Menu
Etherlords
  • Tout support
  • PC
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Etherlords
PC
Etherlords
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 novembre 2001 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Tous les prix
Prix Support
15.99€ PC
35.00€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Quelle meilleure méthode pour faire un bon jeu que de reprendre le concept d'un excellent titre qui a fait ses preuves et possède déjà une certaine renommée ? S'inspirer de deux hits à la fois, tout simplement. Nival Interactive l'a bien compris et nous propose pour cette fin d'année un titre qui a le bon goût de nous proposer un mix entre Heroes of Might & Magic III et Magic The Gathering. Voilà un soft qui ne s'enquiquine pas de reprendre des recettes déjà bien connues, mais à l'intérêt diablement efficace.

Etherlords

C'est évident, tous ceux qui ont passé des heures sur les deux jeux pré-cités ne manqueront pas de trouver dans Etherlords le jeu de stratégie dont ils rêvaient. Il n'est d'ailleurs pas indispensable de connaître sur le bout des doigts les règles de Magic l'Assemblée ni d'avoir terminé la dernière campagne solo de HOMM3 pour se prendre au jeu. Mis à part un ou deux petits défauts sur lesquels je reviendrai tout à l'heure, Etherlords révèle son efficacité sur la durée même si ses composantes sont sans surprise. Ceux qui, par contre, ne voient pas l'intérêt du jeu de cartes à collectionner de Wizards of the Coasts et ne comprennent toujours pas l'engouement de millions de joueurs pour Magic peuvent déjà tourner la page (ou plutôt faire « précédent »), car Etherlords se contente d'en regrouper les principes de jeu sans rien inventer de vraiment original.

Etherlords
La carte stratégique version Might & Magic III.
Maintenant que nous voilà seuls entre fans de Magic et HOMM3, je continue. Etherlords se présente en fait en deux parties bien distinctes : la partie stratégique très proche de HOMM3 et la phase de duel qui reprend les éléments de jeu instaurés dans Magic l'Assemblée. Mais avant de voir plus en détails le fonctionnement de chacune de ces deux étapes, voyons rapidement ce que les développeurs ont inventé pour nous pousser une fois de plus à risquer nos vies pour combattre des créatures qui ne demandaient rien d'autre que de vivre en paix sur leur territoire. Etherlords se situe dans un monde fantastique dominé par les rivalités entre des seigneurs de guerre issus de quatre races distinctes : les Chaots, les Synthets, les Kynets et les Vitals. Chaque race puise sa force dans des éléments naturels distincts et adopte un style de combat qui lui est propre. La seule ressource réellement puissante dans cet univers est l'éther. C'est l'éther qui dicte la voie du seigneur et détermine sa puissance. Elle dit que le seigneur ne doit avoir d'autre but que l'art de la guerre, et que pour cela il doit devenir aussi pur et impitoyable que l'éther lui-même. On raconte aussi que l'éther prend possession de ceux qui lui obéissent et détruit ceux qui lui résistent. Enfin déjà on comprend mieux pourquoi les concepteurs du jeu ont imaginé un nom aussi barbare.

Etherlords
Des environnements propres à chaque race.
Vous devrez donc adopter la cause de l'une ou l'autre de ces quatre races et vous lancer dans l'une des deux campagnes solo que propose ce titre, ou dans l'une des vingt missions qu'il comporte. En tout seigneur que vous êtes, vous y dirigerez un héros (plus ou moins charismatique, c'est vrai) et devrez le guider sur une carte joliment réalisée en 3D qui n'est pas sans rappeler Heroes 3. L'interface fonctionne d'ailleurs de façon tout à fait similaire et l'on y déplace un héros sur des territoires vastes pour le contrôle des ressources. Bien sûr, il ne sera pas rare de tomber sur des créatures belliqueuses qui ne manqueront pas de vous défier avant de vous laisser vous emparer du butin, généralement des ressources en éther qui viendront augmenter la puissance de votre héros.

Etherlords
Un deck varié idéal.
En fait, la principale différence avec HOMM3, et elle est de taille, c'est qu'il n'est pas possible ici de développer l'architecture de votre royaume, ni de produire des unités. C'est seul que vous devrez combattre, et autant dire que cela enlève beaucoup d'intérêt à cette partie stratégique qui faisait tout l'intérêt de Heroes 3. Du coup, ce sont surtout les fans de Magic qui risquent le plus d'apprécier Etherlords, car le système de combats en reprend clairement l'essentiel des principes de base. A chaque affrontement, le jeu passe en vue 3D et vous permet de visualiser votre héros et la créature qu'il affronte. Le moteur affiche des visuels convaincants que l'on n'a pas l'habitude de voir habituellement dans les jeux de stratégie. Chaque action est animée de très belle façon, reste que l'on s'en lasse tout de même assez rapidement. En fonction de votre puissance, vous est attribué un deck d'un certain nombre de cartes qui vous seront distribuées à chaque tour tout à fait aléatoirement. Pour venir à bout de votre adversaire, vous pourrez soit invoquer des créatures caractérisées par un certain nombre de points d'attaque et de défense, soit les buffer en optimisant leurs forces, soit lancer un sort magique. Les combats se déroulent donc au tour par tour, et se terminent lorsque vous ou votre opposant a perdu la totalité de ses points de vie. En découlent une variété conséquente de possibilités tactiques qui dépendent principalement de votre capacité à savoir utiliser les cartes qui vous sont données et à gérer vos points de magie.

Etherlords
Des animations superbes mais répétitives.
Mais le vrai problème d'Etherlords, outre son aspect un peu répétitif et son manque de dynamisme et de rapidité dans les phases d'action, c'est qu'il laisse une part beaucoup trop grande de hasard. On ne sait jamais quelles sont les cartes qui vont nous arriver et on se retrouve parfois avec seulement des cartes similaires qui ne servent à rien sinon à "buffer" des créatures que l'on n'a pas pu sortir faute d'avoir les cartes correspondantes. D'un autre côté, c'est aussi ce qui fait le charme de ce titre : on ne sait jamais ce qui va arriver et un duel peut tourner en faveur de vous ou de votre adversaire à tout moment. Il faut jouer en prévoyant les conséquences de ses choix au tour suivant, en déterminant s'il est plus judicieux de conserver des points de magie pour le tour suivant ou s'il faut frapper tout de suite. Etherlords est donc un titre qui pourra passionner les uns comme il pourra rebuter complètement les autres. A vous de choisir votre camp.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    De la belle 3D qui tranche avec ce que l'on a l'habitude de voir dans les jeux de stratégie habituels. Les personnages ont parfois un design douteux et les animations sont vite répétitives.

  • Jouabilité 14 /20

    Le nombre impressionnant de sorts possibles et de créatures proposées, chacune ayant ses propres caractéristiques, rend le jeu très tactique. Malheureusement, il faudra supporter les retournements de situation et accepter la part de hasard.

  • Durée de vie 15 /20

    Plus d'une dizaine de missions, 2 campagnes solo, un mode duel constitué uniquement de combats et un multijoueur via Lan et internet. Le tout pouvant se jouer sur 5 niveaux de difficulté différents.

  • Bande son 14 /20

    La VF profite de doublages de qualité qui font intervenir des doubleurs de renom que l'on reconnaît tout de suite. Des musiques bien dans le ton du jeu mais trop répétitives.

  • Scénario /

    -

Etherlords est un jeu qui s'adresse à un public bien particulier. Les joueurs de HOMM3 et surtout les fans de Magic l'Assemblée y trouveront certainement leur compte, même si le jeu laisse une trop grande part de hasard qui se révèle parfois frustrante. Les autres peuvent déjà oublier.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 novembre 2001 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Mis à jour le 30/11/2001
PC Réflexion Stratégie Fishtank Nival Interactive Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live