Menu
Aggressive Inline
  • Tout support
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Aggresive Inline
PS2
Aggressive Inline
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 juin 2002 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (32)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Partager sur :

Dans le famille sport extrême, on connaissait le skateboard, le BMX et le snowboard mais personne n'avait encore pensé à exploiter le roller. C'est maintenant chose faite grâce à Z-Axis, un studio déjà familier de la discipline puisqu'auteur de la série Dave Mirra. Pour Aggressive Inline, si on reste toujours dans le trip tricks à gogo, on a tout de même droit à plusieurs nouveautés plus qu'appréciables. Et ça c'est bien.

Aggresive Inline

Nous voici donc en présence du premier jeu de roller entièrement basé sur l'aptitude à enchaîner les tricks et les figures de l'extrême ou, si vous préférez, le premier Tony Hawk-Like version roller (je passe volontairement Jet Set Radio sous silence, son gameplay reposant davantage sur les courses- poursuites avec la police que sur les véritables performances d'acrobates). Qui dit jeu de sport extrême dit obligatoirement pléthore de stars et de champions de la discipline. C'est le cas ici avec Taïg Khris, Eito Yasatoko, Chris Edwards, Shane Yost, Jaren Grob, Sam Fogerty, Frankie Morales et Matt Salerno. Que des pointures, y'a pas de souci à se faire de ce côté-là. Z-Axis a aussi pensé aux filles qui souhaiteraient participer en créant deux jolies demoiselles tout aussi habiles sur leurs patins que les messieurs précédemment cités. Pour le fond, on ne change pas un principe qui gagne et c'est encore une fois en réalisant plusieurs objectifs par niveau que vous réussirez à progresser dans le jeu. Total de points à atteindre, trick particulier à effectuer sur le bon module... les objectifs manquent certes un peu d'originalité, mais ce n'est pas très grave car le jeu, lui, arrive les mains pleines d'innovations comme nous allons le voir un peu plus bas.

Aggresive Inline
On peut s'accrocher aux pare-chocs des voitures.
Mais avant d'en arriver là, autant se débarrasser tout de suite des éléments les moins réussis et ainsi finir sur toutes les trouvailles du gameplay. C'est l'aspect visuel qui se présente le premier dans notre ligne de mire. Non pas que les graphismes du titre soient complètement ratés, mais suivant les thèmes abordés et en raison d'un aliasing bien trop prononcé, on ne distingue pas toujours très bien le fond des décors. C'est particulièrement vrai pour les environnements à tendance nocturnes ou industriels. A ce propos, on note un léger manque de renouvellement dans les niveaux et on retrouve quelques thèmes déjà maintes fois exploités ailleurs (les usines, la fête foraine.). Heureusement, ces derniers sont immenses (facilement le double de ceux de TH3) et regorgent tous de passages secrets à débloquer en trouvant des clés dans d'autres niveaux. A part ces petites remarques de rien du tout, Aggressive Inline est une franche réussite qui parvient à se démarquer du maître TH3 grâce à de bonnes idées qui renouvellent le gameplay inhérent à ce genre de titres.

Aggresive Inline
La barre d'équilibre lors des grinds...
La première d'entre elles était sûrement attendue par bon nombre de joueurs, il s'agit de l'abolition du chrono, remplacé ici par une jauge « Juice » qu'il faut sans cesse garder remplie en effectuant assez régulièrement quelques tricks. Oui, vous avez bien lu, les rides ne sont pas limités dans le temps ! On ne peut que s'en réjouir car vu le nombre d'objectifs par niveaux (plus d'une quinzaine), on aurait été bien ennuyé pour tous les remplir. On s'aperçoit ensuite que les points d'aptitude ne sont plus à ramasser soi- mêmes. L'évolution se fait désormais en temps réel. Par exemple, si vous passez votre temps à grinder, votre niveau de grind augmentera logiquement d'un cran. Il en va de même pour les sauts, la vitesse, les rotations, les manuals, les wallrides et même votre aptitude à rouler en fakie (à l'envers).

Aggresive Inline
Les tricks s'enchaînent naturellement.
Les contrôles restent globalement les mêmes que tous les autres jeux de la catégorie avec les touches de tricks, de grinds ou de rotation. Mais Aggressive Inline va un peu plus loin en proposant une fonction on ne peut plus pratique qui permet de retomber sur ses pattes lorsqu'on saute de travers. Grâce à elle, le skateur se rétablit et se remet dans l'axe avant de retomber au sol. On peut aussi s'accrocher aux voitures qui passent pour se faire tracter un petit bout de chemin ou s'agripper aux lampadaires pour faire quelques acrobaties. Bref, on se sent libre comme l'air et c'est bien là le principal, non ?

Aggresive Inline
Les capacités évoluent toutes seules.
Au niveau des figures, la liberté est aussi de mise. Pas le moins du monde encombré par un quelconque accessoire (skate, vélo...), le personnage effectue ses mouvements avec grâce et fluidité. On pardonnera volontiers au moteur physique sa gravité lunaire qui fait s'envoler le rider à plusieurs mètres de hauteur à chaque saut, pour apprécier encore plus le moteur 3D qui permet une animation toujours de qualité et qui ne faiblit pratiquement jamais (un exploit vu la taille des niveaux). C'est donc sur un constat très positif que nous laisse Aggressive Inline. Finalement, assez loin de la série Dave Mirra, Z-Axis nous montre qu'il peut lui aussi faire du beau travail, à la fois fun et original. Ce titre en est la preuve. Pour finir, notez qu'à part des graphismes légèrement plus fins sur GameCube et Xbox, les trois versions 128 bits du jeu sont en tout points similaires. Optez donc pour la console sur laquelle vous vous sentez le plus à l'aise.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Malgré l'aliasing trop prononcé, Aggressive Inline s'en sort quand même bien graphiquement. Les niveaux sont vastes, l'animation toujours très fluide et les figures s'enchaînent correctement.

  • Jouabilité 17 /20

    Le titre jouit d'une maniabilité efficace qui conviendra à tout type de joueurs quel que soit le niveau. Avec l'apparition de la touche Bail qui permet de se rétablir, on peut tenter les pires figures sans craindre la chute.

  • Durée de vie 16 /20

    7 niveaux qui comprennent plus de quinze objectifs chacun. Vous aurez vraiment de quoi faire avant d'en voir le bout. A noter qu'il y a aussi des épreuves à deux joueurs et un éditeur de parks...

  • Bande son 16 /20

    Comme d'habitude, nous avons droit à une bande son variée composée de plusieurs groupes actuels (P.O.D, Sublime, Boy Hits Car...).

  • Scénario /

    -

Que ça fait plaisir de voir qu'il est encore possible d'innover dans un secteur que l'on pensait déjà condamné à tourner en rond pour l'éternité (j'exagère à peine...). Avec ses nombreuses qualités, Aggressive Inline se place logiquement dans le cortège de tête des jeux de la discipline. Une vraie réussite !

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
14 juin 2002 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (32)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 14/06/2002
PlayStation 2 Action Sport Acclaim Z-Axis
A lire aussi
Dernières Preview
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! Il y a 24 heures
PreviewNeed for Speed Heat : Courses et customisation enragées sous le soleil de Floride 15 oct., 15:00
PreviewDisco Elysium : un RPG particulièrement ambitieux 07 oct., 15:53
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019