Menu
EverQuest : The Ruins of Kunark
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Everquest
PC
EverQuest
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
28 avril 2000 à 18:00:00
19/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (56)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Rakuten PC 2.99€ Rakuten PC 3.70€ Amazon PC 4.00€ Amazon PC 45.00€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Vous êtes prêts à manger des pizzas froides 24 heures sur 24, à ne plus communiquer que virtuellement et à rester enfermé dans votre tanière pendant des jours ? Alors ce jeu est fait pour vous, bienvenue dans l'aventure la plus prenante du Net ! A recommander principalement aux insomniaques et à ceux qui n'ont pas peur des factures de téléphone...

Everquest

Le monde de Norrath existe déjà depuis plusieurs années aux Etats-Unis et débarque enfin en France pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Déjà, tous les fans d'Everquest jouaient avec un jeu importé mais si l'on en croit les forums spécialisés, de (très) nombreux joueurs attendaient impatiemment une version plus facile à se procurer et surtout avec un manuel en Français. En effet, le jeu lui-même est resté dans la langue de Shakespeare, ce qui est tout à fait logique puisque vous devrez parler en anglais à beaucoup d'autres joueurs (même si vous choisissez un serveur très francophone) ainsi qu'aux personnages non joueurs pour accomplir certaines quêtes. Pas d'inquiétude cependant pour les anglophobes, les bonnes habitudes viennent très vite, ne serait-ce qu'en écoutant les conversations autour de soi.

Everquest
Une bien belle team de vainqueur
Que faire donc une fois la boite tant convoitée entre les mains ? Et bien après une installation en bonne et due forme, vous devrez créer un compte une fois sur l'interface online du jeu et y entrer vos informations personnelles puis payer l'abonnement (environ 60F par mois, le premier étant gratuit). Vient ensuite le choix d'un serveur (ils sont au nombre de 31 à cette heure, et correspondent chacun à une « réplique » du monde de Norrath). Sachez que ce choix est définitif et qu'un personnage créé sur un serveur y restera pour toujours. Vous avez donc diverses possibilités : choisir le serveur regroupant le plus de francophones (Karana), opter pour un serveur moins surpeuplé et par conséquent plus agréable (Torvonnilous ou Morell-Thule, serveurs où vous ne trouverez aucun personnage de haut niveau) ou encore décider de jouer sur les serveurs PvP. Ces derniers autorisent, contrairement au jeu « classique », le combat entre joueurs si la différence de niveau n'est pas trop grande, et ce en équipe (par race) ou chacun pour soi. Ces types de serveurs sont à déconseiller aux débutants de par la difficulté qu'ils représentent mais peuvent être extrêmement intéressants pour des joueurs expérimentés.

Everquest
C'est beau.
L'étape suivante est la création de votre personnage, 14 classes, 13 races et 14 caractéristiques vous attendent et les multiples combinaisons possibles rendront sans doute votre choix difficile. Du paladin au nécromancien en passant par le moine Iksar (homme lézard), pas de doute, la variété est bien là. Le monde que vous aurez à explorer est lui aussi particulièrement bien fourni avec pas moins de quatre continents et plus de cent zones différentes à explorer (le monde a été divisé ainsi afin de limiter le lag). Ces zones représentent toutes sortes d'environnements : jungles, déserts, donjons, plans habités par des dieux maléfiques et Kunark en propose 25 à lui seul, parmi les plus grandes et les plus dangereuses du jeu. On y trouve bien entendu toutes les créatures habituelles : orcs, géants, squelettes ou encore dragons pour un total de plus de 500 monstres différents en comptant les variantes.

Everquest
L'inventaire est complet.
Une fois dans le jeu, la prise en main est relativement rapide et les habitués du jeu d'aventure seront en terrain connu, l'interface étant tout ce qu'il y a de plus classique, avec l'ajout notable d'une fenêtre de chat qui vous permet de communiquer avec les autres joueurs et d'entrer des commandes. Le jeu est bien entendu entièrement en 3D et les déplacements s'effectuent de manière classique grâce à la souris et au clavier. Vous disposez d'un écran d'inventaire, d'un autre pour les caractéristiques et enfin d'un livre de sorts pour les magiciens. Vous pouvez bien évidemment vendre et acheter divers objets (il en existe plusieurs centaines) ou encore faire des échanges avec les autres joueurs.

Everquest
Les décors sont variés.
En parlant des autres joueurs, sachez que vous aurez besoin d'eux et réciproquement. En effet vous devrez combattre des créatures de plus en plus puissantes pour gagner des points d'expérience et monter en niveau ; et un groupe complémentaire sera toujours plus efficace qu'un personnage seul. De la même manière, certaines quêtes nécessitent des expéditions tellement périlleuses qu'un, voire plusieurs groupes seront nécessaires pour les mener à bien (notamment dans les plans). Si par malheur il vous arrivait de mourir, sachez que vous perdrez des points d'expérience (de plus en plus au fil des niveaux) et que vous devrez retrouver votre corps pour récupérer votre matériel. Enfin, quand vous voulez arrêter de jouer, votre personnage « campe » et disparaît tout simplement du jeu jusqu'à votre prochaine connexion.

Everquest
Tout le monde s'est fait descendre.
Les graphismes sont assez bons (très bons même si on considère la date de sortie du jeu) et les textures ont d'ailleurs été améliorées sur le continent de Kunark. Les personnages auraient peut-être mérité d'être plus variés mais la plupart des objets spéciaux changent votre apparence au cours du jeu et il devient dès lors plus facile de se démarquer des standards de sa race. Coté son, pas grand chose à dire tellement ils sont rares si ce n'est que la qualité n'est pas vraiment au rendez-vous (format midi oblige) mais les thèmes choisis par contre, collent très bien aux différents lieux auxquels ils sont associés. Quant à la qualité de la connexion, elle est très (très) variable et certaines parties se dérouleront sans le moindre problème alors que d'autres seront.. insupportables pour rester poli :). Sony ajoute pourtant régulièrement des serveurs (tous aux Etat-Unis, rien n'est encore prévu pour l'international) mais la demande grandissante commence à se faire sentir aux heures de pointe Américaines.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Une qualité plus qu'honnête étant donné l'âge du jeu. Une bonne machine devient par contre nécessaire avec l'ajout des ruines de Kunark et ses nouvelles textures.

  • Jouabilité 17 /20

    L'interface n'est pas excessivement moderne mais la facilité de prise en main est là et il n'y a aucun défaut majeur à déplorer.

  • Durée de vie 19 /20

    Vous ne saurez plus où donner de la souris, entre les quêtes toujours plus difficiles et la lente escalade vers les hauts niveaux, vous n'aurez plus un instant de répit.

  • Bande son 14 /20

    Les thèmes utilisés sont en général forts appropriés mais la qualité sonore et la quantité ne sont malheureusement pas au rendez-vous.

  • Scénario /

    -

Précurseur dans le jeu online en 3D, Everquest n'a pourtant toujours pas été détrôné. Juste un avertissement : ce jeu vous tiendra en haleine bien plus longtemps que vous ne l'auriez souhaité :). Alors ne commencez qu'à vos risques et périls...

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
28 avril 2000 à 18:00:00
19/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (56)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.9/20
Mis à jour le 28/04/2000
PC MMO RPG Daybreak Game Company Sony Rétrogaming
A lire aussi
Nouvel add-on pour Everquest ? 13 juin 2003, 00:21
Everquest : la migration commence 14 janv. 2003, 00:04
Du nouveau pour Everquest 18 juil. 2002, 00:04
Chat spécial Everquest 26 févr. 2001, 00:21
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020