Menu
State of Emergency
  • Tout support
  • PC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / State of Emergency / State of Emergency sur PS2 /

Test State of Emergency sur PS2 du 27/02/2002

Test : State Of Emergency
PS2
State of Emergency
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pilou
L'avis de pilou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 février 2002 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (51)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.9/20
Tous les prix
Prix Support
7.99€ Xbox
12.99€ Xbox
28.00€ PC
28.00€ PC
28.00€ PS2
28.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Rockstar et Take 2 qui nous ont déjà habitués à leurs titres pas franchement politiquement corrects remettent ça une fois encore. Après un GTA 3 déjà controversé par certains, c'est donc au tour de State Of Emergency de nous proposer une dose de maxi-violence au coeur d'une ville en plein chaos.

State Of Emergency

State Of Emergency s'adresse donc avant tout à un public mûr et averti du contenu de ce titre. En clair que fait-on dans ce soft, on distribue des coups de lattes dans tous les sens sur des dizaines d'ennemis ou encore sur des civils qui n'en demandaient pas tant. La trame scénaristique est donc particulièrement touffue puisque l'on incarne l'un des différents personnages disponibles pris au coeur d'une véritable émeute. Rapidement le héros sélectionné par le joueur prend contact avec le mouvement clandestin Freedom et devra alors accomplir toutes sortes de missions pour lutter contre l'infâme corporation qui règne en maître sur Capitol City. La suite ce sont deux modes de jeux principaux dont le premier (Révolution) consistera à remplir quelques 175 missions dans les quatre lieux proposés, alors que le second (Chaos) invitera le joueur à marquer le plus de points possible et tuant un certain nombre d'ennemis dans un temps record. Bref, on n'est pas là pour faire dans la dentelle et ce State Of Emergency s'annonce clairement comme un Beat'em up bourrin et limite malsain.

State Of Emergency
Toutes sortes d'objets à balancer.
Une fois dans la partie en mode Révolution, les objectifs sont clairs. On arpente les niveaux de long en large pour remplir les nombreuses mini-missions commandées par Freedom. On prend contact, on escorte, on intercepte, bref, à chaque fois on est certain qu'il faudra distribuer les coups dans tous les sens pour se frayer un passage au milieu d'une véritable cohue. Pour ce faire, on dispose donc des classiques coups de poings et coups de pieds, mais on surprend également le héros à nous exécuter quelques prises redoutables avec même de temps en temps quelques variations. Ensuite, il est également possible de se servir des différents éléments de décor disséminés dans les niveaux et l'on fera rapidement d'un tabouret ou d'une pancarte de promo une arme redoutable. Que les plus avides se rassurent également on dispose de tout plein d'autres gadgets bien pratiques pour venir à bout des gardes de la corporation ou des gangs adverses. Fusil à pompe, flingue, matraque, Kalashnikov, M16 ou même lance-flammes, taser, cocktail Molotov... J'en passe et des meilleurs. Chacune de ses armes sera donc bien entendu une occasion de voir gicler le sang de ses ennemis et l'on assistera même à quelques tirs en plein milieu de la foule.

State Of Emergency
A grands coups de lance-flammes.
En résulte un gameplay particulièrement bourrin et sans véritable finesse puisque c'est parfois par dizaines qu'il faudra rétamer ses opposants. Destruction des vitrines, des crânes des différents ennemis, on appuie frénétiquement sur les touches pour tenter de coucher le plus de monde possible et surtout rester en vie. Mais si State Of Emergency se veut distrayant dès les premiers instants ou tout au moins intriguant, on se voit vite confronté à une grande lassitude. La progression est linéaire, les missions pas toujours intéressantes puisqu'elles sont uniquement un prétexte à la violence qui règne dans ce soft. On se lasse donc assez vite de cette déferlante de coups qui devient même presque vomitive à la longue. Le niveau de difficulté est par ailleurs assez élevé ce qui découragera sans doute les moins persévérants. Ajoutons également une maniabilité pas toujours convaincante avec notamment des angles de vue parfois gênants pour le bon déroulement de l'action.

State Of Emergency
Différentes personnes à protéger.
Au niveau de la réalisation graphique State Of Emergency se veut tout à fait correct. Difficile de ne pas faire de rapprochement avec GTA 3 pour qui s'y est déjà adonné et l'on notera des animations fluides en dépit du grand nombre de personnages à l'écran. Le niveau de détail reste fatalement limité mais le tout se veut finalement assez agréable visuellement. Notons en revanche la petite taille des niveaux qui devrait entraîner quelques frustrations et donnera l'impression d'évoluer en vase clos. En somme voici un titre qui avec son rythme frénétique s'essouffle pourtant bien vite. L'action est ultra répétitive pour devenir parfois énervante et l'on soulignera bien entendu la violence poussée à l'extrême qui pourra déranger certains. Quoi qu'il en soit, State Of Emergency s'avère être un Beat'em up correct mais pas franchement incontournable, ceux qui ne se sont pas encore procurés GTA 3 auront raison de se tourner vers celui-ci compte tenu des nombreuses similitudes qui existent entre les deux jeux.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Des graphismes corrects compte tenu de ce que la PS2 est obligée de gérer. Les décors sont assez soignés et les animations remarquablement fluides. On ne reprochera que des niveaux trop petits et des angles de vue pas toujours adaptés.

  • Jouabilité 14 /20

    Un gameplay particulièrement bourrin et sans réelle finesse. L'action est linéaire et répétitive, le niveau de difficulté élevé et la maniabilité pas toujours du meilleur niveau. Le système de visée est peu pratique alors que l'on se félicite en revanche d'autant d'interactions avec les environnements.

  • Durée de vie 12 /20

    La longévité de State Of Emergency se veut assez limitée. Le jeu peut être fun au début mais s'avère finalement assez vite lassant et parviendrait presque à filer la nausée au bout d'un moment. Les niveaux sont peu nombreux et l'intérêt limité. La durée de vie repose donc finalement sur les différents modes de jeux à débloquer ou encore les nouveaux personnages à découvrir une fois le jeu bouclé.

  • Bande son 15 /20

    Des effets dans tous les sens, c'est le vacarme permanent entre les coups, les tirs, les sirènes ou alarmes ainsi que les cris de la foule ou les injonctions des hommes de la corporation.

  • Scénario 11 /20

    Une trame peu intéressante et qui légitime à peine la violence gratuite qui règne dans ce soft. Les missions sont répétitives et peu intéressantes.

Un jeu qu'il conviendra de ne pas laisser entre toutes les mains et qu'il conviendra d'éviter de laisser rentrer dans la ludothèque des joueurs les plus jeunes. C'est un gros défouloir dans lequel le joueur n'épargne personne, fun au début pour peu que l'on aime le style violent et provocant il devient toutefois très vite lassant.

Profil de pilou
L'avis de pilou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 février 2002 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (51)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.9/20
Mis à jour le 27/02/2002
PlayStation 2 Beat'em All VIS Entertainment Rockstar Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Devil May Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live