Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : The Nomad Soul
PC

Contributeur

Quand les autres pays pensent aux développeurs français, ils ont tout de suite un seul et même refrain qui leur vient à l'esprit : Beaux graphismes, mauvais gameplay. C'est triste à dire mais il est vrai que l'époque de gloire des jeux vidéo français commence à être vraiment loin de nous.

En tout cas, Quantic Dream a décidé de remettre les compteurs à zéro en montrant que les frenchies peuvent faire de bons jeux, eux aussi. EIDOS leur laisse tenter leur chance avec Omikron, tardivement renommé The Nomad Soul, leur petit dernier. Dans Omi... Heu désolé, Nomad Soul, vous incarnez véritablement votre propre personnage puisque dès le départ, le jeu s'adresse à vous derrière votre PC. Oui vous. Vous apercevez un homme qui sort d'une brèche multidimensionnelle et celui-ci vous explique que son monde est en danger et que vous seul pouvez arranger tout ça. Pour ce faire, votre âme va prendre place à l'intérieur du corps de votre interlocuteur et vous aurez ainsi accès à son univers, par le biais du programme. C'est déjà très novateur dans le principe même si ça n'entraîne pas véritablement de grands bouleversements par la suite. Vous serez donc au départ Kay'l, un jeune policier qui a disparu depuis plusieurs jours avec son partenaire alors que vous enquêtiez sur une sombre affaire. Le partenaire en question a d'ailleurs été retrouvé déchiqueté et c'est vous le principal suspect.

Appréciez la modélisation des visages.

Au tout début du jeu, vous, enfin Kay'l, n'a pas vraiment le temps de vous expliquer et vous allez donc vous retrouver sans aucun repère dans une ville que vous ne connaissez pas et où tout est différent de notre monde. Non seulement Omikron, la ville du départ, est très futuriste mais l'univers a été travaillé dans le détail pour que vous soyez dépaysé. Des robots taxis vous emmènent gratuitement dans les différents endroits de la ville et une flopée de termes inventés pour l'occasion décrit la foule d'objets qui vous environne. Comme exemple, Kay'l a en permanence avec lui le Sneak, sorte de mini-ordinateur monté sur son poignet. Grâce à lui, il peut accéder aux paramètres du personnage, appeler un taxi, obtenir l'inventaire ou consulter des messages importants. Une sorte de terminal multi-fonction qui vous servira vraiment tout le temps. Bien conçu et esthétique, son seul défaut est de ne pas pouvoir utiliser la souris. Autre innovation technologique, un système d'anneaux à utiliser dans des points précis donne la possibilité de sauvegarder OU d'obtenir des indices. Enfin, une sorte de placard virtuel servira de fourre-tout et comme ceux-ci sont placés un peu partout dans la ville, permettront de les récupérer plus tard, comme dans un Resident Evil.

Le système de combat est particulièrement bien conçu.

Le jeu se joue selon différents modes. Le mode principal d'exploration consiste en une vue de dos où vous déplacez votre héros à travers la ville, discutez, ramassez des objets etc. De temps en temps des scènes de combats viendront remplacer la vue normale et ce sera carrément un jeu de baston 3D avec la totale : vue latérale, barres d'énergie, combos et coups spéciaux. Un autre mode consiste en une vue subjective qui se déroulera exactement comme dans un quake-like. Pris un par un, ces modes ne transcendent pas par leurs qualités respectives et ne présenteraient pas de menaces potentielles par rapport à d'autres jeux du même domaine mais ils ont le mérite d'être d'une conception tout à fait honorable, ne gâchant en rien l'aventure.

Les textures sont réussies, comme en témoigne cet appartement.

La très grosse nouveauté de NS et ce qui fait sa force, c'est l'interactivité qu'il procure. Dans ce jeu, il n'est pas question de vous enchaîner à un scénario trop linéaire, non, vous êtes totalement libre de vos mouvements mais aussi de vos décisions. Le monde d'Omikron est non seulement énorme en superficie, vous forçant à utiliser les sliders (taxis) en permanence mais elle est grouillante, vivante et intelligente. Je m'explique : au début, vous rencontrez votre petite amie, celle-ci vous donne rendez vous dans un restaurant. Libre à vous d'y aller, de ne pas y aller, de faire vos courses avant, d'aller dans n'importe quel magasin. Vous faîtes ce que vous voulez. Autre exemple, à un moment donné vous rassemblez des preuves incriminant une jeune femme ; quand vous faîtes votre rapport, vous pouvez mentir et dire qu'elle est innocente. En fait, c'est le jeu qui s'adapte à vos actions et non l'inverse. En plus, des myriades de passants, de voitures et de vaisseaux s'affairent, vaquant chacun à leurs occupations donnant à la ville un côté affairé.

Il est possible de s'entraîner contre un mannequin virtuel.

Graphiquement, on reconnaît tout de suite la French Touch dans les graphismes très "tendance". Les formes sont toujours design, les costumes ressemblent à du Jean-Paul Gaultier (donc très court pour les filles :). Le moteur en Direct3D est très impressionnant de beauté. Lors des conversations, les visages des interlocuteurs bougent réellement et tout plein de détails rendent compte de leurs émotions lorsqu'ils parlent; c'est bluffant. Ces avantages ont une contrepartie : la ville étant continuellement en mouvement, il vous faudra soit avoir un matériel puissant soit réduire la qualité du rendu graphique car à plein régime, le jeu ramera obligatoirement. De plus, certains des personnages possèdent des corps grossiers ou mal proportionnés et leur démarche peut paraître très peu naturelle.

En tout cas, pratiquement aucun temps de chargement ne vient polluer l'aventure (si vous faîtes l'installation complète) et donc, où que vous soyez, vous aurez l'impression de ne jamais vous arrêter. Les contrôles sont quant à eux d'une qualité moyenne, et dans chaque mode de jeu, ils n'arrivent pas à convaincre. L'impossibilité de combiner certaines commandes rendent le jeu peu souple mais c'est loin d'être grave puisque de toute façon, Nomad Soul est avant tout un passionnant jeu d'aventure aux multiples rebondissements.

Les notes
  • Graphique 18 /20

    De toute beauté et d'une extrême richesse, les graphismes de Nomad Soul sont tout ce qu'il y a de plus beau. La ville semble vivre à son rythme, vous plongeant complètement dans l'aventure. Toutefois, quelques erreurs graphiques auraient pu être évitées.

  • Jouabilté 15 /20

    Heureusement que NS demande plus de réflexion que de réflexes car les contrôles sont non seulement longs à apprendre mais jamais complètement maîtrisables, vous demandant de découper chacun de vos gestes ou manquant de réelle maniabilité lors des combats par exemple.

  • Duree 17 /20

    Un jeu qui vous tiendra longtemps en haleine vu la complexité de l'histoire et le nombre de choses à faire dans Omikron. Vous pouvez faire ce qui vous chante !

  • Son 17 /20

    Des voix en français pour une fois crédibles et tout plein de chansons de l'excellent David Bowie à vous mettre sous l'oreille. Si vous aimez, vous allez vous faire plaisir. L'ambiance sonore est d'une assez bonne qualité malgré quelques petits problèmes de synchronisation.

  • Scénario 17 /20

    Le scénario vous emmène au fil de l'aventure, vous faisant toujours apprendre un peu plus et maniant le rebondissement et le doute de très belle manière. Rien à redire et on sent la somme de travail apportée. L'univers créé par Quantic Dream paraît totalement neuf et dépaysant.

Dans son ensemble, Nomad Soul est un très bon jeu d'aventure, vous investissant complètement dans le scénario et dans le monde impeccable d'Omikron. Son seul défaut, un manque perceptible de fignolage qui aurait fait de Nomad Soul un hit en puissance. The Nomad Soul est quand même un jeu d'une totale innovation et qui mérite que vous y jetiez un coup d'oeil.

Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
05 novembre 1999 à 18:00:00
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (129)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 05/11/1999 Voir l'historique
PC Action RPG Eidos Interactive Quantic Dream + Rétrogaming
  • Partager cette page :
The Nomad Soul
PC DCAST N64
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (3)
  • News (9)
  • Vidéos (5)
  • Images (29)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Dossier : Quantic Dream, un studio et une vision du jeu vidéo
    - 128
    PC - PS4 - PS3 - 360 - DCAST - PS2 - XBOX
  • Test : The Nomad Soul sur PC
    -
    PC
Boutique
  • The Nomad Soul PC
    32.00 € Neuf
    8.00 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.