Menu
Dark Arena
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Dark Arena sur GBA /

Test Dark Arena sur GBA du 13/02/2002

Test : Dark Arena
GBA
Dark Arena
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 février 2002 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Tous les prix
Prix Support
15.00€ GBA
Voir toutes les offres
Partager sur :

Il aura suffit que Doom prouve que les FPS avaient aussi leur place sur GBA pour que plusieurs éditeurs s'engouffrent dans la brèche avec des jeux du même acabit. Ce fut le cas pour Bam ! avec l'excellent Ecks Vs Sever et c'est aujourd'hui le tour de THQ avec Dark Arena.

Dark Arena

Qui eu cru que la GBA supporterait aussi bien les FPS ? Avec une technologie somme toute limitée, la portable de Nintendo est pourtant devenue très à l'aise dans ce domaine. La preuve en est une nouvelle fois faite avec Dark Arena de THQ qui regroupe toutes les qualités essentielles à un bon shooter old-school : une galerie de monstres pas beaux et pas gentils, un arsenal destructeur, des niveaux labyrinthiques, sans oublier un scénario tenant sur le recto d'un post-it. Dark Arena vous plonge dans un complexe scientifique, théâtre d'expériences génétiques foireuses. Comme d'habitude, à la suite d'une mauvaise manipulation, les créatures / cobayes du centre sont parvenues à se libérer et vous êtes, vous et vos hommes, appelés en renfort. Peu après votre arrivée au centre, vous vous retrouvez seul, dernier survivant de votre équipe. Le complexe est divisé en 20 zones qui correspondent à 20 niveaux de jeu. Première constatation, les environnements graphiques ne varient pas beaucoup d'un stage à l'autre. Si on peut facilement comprendre que les développeurs aient voulu garder une certaine cohésion entre les niveaux, on aurait tout de même aimé faire la chasse aux monstres dans des lieux plus divers.

Dark Arena
La qualité graphique est au rendez-vous.
Malgré cette monotonie dans les décors, le jeu s'en sort plutôt bien graphiquement. Les textures appliquées sur les parois sont certes très sobres, mais elles situent parfaitement l'action dans des bâtiments froids et inquiétants. On note également quelques rares passages extérieurs dont certains se déroulent sous la neige avec des flocons du plus bel effet. Les monstres sont assez bien représentés même s'ils pixelisent horriblement lorsqu'ils s'approchent d'un peu trop près. Afin d'offrir une vitesse d'animation la meilleure possible, les développeurs ont choisi de ne pas texturer le sol ni le plafond. Le résultat ne choque absolument pas et permet à Dark Arena d'être ainsi bien plus rapide que Doom, ce qui n'est pas un mince avantage. On a du coup droit à une action plus intense et à un meilleur contrôle du personnage. La maniabilité reprend d'ailleurs celle de Doom, il n'y a donc aucun souci à se faire de ce côté-là. On regrette simplement que la visée verticale ne soit pas manuelle car il est très difficile d'atteindre les créatures perchées en hauteur. Enfin ceci n'est qu'un détail car je le répète, Dark Arena possède une excellente jouabilité.

Dark Arena
Le complexe est deserté. Seuls les monstres sont encore là.
L'arsenal mis à votre disposition pour arriver à vos fins est relativement classique. Il comprend entre autres un fusil, un bazooka, quelques armes plus futuristes ainsi que des missiles à têtes chercheuses que vous dirigerez vous-même. Les niveaux sont d'une taille très honorable. Si les premiers se parcourent assez rapidement, les derniers sont de vrais labyrinthes. Comme dans Doom, il faudra trouver des clés de couleur pour progresser et atteindre de nouvelles zones. Plusieurs murs dissimulent des passages secrets recelant nombre d'items et de power-ups bien utiles pour terminer le jeu. Car si en mode facile, Dark Arena ne vous résistera pas très longtemps, c'est une tout autre affaire en difficile. Non pas que les ennemis soient alors dotés d'une intelligence redoutable (quel que soit le niveau de difficulté, ils gardent toujours le QI d'une crêpe au sucre) mais leur nombre est bien plus impressionnant.

Dark Arena
Tiens, il neige.
Comme ses confrères Doom et Ecks Vs Sever, Dark Arena est lui aussi pourvu d'un mode multijoueur. Jusqu'à 4 joueurs peuvent donc s'affronter en Deathmatch mais il faut pour cela que chacun possède une cartouche du jeu. Dans cette configuration, la durée de vie est bien plus importante que tout seul. Malgré toutes ses qualités, Dark Arena souffre à mon sens d'un petit manque de personnalité. Si Doom se démarque par son ambiance inquiétante, Ecks Vs Sever par ses deux campagnes solos, le jeu de THQ ne se distingue sur aucun plan particulier. C'est justement pour cela qu'il faudra sûrement lui préférer les deux titres précédemment cités. D'un autre côté, si vous avez déjà bouclé ces deux jeux, vous pouvez sans crainte vous tourner vers Dark Arena qui a défaut d'être très original, s'avère être un bon FPS quand même.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Le moteur tient bien la route et délivre une animation rapide et de bonne facture. Même si les textures ne sont pas super détaillées, l'ensemble reste plutôt joli. Les ennemis sont correctement modélisés. Notez qu'une option permet d'augmenter la luminosité pour une meilleure visibilité.

  • Jouabilité 16 /20

    La jouabilité est quasi parfaite. Il est simplement regrettable qu'il ne soit pas possible de viser en l'air pour dégommer les ennemis !

  • Durée de vie 14 /20

    Un mode multijoueur vient s'ajouter à la vingtaine de missions de la campagne solo. Pas de quoi y passer des mois et des mois, mais une bonne longévité quand même.

  • Bande son 12 /20

    La bande son fait dans le minimaliste le plus total. A peine quelques rugissements par-ci par-là et le bruit des détonations. Pas de musiques pendant les niveaux, de quoi se sentir bien seul.

  • Scénario 12 /20

    Même si le scénario a déjà été vu et revu, il reste efficace pour ce genre de jeu.

Troisième FPS à voir le jour sur GBA, Dark Arena est aussi le moins bon. Même si techniquement, le soft assure, il ne parvient pas à trouver sa propre personnalité et doit se contenter de jouer les doublures face à Doom et Ecks Vs Sever.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 février 2002 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 13/02/2002
Gameboy Advance Action FPS THQ Graphic State Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce