Test Evergrace- PlayStation 2

PlayStation 2

Entre Orphen et Eternal Ring, les joueurs fidèles à la Playstation 2 ne sont décidément pas très gâtés en matière de RPG. En attendant de savoir si Dark Cloud va réussir à inverser la tendance, penchons-nous sur cet Evergrace à mi-chemin entre le jeu d'action et le jeu de rôle.

Evergrace

Le fait que l'on n'ait pas tellement entendu parler d'Evergrace malgré le faible nombre de jeux de rôle sur PS2 n'est déjà pas très bon signe. La raison en est simple : Evergrace déçoit. D'une part parce qu'il laisse un arrière-goût de produit non finalisé, et d'autre part parce qu'il propose un gameplay bourré d'imperfections. Développé par From Software, qui ne nous avait pas laissé une très bonne impression avec son très décevant Eternal Ring, Evergrace se place d'emblée comme un soft à part, une curiosité dans laquelle certains plaçaient beaucoup d'espoirs, mais que l'on rangera finalement dans la catégorie des softs moyens.

Test Evergrace PlayStation 2 - Screenshot 1Deux personnages que vous contrôlerez à tour de rôle.

Evergrace se présente comme un jeu d'aventure/action à la troisième personne qui fait intervenir quelques éléments de RPG pour un résultat hybride pas très convaincant. Dès le départ, vous aurez le choix d'incarner l'un des deux personnages principaux : Darius et Sharline. Des individus dont on ne sait absolument rien, et auquel on aura donc du mal à s'attacher avant que le scénario fasse peu à peu le jour sur leurs origines. Au cours de l'aventure, vous pourrez changer de personnage assez fréquemment : le destin des deux héros étant intimement lié, il sera indispensable de mener les deux quêtes en parallèle.

Test Evergrace PlayStation 2 - Screenshot 2Les persos ont fière allure...

Après une brève intro qui réalise l'exploit de rendre encore plus flou un scénario pour le moins étrange, le joueur se retrouve complètement perdu dans un jeu qui se rapprocherait plus d'un conte de fées saturé de longueurs soporifiques que d'un jeu d'aventure. Des longueurs présentes également au niveau de l'action, qui se résume généralement à esquiver, frapper l'adversaire et reculer, tout en passant l'autre moitié du temps à errer dans les ruines de l'empire Rieubane. De plus, les personnages se déplacent vraiment lentement, et comme les ennemis réapparaissent régulièrement, on en vient rapidement à éviter tous ces combats inutiles.

Test Evergrace PlayStation 2 - Screenshot 3... lorsqu'ils n'ont rien sur la tête.

Pas si inutiles que ça, en fait, puisque le jeu possède un aspect RPG non négligeable à travers la possibilité de faire évoluer les deux personnages, notamment au niveau de l'équipement. Vous débuterez la quête dépourvu de toute arme autre que que vos poings, et mettrez peu à peu la main sur toutes sortes d'items qui permettront d'accroître votre puissance. Quand vous courez, vous perdez de l'énergie et votre force de frappe diminue. Il faudra alors trouver le bon timing pour progresser efficacement, sachant qu'il est possible de toucher plusieurs ennemis en même temps. Par ailleurs, les personnages pourront apprendre diverses combos particulièrement efficaces mais que l'on aurait aimé plus dynamiques et davantage mises en valeur.

Test Evergrace PlayStation 2 - Screenshot 4Le lieu d'un drame.

En réalité, le gameplay est bourré de petits défauts qui gâchent vraiment le plaisir de jeu et auraient pu facilement être corrigés. Tant qu'à opter pour un action/RPG, pourquoi ne pas avoir donné plus de possibilités de mouvements aux héros comme un saut ou des esquives ? En plus, la carte ne distingue pas quels sont les endroits déjà visités, ce qui fait que l'on se repère difficilement dans ces environnements où tout se ressemble. La seule véritable originalité repose sur la diversité de l'équipement mis à votre disposition. Ainsi, vous pourrez absolument tout porter, mais il faudra régulièrement entretenir et réparer vos armes et protections. Tout y est, du plus classe au plus ridicule : oreilles de lapins, casque de super-héros, tête de citrouille ! Difficile de comprendre comment les développeurs ont pu dériver sur un délire aussi grotesque alors que le jeu partait dans une optique plutôt sérieuse.

Test Evergrace PlayStation 2 - Screenshot 5Une fontaine régénératrice dont on a du mal à s'éloigner tant les combats sont agaçants.

L'intérêt réel du jeu réside donc dans la customisation de votre personnage, ses caractéristiques pouvant également être augmentées au moyen d'items trouvés au gré des combats. Les décors sont plutôt jolis mais indignes techniquement d'une 128 bits. Les dialogues sont doublés en français, mais il est nécessaire de signaler la présence de très gros bugs, comme ces ennemis qui apparaissent à moitié à travers le sol ou ces phrases de dialogue subitement coupées. Le jeu de rôle incontournable sur PS2, ce ne sera donc pas pour cette fois. Dommage, car Evergrace disposait d'un potentiel qui aurait vraisemblablement pu être mieux exploité.

Romendil, le 13 avril 2001

Les notes

  • Graphismes 14/20

    Le rendu visuel est plutôt joli mais pas à la hauteur des capacités de la console, et le design des personnages se révèle sympathique à partir du moment où on ne les revêt pas des parures les plus ridicules, mais les animations et les vues sont approximatives.

  • Jouabilité 9/20

    J'ai rarement vu un jeu aussi désagréable à jouer. Les combats sont difficilement gérables tant que l'on ne dispose pas de combos intéressantes, et la palette de mouvements est très limitée.

  • Durée de vie 13/20

    Même si la longueur du jeu est raisonnable, la progression est tellement lente que nombreux seront ceux qui risquent de décrocher avant la fin du jeu.

  • Bande son 14/20

    Les musiques sont vraiment spéciales et très inégales, mais recréent bien l'atmosphère étrange du jeu. Tous les dialogues sont doublés en français.

  • Scénario 13/20

    Une histoire vraiment compliquée et très étrange avec des personnages mystérieux qui donnent l'impression d'évoluer dans un conte.

  • Note Générale12/20

    From Software, à qui l'on doit déjà le très décevant Eternal Ring tente de se rattraper avec ce jeu hybride entre l'aventure/action et le RPG, qui dégage une aura très particulière. Malheureusement, Evergrace s'avère au final très moyen, à cause de son gameplay peu agréable, ses multiples bugs et ses nombreuses imperfections.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 11/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Ever Grace

Vidéos

Voir la vidéo de Evergrace