Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Vagrant Story / Vagrant Story sur PS1 /

Test Vagrant Story sur PS1 du 21/06/2000

Test : Vagrant Story
PS1

Contributeur

On pouvait croire que Squaresoft était satisfait de son système maintenant bien au point des Final Fantasy. La société de développement japonaise nous surprend tous en nous dévoilant avec Vagrant Story une nouvelle facette du RPG encore plus aboutie, plus belle et plus magique... Récit de la dernière merveille de la PlayStation...

Avant de quitter le support PlayStation et de partir vers de nouveaux horizons comme la PSX 2, Squaresoft nous aura quand même gratifié d'un nouveau RPG qui crée un véritable petit événement dans le monde du RPG, déjà si surchargé. Grâce à la centaine de développeurs travaillant sur les projets de Squaresoft, la compagnie nippone en a profité pour offrir ce qu'elle fait de mieux en améliorant la quasi totalité des points défaillants d'une série comme Final Fantasy : le gameplay. En théorie et d'après ses concepteurs, Vagrant Story, c'est un hybride de tout ce qui a pu se faire dans les RPG. Mêlant action, plates-formes, RPG classique, aventure ou encore combat en tour par tour. Oui, vous avez bien entendu, rien que ça.

Jamais deux angles de caméra identiques, le jeu joue dessus avec une précision redoutable

Pour y arriver et bien faire la part des choses avec les Final Fantasy, l'amalgame aurait pu être litigieux, l'univers de Vagrant Story rompt avec les mélanges de styles auxquels nous avait habitués Square. De prime abord, vous évoluez dans un univers cette fois ci entièrement médiéval-fantastique, la technologie n'est pas vraiment à l'ordre du jour et même si l'originalité est au rendez-vous, pas de vaisseau spatial à l'horizon. Ayant fait énormément de repérages en France, du côté de Saint-Emilion et de Paris, les artistes de Square ont retranscrit toute l'ambiance architecturale des vieux édifices français dans le nouveau monde qu'il créait. C'est ainsi que la cité maudite de LéaMundis fut créée, là où se déroulera la totalité du jeu. Tout commence avec cette sinistre affaire d'enlèvement du fils du Duc Bardora, vous êtes Ashley Riot un des fiers Riskbreakers et n'écoutant que votre courage vous allez vous efforcer de retrouver l'enfant disparu. A la poursuite de l'infâme Sydney, vous vous enfoncerez dans la citadelle de LéaMundis et vous rapprocherez de plus en plus de son terrible secret. Un scénario somme toute TRES simpliste mais nous y sommes habitués avec les RPG japonais.

Les dialogues se font sous formes de bulles et avec la mise en scène, c'est un régal

Dans la technique, les développeurs ont voulu privilégier la simplicité et l'intuitif. Grand bien leur fasse car quand on connaît tous les aspects que gère le jeu, il fallait au moins ça. Dans la pratique, vous allez déplacer Ashley dans des décors en 3D temps réels... Jusque là, on se rapproche quasiment d'un jeu de plates-formes classique tellement les pièces que vous traversez seront juchées de caisses à détruire ou obstacles à escalader. L'aspect jeu de rôle entre alors en scène par l'intermédiaire de la gestion de votre personnage, barre de mana, barre de vie, inventaire et toute la panoplie d'expérience, de sorts, d'armements et d'armures. Comme toujours, l'aventure se composera de beaucoup de dialogues, de magnifiques (l'adjectif est encore trop faible) scènes cinématiques et de combats. Combats où le mode de fonctionnement du jeu va alors basculer. Dès que vous passez en mode d'attaque, le temps s'arrête et une sphère entoure le monstre que vous essayez de sabrer. Vous pouvez alors tranquillement sélectionner la partie du corps à découper en fines lamelles. Les chances de toucher en seront bien sûr dépendantes, tout comme les dégâts occasionnés. Bien plus actif que les combats des Final Fantasy, ils sont d'une simplicité déconcertante, sans temps de chargement tout en offrant un bien meilleur contrôle que les FF. De plus, le jeu intègre différents systèmes d'enchaînements et de défenses qui suivant votre goût du risque vous permettront de porter des coups fatals.

Voici notre héros, Ashley Riot, en très jolie compagnie

Si vous n'avez jamais vu la perfection graphique, achetez en tout cas tout de suite Vagrant Story. Le moteur 3D est non seulement hallucinant mais tout y est quasiment parfait. Les mouvements et animations des personnages sont fins, les textures variées dans des teintes marrons et tout respire la fluidité. Plus important encore, les personnages semblent doués de vie et leur style fin et adulte, les rend d'autant plus impressionnants. Que dire des effets de lumières, des sorts splendides ou de la taille de certains monstres qui remplissent des pièces entières ? Cette qualité et ce sens de l'esthétique se retrouve aussi tout à fait dans la réalisation de l'ensemble. Entre les scènes cinématiques dignes d'un film hollywoodien, les attitudes des protagonistes. Bref tout respire une ambiance haletante et complètement prenante. Du jamais vu ! Squaresoft, c'est décidément la bête noire des testeurs PSX... A peine nous ont-ils pondu un titre absolument faramineux et que nous nous sommes bien extasiés dessus, ils recommencent encore mieux. Résultat, on repart pour un tour avec Vagrant Story qui est clairement le meilleur jeu de rôle jamais conçu pour la PlayStation, et ceci sans aucune fausse note. Je vous déteste Squaresoft... ;o)

Les notes
  • Graphique 19 /20

    La perfection faite jeu de rôle, fluidité, animation et effets visuels sont du début jusqu'à la fin au firmament des possibilités de la PSX.

  • Jouabilté 18 /20

    Intuitif et simple, l'apprentissage du jeu est simple. L'utilisation de menus permet l'accès à énormément de possibilités. Bonus important, les temps de chargements sont quasiment nuls.

  • Duree 18 /20

    Des dizaines d'heures en perspective selon Squaresoft et là dessus, on est loin du compte. La longévité de Vagrant Story est implacable.

  • Son 18 /20

    Entièrement localisé, le jeu offre des dialogues pour une fois soignés et des musiques tout aussi appréciables. La richesse des bruitages vous plongera directement dans l'ambiance.

  • Scénario 16 /20

    Un peu linéaire et bateau, il offre quand même une aventure longue, haletante avec les rebondissements dont nous a accoutumé Square.

Le jeu de rôle vient encore d'être agrémenté d'une nouvelle bombe qu'est Vagrant Story. Entre son aspect technique hallucinant et sa mise en scène des plus soignées, les mauvais aspects des Final Fantasy ont tous disparu.

Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
21 juin 2000 à 18:00:00
19/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (143)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/ 20
Mis à jour le 21/06/2000 Voir l'historique
PlayStation RPG Squaresoft Rétrogaming
  • Partager cette page :
Vagrant Story
PS3 PS1 PSP
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (4)
  • News (2)
  • Vidéos (1)
  • Images (57)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Vagrant Story sur PS1
    -
    PS1
  • Aperçu : Vagrant Story sur PS1
    - 0
    PS1
Boutique
  • Vagrant Story PS1
    59.99 € Neuf
    19.99 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.