent (oui vous au fond là-bas) qu'ils sont fixes et qu'il ne s'agit que de 3D pré-calculée moi je dis que je m'en fous, parce que c'est drôlement beau. Mais je crois que ce qui m'a le plus coupé la chique, ce sont vraiment les effets de lumière en temps réel. Si Luigi's Mansion nous avait déjà scotché, Resident Evil nous fait carrément rêver. Il faut d'ailleurs que je pense à téléphoner à Nintendo parce que j'ai dû laisser une de mes rétines sur leur écran, ça m'embête. Pour vous dire, il m'est même arrivé de repasser deux fois de suite dans un couloir juste pour observer une ampoule qui clignote et l'ombre que cela produisait en respectant au pixel près les variations d'éclairage et les mouvements du perso. Des plaisirs simples et encore une leçon de ce que la console a dans le ventre. Par contre, on confirme aussi le défaut majeur du support Min-DVD. Si Rogue Leader ou Mario Sunshine prouvent la vitesse d'accès permise, Résident Evil en manifeste le manque d'espace en se voyant porté sur deux disques.

Est-il nécessaire que je m'étende aussi sur la « surgorifiaction » du jeu qui accompagne sa renaissance. Les monstres sont encore plus monstrueux et les giclées d'hémoglobines encore plus... sanglantes. Inutile aussi de vous dire que le nouvel aspect graphique plus réel, plus glauque, renforce d'autant l'atmosphère oppressante du jeu. Vous allez vraiment flipper.

Mais tout cela vous commencez à le savoir. Ce que vous vous demandez c'est si le jeu a changé, dans le fond autant que dans la forme. J'ai raison ? Bien sûr que j'ai raison, je suis un Demi-Dieu, ne l'oublions pas. Et bien la réponse à votre question est non. Mais pas un « non » absolu car il y a des petits changements par-ci, par-là mais qui sont loin de révolutionner le jeu.

Resident Evil
Au couteau, trouille assurée.
Alors d'abord je vais me plaindre un peu. Nombreux étaient ceux qui espéraient voir disparaître les attentes interminables et, soit disant, indispensables à l'ambiance (enfin surtout aux loadings) mais qui rendaient le franchissement d'une simple porte horriblement long. Et bien il faudra continuer à faire avec car Capcom les a conservés et ça, c'est bien triste. En revanche, finies les montées d'escaliers automatiques voir coupées à la manière du passage des portes. On peut enfin passer à l'étage et changer d'avis au milieu de l'escalier sans perdre son temps, et ça, c'est bien. D'autres changements interviennent dans la construction des niveaux ainsi que dans la disposition des scripts destinés à faire flipper. Mais pour ce qui a été vu, il n'y a pas de quoi tenir le fin connaisseur de la version originale en état de peur panique. Certaines salles ont aussi été ajoutées. Mais il faut bien avouer que ces changements sont minimes.

Resident Evil
Un superbe et inédit décors extérieur.
Ce qui n'a pas beaucoup changé non plus, c'est la maniabilité. Les commandes sont toujours aussi diaboliquement exigeantes envers le débutant qui mettra un bout de temps à s'habituer aux contrôles si particuliers du jeu. En gros ça veut dire qu'on passe toujours les 30 premières minutes de jeu à s'empêtrer dans les coins et à se cogner dans les murs. Pour ceux que cela inquiéterait, le pad de la GC ne pose absolument aucun problème. Pour le reste on retrouvera le système du survival auquel nous sommes habitués (rouleaux encreurs limités pour les sauvegardes, inventaire restreint etc.).

Resident Evil
Quelle lumière ! Et encore là ce n'est rien.
La polémique est déjà lancée depuis un moment sur ce jeu. Avec des arguments, compréhensibles d'ailleurs, nombre sont ceux qui s'indignent du bruit fait autour de cette renaissance qui n'est selon leur dire qu'un vulgaire portage. Et bien, si je puis me permettre, je ne vois pas en quoi on devrait faire des reproches à Capcom. A l'heure où les éditeurs passent leur temps à développer un titre sur une machine X (pour ne pas citer la PS2) avant de le porter tel quel sur des supports plus puissants (pour ne pas citer la GC et la Xbox) sans qu'on entende rien d'autre que « ouais bon ben ils auraient pu faire un effort », voilà que l'on crie au scandale quand Capcom fait le dit effort.. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi je trouve cela légèrement paradoxal. Que RE Rebirth sur GC n'innove pas n'a rien de surprenant, à la rigueur ce qui l'est, c'est l'effort technique fourni.

En attendant les vrais nouveautés espérées pour les épisodes 0 et 4, Resident Evil s'annonce comme un titre incontournable de la ludothèque GC de cet automne même s'il semble, à première vue, que les aficionados de la première heure, possédant la machine, feraient mieux d'attendre la sortie de RE 0. Rendez-vous lors du test complet pour un décorticage plus poussé des quelques nouveautés qui parsèment l'aventure.

Mis à jour le 01/08/2002
Gamecube Survival-Horror Capcom Zombies Contemporain Horreur
Commander Resident Evil
NGC
59.00 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
pooioo
pooioo
MP
le 15 janv. 2016 à 02:43

Qui a écrit l'article ?

Lire la suite...
virus-play
virus-play
MP
le 07 oct. 2013 à 20:14

j'aime beaucoup ce jeu, même si il date de 2002 il est énorme :ok:

Lire la suite...
peridot69
peridot69
MP
le 03 mars 2012 à 18:52

pas mal bravo! je joue a ce jeux tout le temps :play: :play:

Lire la suite...
Top commentaires
pooioo
pooioo
MP
le 15 janv. 2016 à 02:43

Qui a écrit l'article ?

Lire la suite...
Boutique
  • Resident Evil PC
    14.99 €
  • Resident Evil PS4
  • Resident Evil DS
    44.36 €
    43.67 €
DERNIERS TESTS
  • Test : SNK 40th Anniversary Collection : Une compilation nostalgique avare en jeux
    SWITCH
  • Test : Déraciné : L’aventure fantomatique mais pleine de bons sentiments sur PSVR
    PS4
  • Test : Overkill's The Walking Dead : un potentiel trop maladroitement exploité
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce