Menu
Urban Assault
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Urban Assault sur PC /

Test Urban Assault sur PC du 28/09/1998

Test : Urban Assault
PC
Urban Assault
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 septembre 1998 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Partager sur :

"Un jeu d'un nouveau genre" annonce fièrement la boîte d'Urban Assault. Il continue en fait dans la voie d'Uprising ou de Battlezone, en proposant un jeu de stratégie doté d'une bonne dose d'action, et d'une atmosphère particulièrement sombre...

Urban Assault

Après l' "Erreur Fatale", la Terre n'est plus qu'un immense champ de ruines. Les océans sont morts, l'atmosphère irrespirable, et les villes détruites par une guerre nucléaire. Les rares survivants ont désormais à faire avec des extra-terrestres qui viennent envahir la planète. Les Mykoniens, particulièrement cruels, veulent exterminer les humains, mais ils ne sont pas seuls sur le coup: les Sulgogars veulent les détruire pour garder la terre pour eux tout seuls... Et même les humains sont contre vous: deux peuples ennemis ont juré votre perte, rendant votre nation responsable du désastre. Bref, tout va bien dans le meilleur des mondes ! On vous a alors désigné (vous n'étiez pas vraiment volontaire, comme vous pouvez le deviner à la vue de la superbe intro du jeu). Votre cerveau a été connecté à un vaisseau de guerre, et vous allez devoir conduire une armée de drones dans la bataille (les humains sont devenus tellement rares que ce sont des machines qui font la guerre). Au cours du jeu vous pourrez transférer votre conscience dans un véhicule si vous voulez le commander vous-même, ou diriger le tout de votre vaisseau mère.

Urban Assault
Oh le beau soleil couchant!
L'ambiance du jeu est rendue de façon extraordinaire: les graphismes Direct3D sont sombres et post-apocalyptiques à souhaits. On y découvre des villes désertes et en ruines, le tout surplombé de ciels torturés... L'ambiance sonore vous plonge tout de suite dans l'action, avec une musique très discrète, spécifique à chaque zone du monde. Les effets sonores sont tout aussi excellents, avec les voix synthetiques des drones qui vous avertissent de leurs manoeuvres, les explosions et les tirs... L'animation reste fluide dans presque tous les cas, pourvu que vous ayez une carte 3D (le jeu marche aussi très bien sans carte 3D, mais il nécessite alors un ordinateur puissant (Pentium II conseillé). On peut tout de même reprocher le manque de finesse des objets 3D, que ce soit pour les unités ou le décor. Le terrain est un peu trop anguleux, même si dans le feu de l'action on n'y fait pas vraiment attention.

Urban Assault
Une superbe onde de choc.
Les vidéos du jeu sont de toute beauté. Urban Assault semble être un des premiers jeux à utiliser l'accélération MPEG des cartes vidéo (avec G-Police), ce qui permet d'obtenir une vidéo qui se rapproche vraiment de la qualité TV. Le jeu commence par une intro très intense, mélange d'images filmées et d'images de synthèse d'environ 5 minutes qui vous montre votre "connection" plutôt douloureuse au vaisseau mère, ainsi qu'une petite présentation du monde dévasté dans lequel vous vivez. L'auteur de la musique de fond n'est ni plus ni moins que Mark Snow, l'auteur de la bande son des X-Files (décidément il aime bien les extra-terrestres!). Le jeu est ensuite ponctué de petites séquences vidéo toutes les 3 ou 4 missions, qui sont par contre un peu ternes et sans grand intéret...

Urban Assault
Et boum!
La prise en main du jeu est très rapide : les 3 premières missions sont consacrées à l'entraînement, avec pour chacune une petite vidéo qui vous explique l'utilisation de l'interface. A l'usage, elle se révèle très efficace. On retrouve les classiques niveaux d'énergie disponible, de plasma (qui sert à fabriquer des unités) en haut de l'écran, et quelques boutons de commandes en bas. Un bouton permet de créer des unités en choisissant le type voulu, et en cliquant ensuite dans le monde à l'endroit où on veut la faire apparaître. La carte (élement très important du jeu) s'affiche en surimpression sur la vue principale, ainsi que le gestionnaire d'escouades, qui donne la liste des unités que vous possédez, et permet de faire différentes opérations (sélection, etc). La carte est très importante car elle vous donne un aperçu général de la situation, et vous permet de commander toutes vos unités à distance.

Urban Assault
Un char vu de près
Vous aviez toujours rêvé dans Red Alert de rentrer dans un des chars pour détruire tout ce qui bouge ? Urban Assault exauce vos prières! Il est possible de sauter dans n'importe quelle unité pour la commander vous-même. C'est non seulement amusant, mais souvent nécessaire, car l'unité que vous avez "possédée" devient soudain beaucoup plus puissante et résistante. Malheureusement elles sont souvent d'une maniabilité douteuse, et il faut avoir 5 mains pour commander votre tourelle au joystick, la puissance du moteur au clavier, tout en coordonnant les attaques des autres unités à la souris. En fait en pratique, lorsqu'on rentre dans une unité on ne peut plus s'occuper des autres, et on a donc intérêt à leur avoir indiqué leur objectif avant.

Urban Assault
Tiens... Une forteresse volante... bizarre...
Dommage, on ne peut pas choisir sa race au début du jeu. Cependant, il faut reconnaître que les unités sont très variées (plusieurs types de chars, hélicos, avions...), et très différentes suivant la race. Pour ce qui est du système de jeu, la carte recouvre l'Europe de l'Ouest et de l'Est, et l'Afrique du Nord, et vous devez au cours du jeu reconquérir cette carte, territoire par territoire. Comme pour Dune 2 ou Command & Conquer, après chaque mission vous pouvez choisir le territoire suivant à conquérir. Ainsi si vous n'arrivez pas à conquérir une zone, vous pouvez en essayer une autre, en espérant trouver une amélioration technologique qui vous permettra de revenir plus tard. Durant chaque partie, vous devez conquérir des centrales d'énergie, qui vous donneront le nécessaire pour fabriquer de nouvelles unités. Les cartes contiennent aussi des "améliorations technologiques", qui permettent d'améliorer vos unités ou d'en découvrir de nouvelles. Pour avancer dans une mission vous n'êtes pas obligé d'annihiler votre ennemi pour une fois, mais il suffit de trouver et d'ouvrir la porte de téléportation pour téléporter votre vaisseau mère et avancer à la mission suivante (mais l'ouverture de la porte nécessite parfois la destruction du vaisseau mère ennemi).

La durée de vie est plutôt longue, surtout que les missions deviennent très vite assez difficile, et tout votre sens stratégique sera mis à contribution pour les terminer! (la méthode brutale ne marche que rarement) Comme toujours pour les jeux de stratégie, le jeu en multijoueurs apporte une dimension nouvelle. Urban Assault peut être joué à 4 en réseau local ou 2 sur l'Internet Gaming Zone. Vous devez alors bien entendu détruire votre ennemi, tout en ne sachant jamais où il est.. .Il n'est pas rare d'être dans un tank, en train de détruire les tanks automatiques adverses, et de soudain voir un de ces drones agir de façon "humaine", alors que votre adversaire vient d'en prendre les commandes en personne ! Urban Assault est un jeu assez spécial, vraiment très difficile à noter... Même si le jeu peut paraître un peu fouillis parfois, la combinaison stratégie/action 3D est très intéressante, et le fait de pouvoir rentrer dans les unités apporte une nouvelle dimension à la stratégie. Les graphismes ne sont certes pas très colorés, mais c'est bien normal puisqu'on se trouve dans un monde ravagé... Ils collent en fait très bien à l'ambiance, particulièrement réussie de ce jeu.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    La 3D est un peu trop "anguleuse", mais l'ambiance très sombre et apocalyptique du jeu est superbement bien rendue, et l'animation fluide.

  • Jouabilité 16 /20

    La prise en main est très rapide, et l'interface de commande des unités excellente. Dommage que les véhicules manquent souvent de maniabilité...

  • Durée de vie 18 /20

    Le niveau de difficulté est progressif, mais augmente régulièrement, et beaucoup de missions solo demanderont un sens aigu de la stratégie. Et une fois le jeu fini, rien ne vous empêche de jouer contre d'autres humains!

  • Bande son 18 /20

    L'ambiance sonore vous plonge immédiatement dans l'atmosphère oppressante du jeu, avec un fond sonore discret mais efficace, et des bruitages très réussis sans être trop bruyants.

  • Scénario 13 /20

    Un scénario plutôt classique, avec des méchants aliens qui viennent coloniser la terre... Mais le scénario n'est pas l'intérêt principal d'un jeu de stratégie, du moment que l'ambiance est réussie.

Un jeu difficile à noter, car assez original. Les décors post-apocalyptiques sont de toute beauté, et les parties toujours très animées, tout en requierant une bonne dose de stratégie. Bref un bon jeu de stratégie, assez difficile et passionnant.

Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 septembre 1998 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Mis à jour le 28/09/1998
PC Action Stratégie Microsoft Terratools Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live