Menu
Pavillon Noir
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Pavillon Noir
PC
Pavillon Noir
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 octobre 1999 à 18:00:00
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Partager sur :

Il est des jours où le métier de testeur devient pénible... ;o) Quand par exemple on reçoit des jeux comme Pavillon Noir et qu'il faut souiller sa plume pour en fournir la substance au lecteur. Pavillon Noir ne marquera pas l'histoire, malgré une certaine précision dans la stratégie, car la réalisation est exécrable.

Pavillon Noir

"Allons, faisons notre propre enfer et voyons combien de temps nous y pourront rester", dixit Barbe Noire. Qui sait, peut-être parlait-il du jeu Pavillon Noir ? Si tel est le cas, il avait raison de s'en inquiéter, le bougre, car on y reste pas bien longtemps... Tout commence pourtant plutôt bien. An 1640, vous êtes un pirate débutant possédant un bateau, quelques munitions, un peu d'argent, deux ou trois officiers et une poignée d'hommes sous votre responsabilité. Ben oui ! c'est vous le boss, vous avez payé, c'est pour en baver ! Votre terrain de jeu : la mer des Caraïbes, où Espagnols, Anglais, Français et Hollandais se livrent une guerre sans merci. Les nombreuses îles et les quelques soixante-dix ports qui composent les Antilles sont une mine d'or économique pour les grands royaumes. Quelle sera votre stratégie ? Semer la terreur dans la région en pillant ou pactiser avec les gouverneurs des puissances coloniales et même commercer ?

Pavillon Noir
A l'abordage !
Les possibilités de jeu sont nombreuses. Si vous optez pour un style très agressif, il sera nécessaire de vous constituer une flotte conséquente, de façon à pouvoir lutter au moins à armes égales lorsque vous croisez un ennemi de taille lors de vos pérégrinations sur les eaux. Tantôt vous aurez affaire aux Espagnols, aux Anglais... tantôt vous choisirez d'attaquer un paisible marchand ayant eu le malheur d'être là au même moment que vous. Le butin ainsi récolté doit vite trouver cachette, vous devez alors mouiller l'ancre et poser pied à terre pour planquer le magot, sur une plage par exemple... Dans le même temps, allez faire un tour au port d'à côté, où vous pourrez réparer votre bateau, acheter, vendre, recruter ou aller discuter le bout de gras avec le gouverneur. Au pire, vous pouvez choisir de débarquer massivement et de mettre la ville à sac, ou de prendre son contrôle, mais il faut alors être bigrement épaulé et armé ! Et petit à petit, votre réputation grimpe...

Pavillon Noir
Le chaos se répand.
En revanche, si vous choisissez de servir les intérêts d'une grande nation ou de commercer, les choses sont sensiblement différentes. De toute façon, il faut frauder et se comporter en vrai Pirate, c'est quand même le but premier du jeu. Mais il faudra faire preuve aussi de diplomatie, notamment envers les gouverneurs des villes, très puissants et susceptibles de vous confier des missions fort intéressantes pécuniairement ! Le fric... c'est quand même la clé de voûte du jeu : plus vous en avez, plus vous êtes puissant et plus vous contrôlez la région. Quoi qu'il arrive, et quel que soit votre 'style', vous aurez toujours intérêt à casser du bateau, ceux que vous croisez en mer et qui embarquent parfois beaucoup d'argent. En mer, c'est la vigie qui vous donne le signal quand un bâtiment s'approche. Mais c'est au tout dernier moment qu'elle est en mesure de vous renseigner sur son origine... au risque de le dire trop tard. Une fois ses informations, vous pouvez choisir de feinter en hissant le même pavillon et foncer à l'abordage ensuite, hisser le pavillon rouge pour la tuerie, vous rendre (pavillon blanc), ou essayer de communiquer en hissant un pavillon strié. Bien souvent, vous vous rendrez compte que le combat est inévitable. Vient alors le moment de passer à l'action...

Pavillon Noir
A vos canons !
Parlons-en de l'action... c'est une catastrophe à tous les niveaux ! Premièrement : c'est hyper moche, les bateaux sont 'rikikis' et font penser à des playmobils. Les coups de canon, les explosions, les sons... beurk ! tout cela est beaucoup trop crade ; les icônes nécessaires au choix des armes ou à la technique de combat sont ridicules au possible... Soit, c'est peut-être pas la donnée essentielle pour ce genre de soft, mais tout de même, il s'agit là de respect envers l'acheteur. Deuxièmement, le contrôle du bateau est infecte, ça tire et ça vogue à tort et à travers ! Du coup, ces phases de combat deviennent laborieuses et trop longues. Idem pour les combats terrestres, quand tout l'équipage débarque et qu'il faut envahir la ville. Les décors sont toujours aussi criards et le contrôle des hommes calamiteux. Comment voulez-vous plonger dans le jeu avec des représentations aussi risibles ? On se croirait presque en train de diriger une horde de fourmis à Sim Ant. Enfin, parlons de l'ergonomie pour achever le carnage ; c'est encore une fois bien foireux. On ne sait pas ou cliquer ni quoi faire... Cerise sur le gâteau, le jeu trouve le moyen de faire patienter le joueur lors de chargements toutes les deux minutes... La multitude de possibilités offertes par cette 'simulation de pirate' mettait l'eau à la bouche à priori et on y croit au début. Mais dès qu'on a un minimum progressé, on se lasse en se rendant compte des incroyables approximations de 'Pavillon Noir'.

Les notes
  • Graphismes 6 /20

    Les graphismes ne sont dignes ni d'un PC, ni de l'acheteur, ni de rien d'autre ! Ce jeu aurait dû sortir il y a six ou sept ans (et encore)...

  • Jouabilité 9 /20

    L'ergonomie des menus et la gestion des combats est beaucoup trop lourde. C'est pas clair du tout, et on se perd constamment, à cliquer, revenir en arrière, recommencer etc.

  • Durée de vie 15 /20

    La casse est limitée ici... Une multitude de possibilités s'offre au joueur, qui fait vraiment ce qu'il veut de sa carrière de Pirate. Par ailleurs, Pavillon Noir est assez difficile, et si vous avez le courage d'aller jusqu'au bout, vous aurez du taf' ! :o)

  • Bande son 14 /20

    Les bruitages sont pas super, vous vous en doutez... On ne peut cependant pas trop cracher sur le son, qui est l'aspect technique le moins mauvais ! Les exclamations de la vigie sont assez pittoresques, et les musiques font penser au cinéma, un bon point.

  • Scénario 10 /20

    Le scénario est assez intéressant, et étant donné les nombreux détails de ce soft assez complexe, on peut mener une belle carrière. Malheureusement, on se lasse vite, et pour cause...

Pavillon Noir est comparable à Pirates dans le fond. Toutefois, le soft édité par Eidos est plus complet, offrant plus de choix au joueur, et c'est là son seul avantage. Car la réalisation graphique et ergonomique enterre le jeu au rayon des ratés. Le seul véritable plaisir qu'on a avec ce jeu, c'est de le déballer et d'ouvrir la boîte, de sentir cette odeur de neuf si caractéristique des jeux vidéo ! Ah ! c'est un plaisir qui ne disparaîtra jamais, contrairement au jeu testé... qui disparaîtra très vite, lui.

Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
12 octobre 1999 à 18:00:00
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Mis à jour le 12/10/1999
PC Stratégie Hothouse Eidos Interactive Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live