Test Theocracy- PC

PC

Pour commencer, citons le grand prêtre Choukalopatek qui disait à peu près ceci : "Peuple aztèque, méfie-toi des hommes à la peau blanche et aux cheveux de fer". Il avait raison, les espagnols les ont anéantis. A vous de réécrire l'Histoire.

Theocracy

Dans la mouvance des Pharaons et autres Césars, Theocracy vous implique dans un jeu de Stratégie/Temps Réel à connotation historique. Après avoir à peu près éclusé toutes les civilisations disparues disponibles, le choix des développeurs s'est porté sur la communauté aztèque, qui fut dépouillée complètement par les conquistadores espagnols après la découverte de leurs territoires et de leur or. Vous n'aurez donc accès ici qu'à une seule race, les aztèques ; même pas la peine de penser à jouer avec les espagnols... Ca commence bien.

Test Theocracy PC - Screenshot 5Les combats sont nombreux.

Pour le fond, Theocracy vous propose de jouer pendant un siècle. Cent ans pendant lesquels vous devrez bâtir, ériger et fortifier une civilisation digne de ce nom. Au bout de cette longue période de calme toute relative, les ibériques débarqueront en force pour venir réclamer leur dû et c'est là que l'épreuve finale commencera pour votre tribu. Jeu de stratégie, de gestion économique et diplomatique, Theocracy propose différents modes de jeux. Une partie "tutoriels" consiste en une série de vidéos en anglais sous-titrée qui vous expliqueront les différents mécanismes de base du jeu, pour ce qui est des déplacements, combats, gestion économique etc. Loin d'être au point, elles sont très ennuyeuses et pour ce que ça coûte de faire des mini-missions explicatives... Bref, ensuite, deux modes. Le premier appelé chroniques vous donnera une suite de missions concernant des histoires aztèques comme la protection d'un riche marchand. Enfin, le mode prophétie consistera lui en une gigantesque campagne de 100 ans, vous menant de la petite tribu primitive au grand empire aztèque.

Test Theocracy PC - Screenshot 6Mais ils ne constituent pas l'essentiel de la campagne.

Dans son fonctionnement, Theocracy reprend tous les grandes règles déjà établies par ses prédécesseurs. Les unités sont spécialisées dans certaines tâches : labeur, combat, diplomatie etc. Vos esclaves devront donc aller travailler dans la ferme, dans la scierie etc. afin de vous rapporter les si précieuses ressources et vous permettre de bâtir vos propres bâtiments et unités guerrières. Un des premiers problèmes que pose Theocracy, c'est le nombre d'unités avec lesquelles vous commencez. Dès le départ vous avez toujours une ribambelle de troupes (une bonne cinquantaine) et vous devrez rapidement les occuper et les gérer. Idem pour les bâtiments et vous avez dès le début de nombreuses structures à votre disposition. Le jeu fonctionnant par région, toute la carte est en fait votre camp et il est donc possible et fortement conseillé de disséminer au mieux vos différents bâtiments sur tout le territoire. Une fois que vous aurez commencé à bien mettre en route votre colonie, il vous faudra par la suite penser aux autres tribus aztèques. Grâce aux différents zooms, vous avez accès à la carte de tout le pays, montrant les différentes régions contrôlées par les autres tribus. A vous de choisir celles que vous voudrez annexer par la force ou par la diplomatie avec la création d'alliances. Il sera alors possible grâce à ces dernières de commercer.

Test Theocracy PC - Screenshot 7Construisez des temples.

L'interface, ô combien importante dans ce type de jeu, est vraiment par contre peu ragoûtante. Vieillotte, pas intuitive pour deux sous, on se perd la souris dans les méandres des tableaux, options etc. Au bout d'un moment, on y arrive mais c'est vraiment mal pensé. L'apprentissage est un vrai calvaire vu le peu d'informations, la petitesse des boutons ou bien encore le manque de clarté tout simplement. Graphiquement et techniquement, c'est du pareil au même. On est loin de la richesse et de la variété dont ont fait preuve d'autres jeux du genre. Les décors sont monotones, les unités petites et vraiment peu détaillées, couleurs ternes bref, pas de quoi pavoiser. Le moteur du jeu ne peut même pas rattraper le tout car les défilements saccadent , et dès que plus de 5 unités ou animations arrivent, tout se met à ralentir... Je ne vous raconte pas les combats de masse !

Kornifex, le 06 avril 2000

Les notes

  • Graphismes 12/20

    Graphiquement et techniquement, Theocracy n'arrive pas même à égaler des jeux comme Pharaon. De plus, le moteur est très souvent poussif, provoquant des ralentissements.

  • Jouabilité 13/20

    Un maniement bien chaotique pour ce jeu où les menus et l'interface ne comblent pas les attentes légitimes des amateurs de STR.

  • Durée de vie 12/20

    Un mode multijoueur à 6 et des parties longues. Les quelques scénarios ne font pas le poids et l'ensemble ne tiendra pas la distance face à la concurrence.

  • Bande son 13/20

    Des musiques et bruitages assez bons dans l'ensemble. Les scènes cinématiques sont elles aussi bien faites d'ailleurs.

  • Scénario

    -

  • Note Générale12/20

    Un jeu de stratégie 'historique" de plus qui innove dans un sens pour les modes qu'il propose mais qui ne se met pas à niveau au niveau technique avec la concurrence.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 12/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Ubisoft
  • Développeur : Philos Laboratories
  • Type : Stratégie
  • Multijoueurs : Oui
  • Sortie France : Mars 2000
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : Pentium 100 Mhz, 16 Mo RAM
  • Classification : Pour tous publics
  • Similaire à :
    Caesar 2
    Pharaon