Test Super Trucks- PlayStation 2

PlayStation 2

« Les camions, c'est pas fait pour prendre les virages vite. » Une bien belle phrase que l'on doit à notre rédacteur-philosophe Pilou et qui s'applique particulièrement bien à Super Trucks.

Super Trucks

Visiblement très inspiré sur ce coup-là, Pilou a su m'illuminer de toute sa sagesse afin de m'aider dans l'écriture de ce test. Il m'a ouvert les yeux et m'a permis de me rendre compte que les camions ne se prêtent effectivement pas toujours très bien à l'exercice de la course. Et pourtant les courses de camions, ça existe ! Il y a même un championnat d'Europe réunissant plusieurs nations et se disputant sur différents circuits internationaux. C'est d'ailleurs ce même championnat qui a inspiré Jester Interactive (MTV Music Generator 2) pour Super Trucks. Mais alors, une course de camions, c'est pareil qu'une course de voitures ? A peu près oui. Si ce n'est le style de conduite à adopter d'un véhicule à l'autre, c'est en gros la même chose. Car c'est bien de pilotage dont il s'agit ici. De par leurs puissances et leurs tailles, il est impensable de conduire un truck à la manière d'une voiture. Vous pensez bien qu'une fois lancée à pleine vitesse, une machine de 1400 chevaux pesant plus de 5 tonnes ne braque pas comme une F1 ! Il va donc falloir changer vos habitudes de joueurs avant de monter dans la cabine de ces camions.

Le programme se décompose en courses simples, contre la montre, arcade, multijoueur ou championnat. Quelle que soit l'option choisie on ne remarque malheureusement pas de grandes différences au niveau du pilotage. Malgré une bonne gestion de la transmission de masses, les camions ont un peu trop tendance à se prendre pour des savonnettes, et leur arrière train a par exemple beaucoup de mal à se stabiliser dans l'axe. C'est d'autant plus délicat pour prendre les virages à grande vitesse. Ce qui nous ramène à la pensée du jour de l'ami Pilou, soit dit en passant...

Test Super Trucks PlayStation 2 - Screenshot 1Un petit coup d'oeil derrière pour voir où en sont les autres.

Habituellement, les pilotes de ce genre de courses ne se font aucun cadeau. On retrouve cette caractéristique ici avec des concurrents soit très vicieux soit très stupides (c'est au choix :). Ils ne se gênent nullement pour vous rentrer dedans et vous dévier de votre trajectoire. C'est très énervant surtout qu'il n'est pas facile de rattraper une erreur de pilotage. Une fois dans le décor, c'est un véritable parcours du combattant pour remonter en tête de course. Lors des chocs et des collisions, il est possible de perdre différents éléments du véhicule (comme le pare-chocs) mais ces dégradations ne sont pas très impressionnantes et ne modifient guère le pilotage. C'est dommage...

Test Super Trucks PlayStation 2 - Screenshot 2On voit de la vapeur sur les roues lors du refroidissement des freins.

On retrouve dans ce titre quatorze grandes écuries issues du championnat européen (CAT, MAN, Tatra, Mercedes...). Toutes disposent de leurs propres camions et si l'envie vous en prend, vous pourrez soulever le capot de chacun d'eux pour jouer à l'apprenti mécanicien. Plusieurs réglages peuvent ainsi être effectués comme vérifier la pression des pneus, la flexibilité des ressorts avant et arrière ou l'inclinaison du frein avant... A propos des freins justement, il faudra penser à les refroidir en pleine course pour éviter qu'il ne s'usent trop vite. La gâchette L2 est spécialement dédiée à cette fonction.

Techniquement, Super Trucks ne s'en tire malheureusement pas aussi bien. Les décors débordent d'aliasing de toutes parts. Et même si le jeu tente de le dissimuler sous un effet de flou mal adapté, on ne peut s'empêcher de voir des lignes brisées et des petits escaliers partout. Les camions sont par contre plus soignés mais ne rivalisent pas en termes de modélisation avec les véhicules d'un GT3. Côté son, on reste aussi sur sa faim avec des bruitages quelconques et des musiques franchement gonflantes.

Au final, on se dit que Super Trucks aurait donc pu être un jeu tout à fait intéressant pour les passionnés de gros camions si sa réalisation pâlichonne n'était pas venu ternir le tableau.

Jihem, le 30 mai 2002

Les notes

  • Graphismes 13/20

    Trop d'aliasing à l'écran et un effet de flou pour tenter de rattraper le coup n'offrent malheureusement rien de très convaincant. A part les camions plutôt bien représentés, Super Trucks est déjà visuellement dépassé.

  • Jouabilité 14/20

    La maniabilité demande une sérieuse remise en question de nos habitudes de pilotes de F1 virtuels. Passé ce cap difficile, ça va déjà mieux, même si les camions se la jouent un peu trop Holiday On Ice.

  • Durée de vie 15/20

    Le titre est bien fourni question modes de jeux. Les différents championnats sont d'un niveau relativement élevés et il est aussi possible de jouer à deux.

  • Bande son 14/20

    Rien d'exceptionnel de ce côté là. Musiques et bruitages sont assez quelconques.

  • Scénario

    -

  • Note Générale14/20

    Même si les championnats de Super Trucks connaissent beaucoup de succès dans la réalité, Jester n'a pas joué la carte de la facilité avec cette licence. Trop habitués à piloter nos confortables monoplaces, Super Trucks intrigue plus qu'il n'amuse. Les passionnés devraient s'y retrouver mais le grand public n'accrochera pas forcément.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu