Test Jade Cocoon- PlayStation

PlayStation

Jade Cocoon est le dernier RPG de Genki, société japonaise bourrée de talents mais en fait assez peu connue dans nos pays européens. Crave Entertainment sait en tout cas s'entourer des bons partenaires...

Jade Cocoon

Dans le monde de Jade Cocoon, les Dieux sont omniprésents et toute la civilisation axe son mode de vie sur la forêt, détentrice de toutes les ressources mais aussi des pires horreurs. Vous incarnez Levant, le fils du Maître des Cocons, un des postes les plus importants de votre village. Votre père vient de disparaître et maintenant que le mal s'est abattu sur votre village, c'est à vous de reprendre le flambeau laissé par votre paternel. A peine marié selon la tradition, vous voilà déjà sur les routes à la recherche d'une herbe magique pour guérir les gens de Syrus. Créé comme une OAV, Jade Cocoon utilise des graphismes très manga et le jeu porte la marque d'un des concepteurs de manga les plus côtés du Japon : Katsuya Kondo, responsable entre autres de merveilles comme "Porco Rosso" mais aussi d'oeuvres plus originales comme "Mon Voisin Totoro". Sa présence dans l'équipe de développement gage en tout cas d'une certaine recherche artistique et graphique dans l'univers offert par Jade Cocoon. En effet, le monde est complexe, riche et très rafraîchissant, bien loin d'un énième repompage de classiques.

Test Jade Cocoon PlayStation - Screenshot 7Un tutorial est présent.

Dans le fonctionnement du jeu, Jade Cocoon se rapproche très fortement d'un des derniers Final Fantasy. Le système de combat est très ressemblant et les déplacements de votre héros dans des décors en 3D précalculés ne peut empêcher la comparaison. Mais sur beaucoup de points, Jade Cocoon s'en détache largement. Le principe par exemple des combats est tout à fait différent. Je m'explique ; en tant que Maître des Cocons, vous avez la possibilité de capturer les créatures que vous combattez après les avoir affaiblies. Une fois celles-ci récupérées et enfermées, votre femme, une prêtresse Nagi, peut les mettre dans des cocons pour une utilisation ultérieure.

Test Jade Cocoon PlayStation - Screenshot 8Les effets graphiques sont agréables.

Là trois possibilités : vendre la soie obtenue pour gagner quelques Yans, les utiliser pendant les combats comme des sorts d'invocation ou enfin, la solution la plus intéressante, combiner cette créature avec une seconde pour obtenir une troisième bestiole. Cette dernière option est très complexe puisque chaque ennemi que vous rencontrez possède différentes caractéristiques physiques bien sûr, mais aussi des pouvoirs magiques et des rapports aux quatre éléments (air, terre, eau et feu) différents. Ainsi, si le jeu comporte une centaine de monstres, imaginez combien vous pouvez en obtenir en les combinant... des milliers. Loin de s'en être contenté, Genki utilise même un système de mélange pour que le monstre créé par vos soins soit vraiment un mix des deux parents visuellement.

Test Jade Cocoon PlayStation - Screenshot 9Les décors sont variés...

Sinon, dans son ensemble, les combats utilisent le tour par tour des Final Fantasy avec différentes actions possibles comme attaquer, invoquer, utiliser objets et sorts etc. Toute une panoplie d'armes, d'armures et d'accessoires pourront être utilisés, achetés ou revendus tout au long de la quête et les déplacements de Levant se font strictement de la même façon. Autre changement intéressant, Genki a préféré opté pour un système bien plus simple pour faire les transitions entre les différents lieux clé du monde. Au lieu de se déplacer dans une carte géante, tout est fait à partir de menus qui vous emmènent directement d'un endroit important à un autre.

Test Jade Cocoon PlayStation - Screenshot 10... et bien modélisés.

Les musiques de Jade Cocoon et même l'ambiance sonore générale méritent un paragraphe à elles toutes seules tellement elles sont de bonne qualité. Le gros bonus du jeu étant d'ailleurs d'avoir mis en voix tous les dialogues. Comme en plus les doublages sont bons et professionnels, le gain en plaisir est décuplé, parfait. L'aspect graphique de Jade Cocoon n'a en plus rien à envier à ceux de Final Fantasy VIII et même si les scènes en FMV sont moins nombreuses (il n'y a qu'un CD), les décors sont splendides et l'animation des personnages à la hauteur de la PlayStation. Les combats utilisent des caméras moins mobiles mais plus rapides que dans les FF et les effets des sorts et attaques moins phénoménaux mais tout aussi jolis. Même motif, même punition, les scènes cinématiques lors des sorts sont incoupables, rendant quelque peu énervant la 73ème capture de créature...

Pour les accros de la customization, vos créatures vont continuer à se développer et à grossir en gagnant en poids et en expérience sur 5 niveaux. Au final, c'est pratiquement une sorte d'élevage que vous allez obtenir. Un mode arène permettant entre plusieurs joueurs de voir s'affronter ses petits favoris permettra aux pros de la gonflette de voir les résultats de ses croisements.

Kornifex, le 09 décembre 1999

Les notes

  • Graphismes 17/20

    Des décors somptueux avec un graphisme original du meilleur effet. Les combats et autres menus n'ont rien à envier aux meilleurs du genre comme Final Fantasy 8.

  • Jouabilité 17/20

    Les menus sont clairs et précis et quiconque a un peu l'habitude de jeux comme les Final Fantasy s'y retrouvera sans problème.

  • Durée de vie 14/20

    Un peu courte, les gourmands se sentiront un peu floués par la dizaine d'heures nécessaire pour finir le jeu. Voici un gros désavantage par rapport à son concurrent direct mais le mode arène pourra peut-être en accrocher quelques-uns.

  • Bande son 18/20

    Des musiques excellentes et très originales. Tous les dialogues sont doublés par de belles et jolies voix tandis que les bruitages sont très bons. Aucun problème de côté là.

  • Scénario 17/20

    Vraiment innovant, Jade Cocoon vous plonge dans un monde complexe et profond dont chaque aspect a un petit quelque chose de nouveau. Le côté élevage est très marrant à utiliser.

  • Note Générale17/20

    Un très bon jeu de rôle qui ne détrône pas Final Fantasy mais qui a pour lui un monde coloré, une réalisation admirable et quelques atouts vraiment intéressants. Le seul point vraiment dommageable est cette durée de vie si courte.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : La Legende De Tamamayu

Vidéos

Voir les 2 vidéos de Jade Cocoon