Test Pokémon Stadium- Nintendo 64

Nintendo 64

Pikachu ! Pikachu ! Après la déferlante de la pokemonmania qui a submergé l'Europe, Nintendo a bien compris tout l'intérêt de cette manne inespérée, voici que la firme japonaise nous propose son jeu de collection à la sauce Nintendo 64. Dernier produit dérivé de la saga... Espérons le en tout cas !

Pokémon Stadium

Ils sont venus, ils sont tous là ! Nos 151 petites bestioles ont rappliqué pour le grand rendez-vous de la baston et pour donner un peu de couleur et de volume à leurs joutes de la petite Game Boy. En fait, Nintendo a conçu Pokemon Stadium plus comme une extension du jeu Game Boy (un add-on si vous préférez) plutôt qu'un jeu à part entière ayant pour univers celui des Pokemon. Ceci s'explique en grande partie par le nouvel accessoire spécialement conçu pour l'occasion et qui viendra enrichir la panoplie de la N64 : Le Transfer Pak. Cet objet de forme... euh... Ca ressemble à rien en fait :) s'enfiche en tout cas dans votre manette N64 et contient un logement pour une cartouche de Game Boy. Il vous sera donc possible d'insérer vos Pokemon à même la N64 et de bénéficier de votre collection directement dans le jeu.

Test Pokemon Stadium Nintendo 64 - Screenshot 5J'en connais un qui va prendre cher...

Et pour cela, on peut dire que Pokemon Stadium ne sert vraiment qu'à ça ! Faire des combats. Pour les modes de jeu, Pokemon Stadium en propose en tout cas tout plein. Le tout premier de ces modes, Combat direct, sert à se faire un ou deux petits combats vite faits mais il sera impossible de choisir son pokemon ou de faire intervenir des pokemons entraînés. Le deuxième mode s'appelle Combat à thème et permet quant à lui de faire combattre des équipes jusqu'à 4 joueurs avec des pokemons venant de la GB. Enfin, le mode le plus complet est sans aucun doute le mode Stade Pokémon qui contient toute l'essence du jeu.

Test Pokemon Stadium Nintendo 64 - Screenshot 6L'atmosphère est des plus électrisantes.

Ce mode stade pokémon va donc se découper en plusieurs parties totalement différentes. Le laboratoire du professeur Chen permettra de consulter une toute nouvelle version du Pokédex (sorte d'index donnant des informations sur les classes, les forces et les spécificités des bestioles) plus complexe et détaillée. Un mode all-stars pour admirer les meilleurs pokemons du moment, un mode combats libres qui permet de jouer en multijoueur et de régler les combats à sa convenance. Ensuite le mode Transfer Pak pour recevoir les jolies petites bêtes depuis une Game Boy et enfin le mode Colisée qui consistera en une série énorme de tournois divers aux règles adaptables et différentes. Ah ! J'allais oublier un tout dernier mode mais pas des moindres, une série de mini-jeux allant de la course de haie de souris au concours de "mangeage" de sushis, orchestré par Excelangue en personne.

Test Pokemon Stadium Nintendo 64 - Screenshot 7Le screen portant sa propre légende, à quoi bon en rajouter une ?!

Le mode Colisée va comprendre toute une série de coupes : p'tite coupe, pika coupe, coupe élite et pokécoupe qui se déclineront elles-mêmes en des séries de 8 combats, avec des adversaires de niveaux différents. Si vous pouvez tout à fait utiliser vos propres pokémons, il est aussi possible d'utiliser la mémoire du jeu pour accéder aux 150 pokemons classiques. Le 151 étant disponible mais seulement si vous l'avez obtenu à l'aide de la Game boy. Si le nombre de possibilités de réglages, de pokémons différents sont évidemment énormes, le jeu reste somme toute très fidèle à sa platitude de console portative. Les combats très RPG, et qui ressemblent aux combats de Final Fantasy 7 ou 8 aussi bien dans leur interface que dans leur fonctionnement. Assurément le tour par tour était obligatoire mais on se lasse tout aussi rapidement des 4 coups disponibles au maximum pour les pokemons et surtout de la répétitivité des assauts. Pourtant, techniquement, Pokemon Stadium s'en sort plutôt bien. Les pokemons sont tout à fait sympathique, l'animation est toujours très très fluide et les effets des coups tout aussi variés. Le manque cruel de profondeur de ce jeu le réservera certainement aux possesseurs de Game Boy souhaitant aller au plus profond de la pokemonmania et de son inutilité. Les autres pourront s'en passer allègrement !

Kornifex, le 11 avril 2000

Les notes

  • Graphismes 17/20

    Une 3D de qualité avec une centaine de pokemons tous bien faits et avec des animations originales. La fluidité est exemplaire et on retrouve toute l'ambiance graphique du jeu Game Boy, en beaucoup plus joli bien sûr.

  • Jouabilité 16/20

    Une simplicité qui s'installe vite du fait du manque d'interactivité flagrant pendant les combats. Beaucoup de possibilités mais même les mini-jeux ne font qu'amuser.

  • Durée de vie 14/20

    Plein de modes, beaucoup de pokemons, mais un gameplay tellement répétitif que seuls les accros y prendront plaisir.

  • Bande son 13/20

    Les combats bénéficient de la voix française d'un commentateur sportif prenant le ton d'un match de foot. Marrant 2 minutes et très lourd rapidement. Pour le reste, pas grand chose et toujours ces musiques niaises...

  • Scénario

    -

  • Note Générale12/20

    Voilà un jeu qui techniquement fait plutôt bonne figure mais qui ne fait vraiment pas honneur à la Nintendo dans la profondeur de jeu... Réservé exclusivement aux amateurs forcenés.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Pokémon Stadium
  • Afficher recto jaquette

Vidéos

Voir la vidéo de Pokémon Stadium