Menu
Chicken Run
  • Tout support
  • PC
  • DCAST
  • GB
  • PS1
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Chicken Run
PS1
Chicken Run
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 décembre 2000 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (31)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Amazon PC 11.00€ Rakuten PC 11.00€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

La vie d'un poulet n'est pas toujours simple. Et quand Ginger et MacBec réalisent qu'elles vont finir sous peu en tourte à la volaille, elles décident de mettre au point une stratégie pour se faire la malle avant qu'il ne soit trop tard. Mais c'était sans compter sur les maîtres des lieux et leurs terribles molosses...

Chicken Run

Ce scénario particulièrement tragique est inspiré du film d'animation entièrement en pâte à modeler réalisé par David Sproxton et Peter Lord, à qui l'on doit déjà l'excellent Wallace et Gromit. Annoncé comme une parodie de La Grande Evasion version basse-cour, le long métrage promet de faire sourire même les plus impassibles. Fidèle au film dans son esprit loufoque et complètement décalé, le jeu produit par Eidos réalise même l'exploit de parodier le mythe de Konami, à savoir Metal Gear Solid.

Chicken Run
Encore plus stressant que Metal Gear Solid.
Une comparaison qui n'est absolument pas exagérée, puisque l'ensemble du jeu repose entièrement sur un aspect furtif très poussé (les poulets ne disposent d'aucune arme et ne pourront qu'éviter les molosses qui peuplent la ferme, ou bien faire diversion). Le rapprochement va même plus loin, puisque l'interface est inspirée directement de celle de Snake : présence d'un radar avec cônes de vision pour localiser les ennemis, et possibilité de se plaquer contre un mur pour jeter un oeil de l'autre côté d'un bâtiment. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, l'évasion d'un poulet s'avère tout aussi stressante et presque plus difficile que celle d'un agent de Fox Hound. Et puisque humour et dérision sont les maîtres mots de ce soft complètement délirant, préparez-vous à découvrir un univers absolument dément mais totalement irrésistible.

Chicken Run
Un chez-soi bien tranquille.
Mais l'ambiance très particulière est due principalement au charisme des différents personnages du jeu qui possèdent tous des voix à mourir de rire. Impossible de résister à la très naïve Babette qui ne réalise pas l'importance de sa mission et prend toute cette histoire comme un jeu, pendant que Ginger, qui prend elle l'affaire très au sérieux, tente tant bien que mal de la raisonner. Pour mener à bien votre quête, vous pourrez également compter sur l'aide de Rocky, le coq beau parleur, et sur les plans gribouillés en vitesse par l'incroyable MacBec pour savoir où trouver les éléments clés. Car votre tâche ne sera pas simple, l'essentiel de vos missions résidant à braver les mille dangers qui pullulent dans la ferme des époux Tweedy pour tenter de récupérer des objets nécessaires à l'élaboration de machines destinées à vous propulser vers la liberté.

Chicken Run
Oups ! Voilà la vieille...
Un périple assez difficile, de part le nombre, et surtout la vigilance, des ennemis qui vous traquent, et le manque de moyen défensifs dont vous disposez. Vous devrez sans cesse garder un oeil sur le radar pour ne pas vous faire prendre en sandwich, et créer parfois des diversions en lançant des choux de Bruxelles pour détourner l'attention des chiens de garde. Une astuce qui ne fonctionnera malheureusement pas toujours, à cause des allez-et-venues incessantes de monsieur et madame Tweedy qui font leur ronde autour de leur propriété. On a vraiment l'impression de guider des forçats au sein d'un camp de prisonniers avec ses baraquements et ses clôtures barbelées, et l'ambiance musicale se veut d'ailleurs dramatique. Il faudra bien souvent marcher sur la pointe des pieds pour passer discrètement sur les flaques d'eau, par exemple, et les vibrations de la manette Dual Shock seront là pour vous mettre la pression en simulant les battements du coeur qui s'accélèrent à l'approche d'un danger.

Chicken Run
Le coq, toujours là pour rendre service.
Le principe part donc d'une très bonne idée, mais le gameplay souffre principalement d'un manque d'ergonomie au niveau de la gestion des caméras, et de l'absence d'une vue subjective. Du coup, on ne voit souvent les ennemis arriver qu'au dernier moment, et sachant que le moindre échec signifie la perte de tous vos objets, la progression n'en devient que plus laborieuse, d'autant qu'il n'y a qu'un seul niveau de difficulté. Le jeu semble néanmoins assez court, puisqu'il ne propose que trois actes, ce qui limite un peu la durée de vie, même si la zone d'exploration s'agrandit à chaque fois un peu plus, rendant les expéditions de plus en plus hasardeuses. Chicken Run est donc un bon petit jeu, bien dans l'esprit du film dont il s'inspire, et qui vaut principalement pour son humour décapant et son atmosphère irrésistible. La séquence bonus où l'on doit diriger le mannequin de madame Tweedy en gardant l'équilibre est mémorable, avec les cris des poules qui s'insultent sous le déguisement. D'une manière globale, les graphismes et les voix sont délirants, et vous passerez certainement d'agréables moments sur ce jeu, malgré quelques passages assez difficiles et une durée de vie plutôt limitée.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Une réalisation graphique honorable, mais des décors peu diversifiés. Le jeu propose, en plus de cut-scenes assez nombreuses, des extraits du film de très bonne qualité.

  • Jouabilité 12 /20

    L'absence d'une vue subjective se fait cruellement ressentir sur ce jeu dont le gameplay réside principalement sur la furtivité. On ne voit pas toujours les ennemis arriver et l'action n'en devient que plus difficile.

  • Durée de vie 13 /20

    Le jeu n'est pas très facile d'accès, et il faut être très persévérant si l'on veut progresser. Les mini jeux, et la collecte des médailles pourra rallonger ladurée de vie de quelques heures, mais l'aventure en elle même se révèle assez courte.

  • Bande son 16 /20

    Une ambiance sonore qui est pour beaucoup dans l'atmosphère qui se dégage du jeu. La musique se veut plutôt stressante et les voix des différents personnages sont irrésistibles. Des repères sonores vous permettront également de savoir lorsque vous approchez d'un indice.

  • Scénario 16 /20

    La trame du jeu retranscrit parfaitement l'univers délirant du film. Un titre qui fait preuve d'une originalité assez rare.

Un titre qui reprend à merveille l'univers dément de Chicken Run. Le jeu fait preuve de beaucoup d'originalité, avec un gameplay qui parodie agréablement celui de Metal Gear Solid, mais qui souffre d'un problème de caméra assez gênant. Un titre assez sympathique qui ravira tous ceux qui ont adoré le film.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 décembre 2000 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (31)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 13/12/2000
PlayStation Action Infiltration Eidos Interactive Blitz Games Animation Cinéma Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive 27 mars, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
PreviewBorderlands 3 - Flingues, Amour et Tentacules, un DLC à la frontière de la folie 16 mars, 15:11
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020