Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Deus Ex / Deus Ex sur PS2 /

Test Deus Ex sur PS2 du 24/07/2002

Test : Deus Ex
PS2

Attention, chef d'oeuvre ! Après avoir révolutionné le genre du FPS sur PC, le mythique Deus Ex fait un come-back sur PS 2. Les consoleux « sonyfans » vont enfin comprendre pourquoi certains PCistes sourient bêtement en frissonnant quand on leur dit doucement dans l'oreille : Deus Ex. Un jeu qui réussi l'incroyable pari, de mêler une liberté d'action presque totale avec une scénarisation très poussée.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Deus Ex n'est pas qu'un jeu. C'est une oeuvre d'art vidéo-ludique, une révolution qui, il y a deux ans, avait scotché un paquet de monde devant son moniteur. Même pour certains développeurs, il y a une Ecole Deus Ex comme il y a eu une Ecole Surréaliste ou Romantique. Pour moi en tout cas, il y a l'avant et l'après Deus Ex. « Mais qu'a-t'il donc ce jeu ? » vous demandez-vous. Et bien avant tout, il offre une liberté rarement égalée dans un jeu, quelque soit son genre. Il offre aussi un gameplay d'une richesse inouïe et un mélange de genre ludique impressionnant.

Une main qui plane sur le monde...

Car D.Ex n'est pas qu'un FPS, en fait, il en a essentiellement l'interface. Ici, c'est à un véritable mélange d'aventure, de jeu de rôle et d'action/tactique que nous avons à faire. A un tel point que personne ne sait jamais vraiment comment le qualifier. Pour moi, ce sera Deus Ex, l'inimitable. Il y a tant de choses à dire que je ne sais par quoi commencer. Pour les résumer, je dirais que le gameplay de Deus Ex est le seul qui puisse réellement s'adapter à la personnalité du joueur ainsi qu'a ses envies du moment et surtout à sa créativité et à son libre-arbitre, d'ailleurs clé du scénario. Un scénario justement très étoffé et dont la base peut s'exprimer ainsi : vous êtes J.C Denton, un super agent de l'UNATCO, organisation anti-terroristes de l'ONU. Dans un futur cyber-punk glauque, un virus terrible ravage des populations entières pendant que l'UNATCO envoie ses agents nano-modifiés lutter contre le groupe terroriste des NSF. Je ne vous en dirai pas plus, ce serait gâché. D'où vient ce virus ? Qui sont les NSF, qui est Deadalus ? Silhouette ?

Sabre nano-modifié contre lance-flammes

Je vous disais donc plus haut « mélange des genres ». En effet, il vous sera possible ici de faire évoluer votre personnage grâce à un système de compétences et de modifications « nano-technologiques » très complet qui n'a rien à envier aux purs jeux de rôles. Au niveau des compétences, le choix est varié. Capacité au crochetage de serrures, au hacking informatique, à la survie, au maniement de divers types d'armes (blanches, lourdes, de poings etc.) etc. On augmentera ces domaines en récoltant des points d'expérience, d'une part en remplissant les missions mais aussi en se montrant aventureux. Trouver une zone secrète par exemple, ou encore une entrée dérobée vous rapportera quelques points d'exploration. Grâce à ce système vous pourrez composer votre profil au cours du jeu. Les modifications quant à elle sont aussi très diverses. Force physique, vue améliorée, invisibilité au radar, endurance et j'en oublie. Si vous combinez les deux, il vous sera alors possible d'orienter votre gameplay selon des voies très différentes. Jeu en finesse et en furtivité, style plus agressif ou encore super piratage des systèmes de sécurité. Ou alors, un bon équilibre entre les multiples possibilités.

La fuite est une option parfois très honnorable.

Pour le côté aventure, c'est vers le scénario qu'il faut se tourner. Très honnêtement, mieux vaut se laisser emporter par le scénar' trippant et riche en rebondissements de Deus Ex que par de nombreux films dont on a déjà pigé la fin 3 minutes après la fin du générique. Même s'il y a certaines choses que l'on comprend vite, les nombreux rebondissements de l'histoire vous surprendront. Entre complot et trahison, je vous jure qu'il y a des fois où on ne sait vraiment plus vers quel Saint se tourner (juré). Mais le plus important, c'est que le scénario est à entrées multiples. Ce qu'il faut comprendre, c'est que même si certains éléments vous seront indiqués « de force », une grande partie de l'histoire devra être découverte par vos soins lors des dialogues ou des phases d'exploration. Sans oublier que la réussite ou l'échec de certains objectifs secondaires influera sur la suite du jeu.

Ce bon vieux snipe.

Mais ces éléments ne seraient rien sans des possibilités d'application réelles au cours du jeu. J'en arrive donc au point où je vous parle de l'action/tactique et surtout de la liberté d'action. Une partie se déroule, basiquement, comme ceci : on vous donne des objectifs, à vous de les atteindre. Mais ici pas question d'avancer dans des niveaux linéaires où chaque problème à une solution. En toute cohérence avec ce qui a été expliqué plus haut, vous avez toujours au moins trois façons d'aborder une situation donnée. Un bâtiment n'a jamais qu'une seule entrée. Il y a la porte principale, plus rapide mais mieux gardée. Il y a la porte de derrière, mais elle est verrouillée avec un digicode. Alors là, soit vous êtes fort en hacking, soit vous essayez de trouver le code en discutant. Car on peut parler avec tout le monde. Une troisième éventualité sera de trouver une fenêtre et de passer par là. Cela dépend de vous. Et ce n'est qu'un exemple infime, ridicule et presque trivial des possibilités offertes. Offrez à manger à un gosse des rues et il vous filera le code qu'il a vu entrer par un garde. Ce qu'il n'aurait pas fait si vous lui aviez posé la question. On vous demande de liquider un type ? Êtes-vous sûr que ce soit la meilleure solution, que ce soit justifié ? Il y a des gardes ? A vous de voir. « Je fais le tour, je les tue ou je me planque ? ». Ce sera toujours au joueur d'apprécier chaque situation et de trouver la solution qui correspondra le mieux à son profil tant réel que virtuel. Vous faites votre propre tactique. Ceci étant dit, le genre Quake est tout de même fortement déconseillé. Chaque décision aura une conséquence à la fois sur le scénario mais aussi sur la phase de jeu. La principale déduction qu'il faut en tirer, c'est que Deus Ex peut être fini au moins trois fois de suite sans s'ennuyer. En particulier pour voir les trois fins possibles. Mais je dis trois, ça peut être plus.

Repartissez vos points d'XP

Pour vous aider dans votre travail, l'équipement qui vous est fourni est particulièrement conséquent. Il y a des quantités d'armes sur lesquelles vous pouvez greffer des accessoires multiples (visée laser, silencieux, anti recul etc.) et qui raviront tout le monde ainsi qu'un grand nombre d'objets divers (passe-partout, décodeur etc.). et n'oublions pas la possibilité de fabriquer des pièges avec les éléments du décor. Mais, même si cela me désole, le passage à la Playstation 2 ne s'est pas fait sans mal. Bon d'abord, je dirais qu'au moins un effort à été fourni pour apporter quelques changements. Ceux qui connaissent la version PC par coeur seront parfois troublés de ne pas trouver un passage là où il devrait être par exemple. Mais dans le fond, les niveaux restent les mêmes, malgré les déplacements de certaines destinations. Le vrai défaut de cette version PS2 c'est sa jouabilité, s'habituer au jeu avec le Pad n'est pas facile. Pour l'exploration rien à redire mais pour les séances de tirs, tout de même nombreuses, c'est autre chose. Le changement d'armes est assez lent et la précision, malgré une assistance à la visée, n'est pas toujours au rendez-vous. C'est un coup à prendre, mais les premières parties sont parfois un peu laborieuses. Autre regret, Ion Storm à conserver la taille originale des maps. Or, contrairement à la RAM de la PS2, elles sont énormes. La conséquence en sera des loadings intempestifs très lourdingues, en pleine progression. Les développeurs ont tout de même essayé de les placer de manière judicieuse, mais bon...

Une cinématique bien mystérieuse.

Au niveau de la réalisation, certains regrets sont aussi à formuler. Deus Ex a tout de même deux ans déjà. Même si les textures semblent un peu plus fines dans cette version PS2, techniquement parlant, ça fait un peu vieux et le jeu accuse son âge. Ce n'est pas laid, mais comparé à un Medal Of Honor, ça fait un peu juste. Les modélisations des personnages sont aussi assez moyennes. Ceci dit, en terme d'ambiance graphique, le côté cyber-punk et avenir glauque est vraiment très bien rendu. En ce qui concerne la bande son, si on fait abstraction des musiques pas toujours au top (elles ont un côté science-fiction kitsch) et qu'on se concentre sur le reste, c'est formidable. Les ennemis papotent, certains flippent quand ils entendent un léger bruit que vous avez produit mais sans parvenir à vous voir (« Lieutenant, is that you ? ». c'est que du bonheur. Personnellement j'avoue aussi regretter le nouveau HUD de cette version, qui manque d'informations par rapport à la version originale. Les interfaces de modifications et de compétences auraient aussi pu se montrer un peu plus claires. Mais ce sont des regrets formulés par un briscard de la mouture PC et qui ne devraient pas déranger plus que de raison les joueurs néophytes. Ah un dernier défaut, déjà présent sur PC, l'IA des ennemis laisse quelques fois à désirer, sans que cela soit réellement un problème majeur, c'est tout de même... frustrant. En un mot, je dirais que Deus Ex a peut-être pris des rides mais la révolution est toujours là. Il serait dommage de gâcher son plaisir en dissertant sur une réalisation un peu moyenne mais qui est loin d'éclipser les qualités intrinsèques de ce jeu incroyable. Deus Ex est une expérience vidéo-ludique incontournable. Je n'ai qu'une chose à ajouter : merci Mr Warren Spector, bravo Ion Storm.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    La réalisation graphique n'est pas au top niveau des productions PS2 actuelles mais cela reste correct. Et si la technique n'est pas au rendez-vous, l'ambiance est bien là.

  • Jouabilté 17 /20

    Petit point noir du jeu. Le jeu au pad demande un peu de temps avant d'être maîtrisé, il faut prendre le coup. Il est dommage que l'on manque parfois de précision. C'est jouable mais je vous conseille si vous le pouvez de vous procurer un clavier et une souris USB. A part ça, le gameplay est prodigieusement varié, riche d'inspirations diverses (action, RPG, aventure) et complexe tout en restant intuitif. Une référence en la matière. C'est surtout sur ce-dernier que porte la note.

  • Duree 19 /20

    En un mot : ENORME. Des possibilités de jeu multiples, un scénario qui ne montre jamais toutes ses nuances... Deus Ex est doté d'un potentiel de « rejouabilité » phénoménal. Vous pouvez y jouer et y rejouer toujours de manière différente selon chaque situation ou même tout au long d'une partie. Vous n'êtes pas près d'avoir fait le tour des possibilités. De plus, le jeu est dur et plutôt long. Un titre qui vous occupera pendant des semaines.

  • Son 16 /20

    Les musiques sont tout de même un peu ringardes, mais ce n'est pas gênant outre mesure. En revanche, les effets sont parfaits. Les voix (en anglais) sont très convaincantes. Ça discute, ça crie, ça donne l'alarme...

  • Scénario 19 /20

    Le simple fait d'avoir un scénario évolutif est déjà extra, mais le fait que celui-ci soit aussi riche en rebondissements est encore plus appréciable. On est surpris, étonné, et il arrive même 1 fois ou 2 que l'on soit complètement déboussolé. De l'art que je vous dis.

Un jeu culte qu'il faut connaître. Certes il n'est pas exempt de défauts et il n'est plus tout jeune, mais si on parvient à les surmonter, croyez-moi on est grandement récompensé. Si vous voulez vivre une expérience vidéo-ludique du feu de dieu n'hésitez pas et pardonnez au jeu sa réalisation moyenne et ses petits problèmes de maniabilité. Après, comme moi, vous tremblerez en attendant D.Ex 2.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
24 juillet 2002 à 18:00:00
18/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (60)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/ 20
Mis à jour le 24/07/2002 Voir l'historique
PlayStation 2 FPS RPG Ion Storm Eidos Interactive
  • Partager cette page :
Deus Ex
PC PS3 Mac PS2
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (26)
  • Vidéos (11)
  • Images (98)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (3)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Deus Ex sur PS2
    -
    PS2
Boutique
  • Deus Ex PS2
    64.99 € Neuf
    5.01 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.