Menu
Universal Studios : Theme Park Adventure
  • NGC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Universal Studios : Theme Park Adventure sur NGC /

Test du jeu Universal Studios : Theme Park Adventure sur NGC

Test : Universal Studios : Theme Park Adventure
NGC
Universal Studios : Theme Park Adventure
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 juin 2002 à 18:00:00
4/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.9/20
Partager sur :

« Regarde l'incroyable scène d'introduction des Universal Studios en insérant le CD dans ton Nintendo GAMECUBE ... si tu ne peux pas attendre pour commencer, appuis sur le bouton A pour commencer » (manuel, P14, texto). Ah ça, tu m'étonnes que je ne peux pas attendre pour commencer ! Hop, bouton A !

Universal Studios : Theme Park Adventure

"Maman, maman je le veux ! Voilà ce que se diront les pigeo.., euh, les clie.. euh les enfants en voyant cette daub... euh ce jeu" (extrait d'une séance de brainstorming de la section marketing du studio de développement de Universal Studio Theme Parks Adventure). Ainsi va la vie, une console sans grosse daube commerciale n'est pas une console. La GameCube est donc bien une vraie console, c'est confirmé, sans l'ombre d'un doute. Bon allez, c'est parti, voyons de quoi il retourne et si possible, rigolons un brin.

USTPA nous invite à découvrir les joies intenses d'une visite d'un parc d'attraction hollywoodien, et ce, en nous glissant dans la peau d'un marmot à l'allure niaise et bien trop propre sur lui pour qu'on ne le soupçonne pas d'avoir volé le pot de confiture maison de tante Rebecca. Dans le parc, c'est Woody Woodpecker qui vous servira de guide, histoire de donner le ton d'entrée de jeu. L'ambiance est enfantine, au cas où vous ne l'auriez pas compris.

Universal Studios : Theme Park Adventure
Quelle modélisation extraordinnaire des personnages.
Le but du jeu est simple. Différentes attractions sont à votre disposition, chacunes correspondant à un mini-jeu inspiré d'un film (retour vers le Futur, Backdraft etc.). Mais alors, déjà, moi j'ai eu un gros problème, puisque, mise à part la première, j'ai mis un temps fou avant d'arriver à entrer dans une attraction. En effet, pour se faire, vous devez collecter des points en ramassant des ordures ou en serrant les paluches de divers personnages. Les pauvres étant enfermés dans ce parc depuis des lustres, cela leur fera tellement plaisir qu'ils vous fileront des points, on les comprend. Une fois les points acquis, vous devrez retourner à l'entrée du parc (très gonflant ça d'ailleurs) pour les échanger contre des casquettes qui vous donneront accès aux attractions. Notons au passage que la progression dans le parc se fait par tableaux successifs, avec des décors fixes, comme dans Resident Evil (en fait, c'est pas du tout ça, mais j'adore la comparaison).

Universal Studios : Theme Park Adventure
A celui qui fait pipi le plus haut.
Ça m'a pris un temps considérable pour y arriver. Ben, oui, moi quand on me dit d'appuyer sur X pour montrer ma casquette, j'appuie sur X. Heureusement que l'ami Jihem passait par là en ayant une furieuse envie de toucher au bouton Z du pad de la GC. Ça part mal quand même la notice n'est pas fiable... Au fait, rappelez-moi de vous en reparler de la notice, ainsi que des menus du jeu. Chaque attraction vous propose donc de participer à un jeu, comme je vous le disais. Séance de tir dans Wild Wild West, Stock Car en Dolorean dans Retour vers le Futur et ainsi de suite. A boire et à manger donc. Mais bonjour l'indigestion. Ces mini-jeux sont tous plus ennuyeux les uns que les autres. Pas une once d'excitation, de suspens, on s'endort. En plus c'est injouable, les commandes sont d'une lourdeur pachydermique et l'animation est particulièrement mollassonne.

D'ailleurs, d'une manière générale, ce jeu est vraiment très mal réalisé. C'est digne d'une N64, pas d'une GC. Les graphismes sont laids, les couleurs trop criardes, les textures bavent, beurk. Les musiques sont soûlantes au possible et quant à Woody Woodpecker, s'il s'avise encore de me parler je l'égorge ! Non mais.

Universal Studios : Theme Park Adventure
Aller hop, on ramène E.T chez lui et on n'oublie pas d'acheter du pain.
Sachez qu' un quizz cinéma est également présent. Si je vous en parle, comme ça abruptement et sans rapport aucun avec ce que je disais précédemment, c'est parce qu'il sème le doute en moi ce truc là. En effet, je m'étais fait l'idée que ce jeu était destiné aux enfants via l'extorsion des fonds durement gagnés par leurs parents, mais après avoir vu ce quizz, c'est mon jugement qui a dû être revu. Les questions sont d'une difficulté stupide. A la manière d'un « Qui Veut Gagner des Millions? », l'animateur en moins. A tire d'exemple il vous sera demandé quelle partie du corps le héros de je ne sais plus quel film des années 50 s'est fracturée à la 52ème minute. Main gauche ou droite, jambe, bassin ? Super hardos le quizz, quand même ! En gros, si vous n'êtes pas un méga pro du cinéma, vous aurez bien du mal à gagner. D'ailleurs, c'est dit dans la notice : « ne laisse pas tomber sur les questions difficiles, réponds au hasard ! ». Je vous jure que je n'invente rien. C' est ça à la lettre prés. Donc finalement, on ne sait plus à qui le jeu s'adresse.

Universal Studios : Theme Park Adventure
Les cinématiques sont simplement merveilleuses... jugez vous-mêmes.
Tiens, le moment est peut-être venu que je vous parle des menus et de la notice. Au niveau du jeu, on pourrait croire que cela n'a pas d'intérêt. Et bien détrompez-vous, parce qu'à un tel niveau de médiocrité, on voit quel soin a été apporté au jeu et on peut mieux juger du degré de foutage du monde. Allons-y gaiement de nos petites citations, dont certaines feraient passer les lofteurs pour d'anciens d'Hypocagne (« Vas-y, oit, je vis pas ma life dans les waters, je suis pas un hippocampe »). Commençons par le succulent « amuse bien » que vous lance le frappeur volatile bleu en début de partie. Le « toi » aurait visiblement entraîné un surcoût de production, les developpeurs ont donc décidé de faire des économies en le supprimant. Nous avons aussi, juste avant, un fabuleux « Essaie de ne pas vous perdre ». On dirait que le jeu hésite entre le vouvoiement et le tutoiement, il est timide, il se demande si nous nous connaissons suffisamment pour se la jouer aussi intime. « Une autre, une autre ! » Bon d'accord. Voici maintenant la citation qui nous prouve que la personne en charge de la version française maîtrise au moins aussi bien la langue qu'un lofteur moyen. En français le mode Rumble (vibrations activées) est devenu le mode Grondement. Et ben le pad, je sais pas s'il gronde mais moi en tout cas, ça va pas tarder !! Comme ça, pour le test, ce jeu est à mourir de rire, le problème c'est qu'il est vendu et qu'avec ça, Kemco et Universal vont sûrement se faire un blé monstre sur le dos des acheteurs crédules. Moi ça m'énerve. Bon je vais arrêter là, je pense que j'en ai déjà assez dit.

Les notes
  • Graphismes 6 /20

    C'est en-dessous de tout, la N64 faisait mieux dans ses heures de gloire. Une véritable honte pour la pauvre petite GameCube qui est plus que sous-exploitée

  • Jouabilité 6 /20

    Les commandes sont molles et lourdes. Le contrôle n'est pas évident, surtout lors des traversées du parc qui prennent un temps affolant. Sans compter qu'il arrive fréquemment que l'on ne voit plus où l'on va. Quant à la richesse du gameplay, même si les épreuves sont variées, il reste toujours très basique avec une ou deux actions à réaliser.

  • Durée de vie 4 /20

    Même si l'on pouvait éprouver l'envie de finir le jeu, on le ferait vite. Avec huit attractions seulement on fait vite le tour (3 heures pas plus) Quant aux challenges du style faire le meilleur score, ils sont loin de suffire à susciter l'intérêt.

  • Bande son 6 /20

    Au début la musique est pas mal, si ce n'est qu'elle fait 4 mesures et qu'elle tourne en permanence quand vous êtes dans le parc. Celles des mini-jeux ne valent pas beaucoup mieux. Quand aux effets... à mort Woody Woodpecker et sa voix de Sandra du Loft.

  • Scénario /

Qu'est-ce que voulez que je vous dise moi, ce jeu est une sous-daube ! Un titre fait uniquement pour se faire de l'argent avec des grands noms et qui, de plus, a été magistralement bâclé. Une belle démonstration de ce que l'industrie vidéo-ludique peut faire de plus abominable, c'est pourquoi je vais, sous vos yeux ébahis, frôler le record de la plus mauvaise note attribuée à un jeu par la rédaction de JeuxVideo.com.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 juin 2002 à 18:00:00
4/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.9/20
Mis à jour le 19/06/2002
Gamecube Action Aventure Kemco
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes Il y a 9 heures
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? Il y a 11 heures
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019